ETATS-UNIS

Obama, la rock star

Obama a fait un discours ce dimanche devant 75 000 personnes, une foule tellement importante qu'elle faisait d'avantage penser à un concert de rock qu'à un meeting de campagne. Comment fait-il pour mobiliser autant parmi des Américains pourtant peu friands des rassemblements politiques ?

Publicité

Obama a fait un discours, dimanche, devant 75 000 personnes, une foule tellement importante qu'elle faisait d'avantage penser à un concert de rock qu'à un meeting de campagne. Comment fait-il pour mobiliser autant parmi des Américains pourtant peu friands des rassemblements politiques ?

Barack Obama organisait ce rassemblement, sur les bords d'une rivière près de Portland, pour préparer la primaire de l'Orégon, prévue ce mardi. Bien que la primaire ne soit pas définitivement pliée, il dispose d'une confortable avance sur sa concurrente, Hillary Clinton, et a donc focalisé son discours sur son futur duel avec le républicain John McCain.

"Il ne mobilise pas sur la peur"

Le blogueur John Aravosis, qui soutient Obama, est l'un de nos Observateurs aux Etats-Unis.

Barack Obama est le seul candidat à déplacer les foules comme ça. A six mois de l'élection présidentielle, c'est tout simplement incroyable. J'ai du mal à expliquer ce phénomène. Bien sûr, Obama est un fantastique orateur, bien meilleur que Clinton. Je l'avais entendu à une convention démocrate il y a quatre ans. Et, mon dieu, je peux vous dire qu'il est bon !

Mais je crois qu'il attire aussi parce qu'il a un discours à la fois simple et profond. Obama ne se contente pas de slogans sucrés et creux. Je dirais même que ses paroles ont un côté philosophique. C'est peut-être normal en Europe, mais ici nous sommes habitués à des discours très pragmatiques. Personnellement, je trouve encourageant que l'on n'attire pas les électeurs uniquement en promettant des baisses d'impôts.

Surtout, Obama ne cherche pas à mobiliser en jouant sur la peur, comme George Bush ou McCain. Il donne de l'espoir et une image positive de l'avenir. Depuis le 11 septembre, on n'entendait plus ce genre de discours.

Il suffit de regarder les foules qu'attire Obama pour voir qu'il inspire les gens. Pas seulement les noirs et les jeunes, comme on l'entend parfois. Les personnes qui assistent à ses meetings viennent de tous les horizons. Et ils sont pour la plupart blancs.

McCain a lui aussi une personnalité forte, il est malin et il passe bien auprès des gens. Comme Bush avant lui, il joue uniquement la carte du "je suis un mec simple, qui vous ressemble". Mais McCain est loin d'avoir l'énergie ou le charisme d'Obama lors des meetings.

Postée par "SGT_USMC" le 19 mai 2008

Obama, dimanche, lors du meeting. Photo : "yeojin.n"