ETATS-UNIS

Hillary vice-présidente ? "Obama, s’il te plaît, ne fais pas cette erreur"

Photo : sur Flickr Ca y est, Obama a soufflé l'investiture à Hillary Clinton, qui devrait reconnaître son échec ce samedi. L'ex-première dame, qui a si longtemps convoité la maison blanche, acceptera-t-elle de devenir la vice-présidente de son rival ? Et vice-versa.

Publicité

Photo : ishrona sur Flickr

Ca y est, Obama a soufflé l'investiture à Hillary Clinton, qui devrait reconnaître son échec ce samedi. L'ex-première dame, qui a si longtemps convoité la Maison Blanche, acceptera-t-elle de devenir la vice-présidente de son rival ? Et vice-versa.

Barack Obama et Hillary Clinton se sont rencontrés, jeudi soir, probablement pour discuter d'un éventuel ticket commun pour l'élection présidentielle. A la sortie, la sénatrice de New York a déclaré, par l'intermédiaire de son équipe de campagne, qu'elle ne "cherche pas la vice-présidence". Ce qui veut dire, en clair, que la décision revient à Obama, dont elle ne forcera pas la main, mais qu'elle reste ouverte à l'idée.

"Obama-Clinton est un ticket de rêve"

Meredith Gowan Le Goff habite à Paris. Elle est la vice-présidente des démocrates à l'étranger et une fervente supportrice d'Hillary Clinton.

Le choix du vice-président pourrait avoir un impact plus important pour cette élection que lors des précédentes. Obama-Clinton est un ticket de rêve. Hillary lui permettrait d'attirer des groupes qui ne le soutiennent pas pour l'instant : les Hispaniques, les ouvriers et les femmes. Car il ne pourra gagner aucun Etat s'il a juste les voix des Noirs américains. Pas un. Et ceux qui pensent que le rejet de la guerre par les Américains suffira à l'envoyer à la Maison Blanche se trompent également.

Surtout, personne ne lui a encore posé de questions trop embarrassantes. Et c'est ce que l'équipe de McCain va commencer à faire. Les gens pourraient alors déchanter sur Obama et se tourner à nouveau vers les républicains. Qui sera capable de l'aider dans ces moments-là ? J'aimerais beaucoup que Clinton soit vice-présidente. Mais je les connais tous les deux en temps que délégué [du parti démocrate], et je ne suis pas sûr que leurs personnalités puissent s'accorder. Sur le plan émotionnel, ça n'irait pas."

"Obama, s’il te plaît, ne fais pas cette erreur"

Wayne Phillips est un supporter d'Obama vivant à Concord, en Californie. Il a posté cette vidéo sur YouTube mercredi.

Extraits de son message :

C'est une mauvaise idée et ce n'est pas réaliste. Accepter ce ticket commun revient à croire qu'Obama est un candidat faible qui ne peut pas battre McCain - même quand 70% du pays veut la fin de la guerre en Irak ! - sans Hillary Clinton. Cela reviendrait également à dire que les 17 millions de supporters de Clinton ne vont pas voter pour Obama. Moi je pense que 100% des supporters d'Obama et 70% des électeurs de Clinton suffiraient à balayer McCain, qui a à peine réuni 300 personnes à son meeting d'hier.

Et puis un vice-président doit être loyal, or Hillary ne croit pas que Barack mérite d'être président. Elle a dit : "McCain a une longue expérience, j'ai une longue expérience, Obama n'a que des discours qui datent de 2002..."

Obama, s'il te plaît, ne fais pas cette erreur. Il ne te faut pas quelqu'un qui t'a planté des couteaux dans le dos pendant des mois. Personnellement, je voudrais que Jim Webb soit vice-président. Il a écrit six livres et il s'oppose à la guerre en Irak depuis le début. Il ne modifierait pas le message d'Obama et il ne prendrait pas sa place dans les médias. Enfin, il ne serait pas accompagné de Bill... Espérons que, dans une semaine, on ne parle plus d'Hillary, mais seulement de l'avenir du pays."