Mondial 2022 au Qatar : carton rouge aux intox

Trois exemples d'intox décryptées par la rédaction des Observateurs.
Trois exemples d'intox décryptées par la rédaction des Observateurs. © Observateurs

Pendant la Coupe du monde de football 2022 au Qatar, de nombreuses fausses informations ont émergé, visant parfois les équipes, parfois les supporteurs, voire même parfois les organisateurs. En voici trois décryptées par la rédaction des Observateurs de France 24.

Publicité

La première intox concerne l'équipe du Japon, accusée d'avoir laissé son vestiaire dans un état lamentable après sa défaite 1-0 contre le Costa Rica.

La deuxième montre une prière musulmane collective qui aurait été organisée dans un stade lors du Mondial au Qatar.

La troisième est une intox visant des supporteurs indiens de l'équipe de France au Qatar... et qui fait réagir le président du club de supporteurs des Bleus venu spcialement de l'Etat indien du Kérala au Qatar.

Vous souhaitez nous soumettre une photo ou une vidéo pour vérification ? Contactez-nous par message sur le compte Twitter @InfoIntoxF24 !