Un groupe d'activistes indiens s'est lancé dans la chanson à la gloire du préservatif. Un combat crucial dans leur Etat, l'Andhra Pradesh (centre du pays), où 2 % de la population est séropositive. Le résultat, un clip vidéo dans la pure tradition de Bollywood, est hilarant.

Selon une enquête réalisée par le Programme commun des Nations unies sur le Sida (UNAIDS), et l'Organisation indienne pour le contrôle du Sida (NACO), entre 2 millions et 3,6 millions d'Indiens seraient séropositifs. Des chiffres qui font de l'Inde le troisième pays le plus touché derrière l'Afrique du Sud et le Nigéria.

Pour une grande partie de la population indienne, surtout dans les zones rurales, le sexe est tabou. Et l'utilisation du préservatif reste marginale.

Session de formation dans l'Andhra Pradesh.

Depuis 11 ans, P. Narsingh Rao, qui dirige l'Académie de Nrityanjali, un groupe d'activistes d'Hyderabad, utilise les arts de la scène pour faire de la prévention.

Nous voulons toucher les gens les plus vulnérables au sida : les ouvriers, les transsexuels, les routiers. On fait le tour des villages dans des camions équipés de matériel vidéo. Nous organisons des projections suivies de sessions de questions-réponses.

Nous encourageons particulièrement l'utilisation des préservatifs féminins. Nous demandons aux femmes d'en parler avec leur partenaire et de le présenter comme un jeu érotique.

Nous utilisons également la danse et le théâtre pour faire passer notre message. Notre projet est financé par le gouvernement de l'Etat de l'Andhra Pradesh et par d'autres donateurs. Il y a beaucoup à faire dans notre région et toutes les donations sont bienvenues."

Ce clip déjà été vu plus de 800 000 fois sur YouTube depuis sa mise en ligne l'été dernier.