CHINE

Il ne s’était pas rendu à Athènes, mais Bush ira aux JO de Pékin

Photo sur Flickr par George Bush a annoncé ce dimanche, lors d'une visite au Japon, qu'il assisterait à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, jugeant qu'un tel boycott serait un « affront pour le peuple chinois ». L'un de nos Observateurs aux Etats-Unis nous rappelle que Bush n'avait pas assisté à la cérémonie d'ouverture des JO d'Athènes.

Publicité

Photo sur Flickr par ack-online.de

George Bush a annoncé ce dimanche, lors d'une visite au Japon, qu'il assisterait à la cérémonie d'ouverture des JO de Pékin, jugeant qu'un tel boycott serait un « affront pour le peuple chinois ». L'un de nos Observateurs aux Etats-Unis nous rappelle que Bush n'avait pas assisté à la cérémonie d'ouverture des JO d'Athènes.

Angela Merkel et Gordon Brown ont déjà annoncé qu'ils n'assisteraient pas à la cérémonie d'ouverture. Nicolas Sarkozy, qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, a de son côté indiqué qu'il ne se prononcerait ce sujet qu'à l'issue du sommet du G8, qui s'ouvre aujourd'hui dans l'île d'Hokkaïdo au Japon. Des proches du chef de l'Etat ont toutefois laissé entendre que sa réponse serait positive, en précisant qu'il rencontrerait, très probablement, le chef spirituel des Tibétains, le dalaï-lama, avant de se rendre à Pékin.

"Le seul affront que je constate est celui que fait Bush aux droits de l’homme"

Le commentaire de Chris in Paris, qui blogue sur Americablog

C'est un affront de soutenir les droits de l'homme en Chine. Voilà ce que veut vraiment dire George Bush quand il annonce qu'il se rendra aux JO de Pékin. Depuis quand est-ce important qu'un président américain, ou des présidents étrangers, assistent à cet événement ? Bush n'a pas assisté à la cérémonie d'ouverture des JO de Grèce, en 2004 (son père y était). Aucun président américain vivant n'a assisté à une cérémonie d'ouverture des JO en dehors des Etats-Unis. Alors pourquoi est-ce aussi important cette année ?

L'événement est si important que Bush en perd son franc-parler présumé : pas un mot sur l'absence de presse libre en Chine, sur la démocratie, sur les droits de l'homme. Pourquoi les médias ne demandent pas à Bush ce qui le motive à participer à la cérémonie en 2008, alors que ça n'avait aucune importance en 2004 ou avant ?

Le seul affront que je constate est celui que fait Bush aux droits de l'homme, que ce soit en Chine ou à Guantanamo. Est-ce que vous pouvez imaginer Reagan se rendre à un tel événement, et même se demander ce que les Chinois pensent ? Je n'aimais pas Reagan, mais il n'aurait jamais au grand jamais accepté de se rendre à la cérémonie d'ouverture, ou fait preuve d'autant de cordialité envers le régime de Pékin."