RUSSIE

"Ils ferment le British Council, mais achètent des maisons à Londres…"

La légende : "Jusqu'à présent, seuls l'Iran et la Birmanie avaient interdit le British Council." Les internautes russes réagissent à la par les autorités russes. L’un d’entre eux rappelle que cette institution avait déjà été fermée par le passé. C’était en 1947, et cette décision avait marqué le début de la guerre froide. Un autre affirme que les autorités russes ont une attitude schizophrène : “Ils ferment le British Council, mais achètent des maisons à Londres…”

Publicité

La légende : "Jusqu'à présent, seuls l'Iran et la Birmanie avaient interdit le British Council."

Les Russes internautes réagissent à la fermeture du British Council par les autorités russes. L’un d’entre eux rappelle que cette institution avait déjà été fermée par le passé. C’était en 1947, et cette décision avait marqué le début de la guerre froide. Un autre affirme que les autorités russes ont une attitude schizophrène : “Ils ferment le British Council, mais achètent des maisons à Londres…”

"Comme en 1947"

Un blogueur russe habitant Frankfort. Son blog.

Ce n'est pas la première fois que le British Council est fermé en Russie : il avait déjà été fermé sous l'ère soviétique, en 1947, et cette décision avait marqué le début de la guerre froide."

"Ils achètent des demeures somptueuses à Londres"

Vladimir Yagutyan est avocat à Togliatti. Son blog.

Les autorités sont complètement schizophrènes. D’un côté, nos dirigeants nous rabâchent que notre pays est "souverain", mais qu’il est entouré d’ennemis qui nous épient, de vilains impérialistes qui se cachent derrière de fausses institutions culturelles. Mais les mêmes personnes font décoller les prix de l’immobilier à Londres en achetant de luxueuses demeures dans les quartiers chics de Mayfair et Belgravia, et envoient leurs enfants à Cambridge et Oxford. Leur conception d’une "nation souveraine" est à usage interne uniquement.

"Où vais-je trouver mes magazines britanniques?"

Le commentaire d'un blogueur de Saint-Pétersbourg, visiteur régulier du British Council. Son blog.

"Il va falloir que je trouve un autre moyen de mettre la main sur des magazines et des films britanniques. Et qui va faire passer le certificat d'anglais 'Cambridge exam' ? C'était la seule organisation habilitée à faire passer ce test. Il va falloir aller en Angleterre pour le passer ?"

"Le prochain, c’est le centre culturel français"

Agnosty, 17 ans, habite Moscou. Son blog.

Comme toujours, les autorités se trompent de cible. Le British council est une institution culturelle et éducative. Ce sont les russes qui vont pâtir de cette décision. Comme prochaine cible, je suggère le centre culturel français qui est dans le même immeuble.