ETATS-UNIS - ISRAEL

Que fait McCain en Israël ?

John McCain est en visite en Israël depuis mardi. Nos Observateurs israéliens s'interrogent sur cette visite : le leader républicain cherche-t-il à s'impliquer dans le processus de paix ou souhaite-t-il simplement à s'attirer les faveurs de l'électorat israélien aux Etats-Unis ?

Publicité

John McCain est en visite en Israël depuis mardi. Nos Observateurs israéliens s'interrogent sur cette visite : le leader républicain cherche-t-il à s'impliquer dans le processus de paix ou souhaite-t-il simplement à s'attirer les faveurs de l'électorat pro-israélien aux Etats-Unis ?

La déclaration la plus controversée de McCain, durant cette visite dans le pays, a été sa prise de position sur Jérusalem, qu'il a qualifiée de "capitale d'Israël". Tout en affirmant son engagement en faveur du processus de paix, il a soutenu la politique de fermeté d'Israël face au Hamas, expliquant qu'"aucune nation ne peut se laisser attaquer en permanence sans réagir". Le leader républicain ne s'est pas rendu dans les territoires palestiniens, mais il a appelé Mahmoud Abbas pour discuter du processus de paix.

Documents réunis par notre Observateur pour Israël, Roi Ben-Yehuda.

"Je ne voudrais pas qu’Israël devienne le 51ème Etat de la présidentielle américaine"

Joel Schalit, l'un de nos Observateurs pour Israël :

Le parti républicain est particulièrement inquiet de la direction que prend l'électorat juif. Cette communauté est de plus en plus libérale et ça se retrouve dans les sondages. Lors des dernières élections au Congrès - en parti à cause de la guerre en Irak, mais aussi en raison de l'influence croissante de la droite chrétienne sous le mandat de Bush - les juifs se sont majoritairement tournés vers le parti démocrate, perçu comme davantage multiculturel. Les républicains contre-attaquent en critiquant Obama pour ses positions concernant Israël et en envoyant McCain en voyage dans ce pays. Ils espèrent que McCain va ainsi récupérer quelques électeurs juifs en poussant assez souvent le bouton "Israël". Je trouve plutôt amusant que McCain vienne en Israël, mais je ne voudrais pas que ce pays devienne le 51ème Etat de la présidentielle américaine."

"Il n’est pas mal qu’il soit accompagné par le sénateur Joseph Lieberman, qui est un juif orthodoxe"

Le blogueur juif new-yorkais "Neo-Neocon". Son blog.

La position de McCain n'est pas surprenante. Il se sent obligé de parler du processus de paix, qui est tellement populaire et pourtant si problématique. Mais, en même temps, il a démontré un soutien fort et sincère à Israël, en reconnaissant que Jérusalem doit être la capitale du pays. Et ça ne fait pas de mal qu'il soit accompagné dans sa tournée par le sénateur Joseph Lieberman, qui est un juif orthodoxe.

McCain veut surtout se différencier de ses possibles adversaires, notamment Obama qui est en ce moment attaqué pour les propos antisémites de son mentor, le pasteur noir Jeremiah Wright, qui font un tabac sur YouTube."

"McCain n’investirait pas autant de son temps seulement pour s’attirer le vote juif"

Shmuel Rosner est le correspondant du journal israélien Haaretz à Washington. Il tient un blog ici.

En visitant Israël, il envoie un message aux électeurs américains : il est un vrai homme d'Etat, pas un simple politicien comme ses concurrents. McCain pense également être en mesure d'attirer une large part des électeurs juifs. Et il a sûrement raison, notamment si c'est Barack Obama qui se retrouve face à lui côté démocrate. Il ne pourra peut être pas obtenir 40 % du vote juif, comme l'avait fait Ronald Reagan, mais il pourra faire mieux que Bush, peut-être 30 %. Il faut toutefois se rappeler qu'il n'y a pas beaucoup de juifs en Amérique. Et McCain n'investirait pas autant de son temps seulement pour quelques milliers de voix. Il pense certainement que soutenir Israël est à la fois justifié et bénéfique aux yeux de son électorat aux Etats-Unis - juifs comme non juifs.

Concernant la position de McCain sur Jérusalem, qu'il considère comme la capitale d'Israël, je dirais simplement que les candidats promettent souvent beaucoup à ce sujet, mais qu'ils ne tiennent pas leurs promesses une fois élu. Hillary Clinton avait promis de déménager l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem. Est-ce qu'elle le ferait vraiment ? Son mari avait fait la même promesse, mais il ne l'a pas tenue. McCain pense apparemment que reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël ne serait pas un problème pour le processus de paix. Mais il y a plus d'une façon de concilier cette question de Jérusalem et le processus de paix (par exemple reconnaître Jérusalem comme la capitale à la fois d'Israël et des Palestiniens)."