IRAK

Un peu de haschich avec votre Viagra, sergent ?

Une petite plongée dans le quotidien des militaires américains en Irak. Sur cette vidéo, filmée du haut d’un véhicule de l’armée, des vendeurs ambulants proposent hashish et viagra aux soldats.

Publicité

Une petite plongée dans le quotidien des militaires américains en Irak. Sur cette vidéo, filmée du haut d’un véhicule de l’armée, des vendeurs ambulants proposent Hashish et Viagra aux soldats.

"On peut trouver ce genre de produits partout ici"

Notre Observateur à Bagdad, le blogueur “Last of Iraqis”.

Cette vidéo ne me surprend pas du tout. On peut trouver ce genre de produits partout ici. C’est [le haschich et le Viagra] vendu ouvertement. Il y a par exemple un marché au centre de Bagdad, le Bab Al-Sharji, où on peut acheter tout ça. Mais il me semble que ce film a été tourné dans le sud du pays, où ils fument plus de haschich qu’à Baghdad. En général, ce sont les pauvres qui fument ça, pas les gens aisés. Le commerce de cette drogue ne représente pas grand chose en terme économique".

"Ils [les Irakiens] doivent avoir l'impression que l’on est tous accros"

Notre Observateur, Ernesto Haibi, a servi dans l'armée américaine en Irak :

On a eu des problèmes avec de faux médicaments vendus sous le manteau en Irak. Il y a beaucoup de fausses pharmacies dans le pays. Je me rappelle que l'un des soldats de mon campement avait fait un mauvais trip après avoir pris des pilules pour le cœur qu'il avait achetées à la police locale. Ils promettaient qu'ils pouvaient nous avoir tout ce que nous voulions.

J'imagine que les Irakiens pensent se faire beaucoup d'argent en vendant de la drogue aux américains. Ils voient des tas de films où la drogue est glorifiée et ils doivent avoir l'impression que l'on est tous accros. En réalité, les soldats qui prennent le plus de drogue sont ceux qui sont rentrés aux Etats-Unis, à cause de la dépression ".

Du haschich, du Viagra... et un uniforme de général

Vidéo postée le 9 mars 2008. Soustitrée par Les Observateurs.

La vidéo a probablement été tournée dans l'ouest de l'Irak, car le keffieh du vendeur est à carreaux rouges et blancs. Le soldat explique en riant qu'il a besoin du Viagra pour son "create-a-cock". Un "create-a-cock" est un moulage de pénis en érection. Certains sites Internet vendent du matériel pour réaliser ce type de moulage, "très apprécié des petites amies".

Outre le haschich et le viagra, on voit, en arrière plan, un vendeur qui porte une housse protégeant un vêtement : c'est un uniforme de maréchal de l'armée irakienne. Ces faux uniformes se vendent effectivement en Irak. Ils peuvent être utilisés pour se protéger, mais aussi pour commettre des vols. On entend d'ailleurs l'un des vendeurs dire à son collègue, qui tient l'uniforme : "Ils filment, ne reste pas là".