CAMEROUN

Il se dit ici que les aigles tunisiens sont prenables

Après le premier tour, l'heure est au bilan à Yaoundé. Les commentaires vont bon train dans les taxis, au bureau, à l'école, au marché, à la télé, à la radio, dans les buvettes.

Publicité

Après le premier tour, l'heure est au bilan à Yaoundé. Les commentaires vont bon train dans les taxis, au bureau, à l'école, au marché, à la télé, à la radio, dans les buvettes... Presque tout le monde déplore la qualité de jeu des Lions indomptables : passable est la mention attribuée généralement aux fauves, dont on reconnaît tout de même qu’ils ont la meilleure attaque (avec 10 buts!), ainsi que le meilleur buteur, Eto' Fils... Les Camerounais n'oublient pas l'essentiel : encourager leur équipe. Dans notre pays, où chacun de mes compatriotes s'arrogent le statut "d'entraineur-sélectionneur", les spéculations vont bon train. Il y en a qui pensent que, l'équipe ayant été mal préparée pour la CAN, le meilleur est à venir. Et l'avenir immédiat, c'est le match contre la Tunisie. Il se dit ici que les aigles sont prenables, car eux aussi se sont mal préparés à la compétition. Mais certains pensent aussi que les Tunisiens, au vu de leurs trois derniers matchs, seraient tactiquement et techniquement plus aguerris que les Lions. Je compte quant à moi sur le mental de fer et l’expérience de notre équipe lors de ces matchs couperets. Et puis, la First Lady vient d’envoyer une cargaison de vivres aux joueurs. S’ils étaient mal nourris, ce ne sera plus le cas ! A 48 h du match contre la Tunisie, c’est la sérénité qui prévaut parmi les supporters camerounais.