ARABIE SAOUDITE

Les Saoudiens fans de conduite extrême

La conduite extrême n’est pas un phénomène nouveau en Arabie saoudite. Mais le monde entier peut maintenant admirer sur YouTube les exploits des conducteurs saoudiens. Pourquoi cet engouement ? Les jeunes du royaume semblent s’ennuyer à en mourir, littéralement. Un montage sur les exploits des pilotes saoudiens. Posté sur Liveleak le 27 février 2008.

Publicité

La conduite extrême n’est pas un phénomène nouveau en Arabie saoudite. Mais le monde entier peut maintenant admirer sur YouTube les exploits des conducteurs saoudiens. Pourquoi cet engouement ? Les jeunes du royaume semblent s’ennuyer à en mourir, littéralement.

"Ils risquent la peine capitale"

Mansour Al-Turki, porte parole de la police, Ryad :

"La conduite extrême est interdite par la loi, à cause des risques et parce que c'est une violation du code de la route. Ceux qui s'y livrent sont arrêtés et poursuivis en justice. Ils peuvent recevoir une amende, se faire confisquer leur véhicule et même être emprisonnés. Il y a une affaire de ce type qui est en ce moment jugée par une cour de Jeddah (est). Le conducteur a tué des gens et je sais que la peine capitale été requise contre lui."

 

Commentaire du 3 mars 2008

Un montage sur les exploits des pilotes saoudiens. Posté sur Liveleak le 27 février 2008.

"C'est un moyen d'acquérir une petite célébrité"

Abdullah Alghamdi (un pseudonyme), un Saoudien qui a assisté à des rassemblements de conduite extrême :

Ici , nous appelons ça le Tafhit. Ils se réunissent à quelques voitures. Le « chauffard » part devant, suivi par deux voitures « d'assistance ». Et c'est parti... La plupart des voitures sont soit volées, soit louées. S'il y a un accident avec une voiture louée, ils font une déclaration de vol. Comme toutes les voitures sont assurées, la combine fonctionne.

Je vois plusieurs raisons pour lesquelles la « conduite extrême » marche aussi bien en Arabie saoudite :

  • Il y a peu de loisirs pour les jeunes hommes. Il n'y a que des salles de billard, des cybercafés et bars à chicha, mais ils ferment tôt. Et lorsque tout est fermé, les jeunes ne savent pas quoi faire.
  • Pour certains, c'est un moyen d'acquérir une petite célébrité. Il y a de vraies stars du Tafhit, qui sont connues dans tout Riyad, voire dans tout le royaume. Il y a très peu de gens qui peuvent conduire à 180 ou 200 km/h tout en gardant le contrôle de leur véhicule.
  • Ca peut aussi être un moyen de trouver un « ami », car c'est une pratique très répandue chez les gays.
  • La police était indulgente. En tout cas au début, car elle est devenue plus stricte depuis le jugement d'Abou Rikab [Abou Rikab est le pseudonyme d'un chauffard dont les deux frères, de 15 et 16 ans, sont morts dans un accident qu'il a causé en pratiquant le Tafhit. Il a été condamné à la peine de mort en première instance]. Mais malgré cette affaire, on sait que le Tafhit, c'est le dernier des soucis de la police".

Commentaire du 4 mars 2008

J’entends souvent cette excuse : " Ils s’ennuient "

Notre Observateur en Arabie saoudite, le blogueur Ahmed Al Omran :

J'ai lu une dépêche de Reuters sur la fascination des saoudiens pour YouTube. (...) Elle aborde les films de conduite extrême. Il y a des interviews d'étudiants qui disent "qu'ils n'ont rien de mieux à faire". C'est une excuse que j'entends souvent pour expliquer cette pratique imbécile : "Ils s'ennuient".

Je reconnais que le pays n'offre pas assez de divertissements pour les jeunes. Pas de cinéma, peu d'activités organisées par les lycées et les universités et pas assez d'infrastructures sportives. Mais rien n'explique vraiment pourquoi autant de jeunes pratiquent la conduite extrême. Il n'est pas excusable de mettre sa vie, et la vie des autres, en danger.

Tu t'ennuies ? Prends un bouquin, loue un film, vas nager ou masturbe toi si ça te chante. Mais ne mets pas nos vies en danger. Il y a déjà assez d'accidents de la route. Pas la peine que ces idiots en rajoutent en tuant des gens pour s'amuser.

Son blog

Sur deux roues

Posté par « DersertDubai » le 15 juin 2007

Au milieu du trafic…

Posté par « Mohdbox » le 27 février 2007