ISRAEL - TERRITOIRES PALESTINIENS

Le conte du soldat Shalit

Le consulat israélien à New York a diffusé sur YouTube cette vidéo où des enfants lisent un conte qu'aurait écrit, petit, le soldat Gilad Shalit, retenu par le Hamas depuis juin 2006. L'histoire d'un requin qui devient l'ami d'un poisson. Une métaphore assez claire sur le conflit israélo-palestinien, mais que chaque camp interprète différemment. Lire la suite...  

Publicité

Le consulat israélien à New York a diffusé sur YouTube cette vidéo où des enfants lisent un conte qu'aurait écrit, petit, le soldat Gilad Shalit, retenu par le Hamas depuis juin 2006. L'histoire d'un requin qui devient l'ami d'un poisson. Une métaphore assez claire sur le conflit israélo-palestinien, mais que chaque camp interprète différemment.

Gilad Shalit aurait rédigé ce conte à l'âge de onze ans. D'après le consul israélien pour la Communication et les Affaires publiques, qui a réalisé ce film, l'objectif est "d'attirer l'attention du public, aux Etats-Unis et dans le reste du monde, sur ce problème humanitaire. Des enfants de toutes origines qui lisent ce texte sur la paix et la réconciliation, c'est un message puissant qui ne peut pas être ignoré".

"Le poisson et le requin ne seront jamais amis"

Roi Ben-Yehuda est l'un de nos Observateurs pour Israël.

Je trouve cette vidéo et ce conte très intéressants. Le conte, d'abord, parce qu'il transmet une innocence, un optimisme et une douceur que je trouve très beaux.

Dans le contexte actuel, en sachant ce qui est arrivé à ce soldat, on [les juifs] imagine que le requin représente les Palestiniens et le poisson les Israéliens. Mais si on montre le même conte à un enfant palestinien, il s'identifiera probablement au poisson. C'est le principal problème avec ce conflit, les deux parties se considèrent comme des poissons innocents luttant contre d'horribles requins.

Il y a également une référence messianique dans ce conte. La tradition juive dit que lorsque le messie viendra sur terre, le monde sera complètement transformé, au point que les sabres se changeront en bêches et que les loups vivront en paix avec les agneaux. Ici, le loup et l'agneau sont remplacés par le requin et le poisson.

C'est pourtant cet utopisme qui rend ce conte si triste. Lorsqu'on lit ce texte avec des yeux d'adulte, on sait que le poisson et le requin ne seront jamais amis. A la fin de ce film, d'ailleurs, la réalité refait surface. On voit une photo de Gilad Shalit en captivité. Il semble que le requin, peu importe de quel côté il soit, ait mangé le poisson.

Ce que j'ai trouvé étrange avec ce film, et dérangeant, c'est qu'il a été réalisé pour un public américain. Pourquoi s'adresse-t-il aux enfants américains et pas aux israéliens et aux palestiniens. J'aurais préféré que des enfants de ces deux peuples lisent cette histoire. Et c'est à eux qu'elle devrait être adressée. Qu'est-ce que ce conte a à voir avec le consulat américain à New York ? Est-ce qu'ils pensent que l'histoire de ce soldat n'est pas assez connue ?

Il est clair que c'est une question d'image. Israël essaie de gagner les cœurs et les esprits des Américains. S'ils mettaient la même énergie à coexister dans le pays, peut-être que le requin finirait effectivement par jouer avec le poisson."