Image tirée d'une vidéo de la Marine française

Le yacht français Le Ponant a été détourné vendredi par des pirates au large de la Somalie. Des blogueurs locaux nous disent que si les pirates parviennent à obtenir une rançon du gouvernement français, ils vont être encouragés à multiplier les attaques.

Trente membres d'équipage, dont 22 Français, sont retenus en otage. Paris a déclaré avoir entamé des négociations avec les pirates somaliens, qui mouillent actuellement au sud du Puntland, une région autonome autoproclamée. Le versement d'une rançon, qui pourrait atteindre plusieurs millions d'euros, est donc envisagé. Mais les autorités françaises ont également envoyé à Djibouti une équipe du groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), qui pourrait prendre d'assaut le yacht.

Cette carte liste les actes de piraterie dans le monde en 2007. Les points rouges représentent les attaques réussies, les jaunes les tentatives avortées. Ces informations ont été compilées par le Bureau maritime international. La carte interactive.

Les pirates armés à bord du Ponant. Photos de la Marine française.

Cette vidéo a été tournée par la Marine française, dont une frégate suit le Ponant.

"S’ils s’en sortent, ça va encore aggraver le problème de la piraterie dans la région"

Mowliid Haji Abdi est un journaliste somalien basé au Puntland.

Les actes de piraterie se sont multipliés ces quatre derniers mois. Ces bandits n'appartiennent pas à un organisation plus large [référence aux chefs de guerre locaux]. Ils sont incontrôlables et ne vivent que du piratage, qui est une activité très lucrative.

Les pirates sont de plus en plus forts. Ils ont des armes modernes et même des équipements GPS.

Le dernier bateau qu'ils ont attaqué leur a rapporté 450 000 euros [de rançon]. Mais cette affaire [du Ponant] est encore plus importante. S'ils s'en sortent, ça va encore aggraver le problème de la piraterie dans la région.

En général, les pirates ne tuent pas, même si ça leur est déjà arrivé. Et, autant que je sache, ils ne torturent ni ne maltraitent leurs otages."

"Il faudrait que les étrangers aident le Puntland à contrôler ce fléau"

Abdurahman Warsame est un blogueur somalien basé au Qatar. Il suit de près ces affaires de piraterie.

Les pirates opèrent à partir du Puntland parce que le gouvernement cette région est trop faible pour les arrêter. La Marine américaine a commencé à patrouiller dans la zone il y a quelques années, et ça a effectivement fait baisser le nombre d'actes de piraterie. Mais les pirates se sont déplacés plus au nord. C'est là qu'ils ont abordé Le Ponant, avant de le ramener vers le Puntland, au sud, qui est une zone de non-droit.

Ils attaquent des bateaux désarmés. Ils fonctionnent par groupe d'une douzaine d'hommes armés d'AK-47 [fusil automatique appelé aussi kalachnikov]. S'ils parviennent à monter à bord, c'est terminé.

Pour l'instant, il n'y a eu aucun mort, mais les choses pourraient dégénérer si les pirates étaient attaqués. Le vrai problème, c'est que personne ne les pourchasse à terre. Ils doivent donc être interceptés en mer, ce qui est plus dangereux. Il faudrait que les étrangers aident le Puntland à contrôler ce fléau. C'est la meilleure façon d'éviter que la situation ne tourne mal".