Les Observateurs

Arabie saoudite : avec humour et gravité, une Kényane raconte "l'esclavage moderne" des domestiques

Brenda Dama, employée de maison en Arabie saoudite et TikTokeuse.
Brenda Dama, employée de maison en Arabie saoudite et TikTokeuse. © TikTok / France 24

"C'est de l'esclavage moderne. C'est ce que nous vivons, je ne peux pas mentir sur la façon dont nous sommes traités dans certains foyers." Notre Observatrice Brenda Dama, employée de maison, ne transige pas sur la réalité de son métier d’employée de maison en Arabie saoudite. Mais avec ses vidéos sur TikTok, cette Kényane le raconte avec détachement et humour, donnant un autre éclairage sur le quotidien des travailleurs domestiques, qu’elle espère par ailleurs réconforter avec ses publications.

Publicité

Sur TikTok, on trouve des vidéos de plusieurs travailleurs domestiques étrangers employés en Arabie saoudite qui racontent leur quotidien. Et c’est en les voyant faire part de leurs difficultés que Brenda Dama a décidé de lancer son propre compte : "Je me suis dit : ‘si d'autres travailleurs domestiques publient des vidéos sur les souffrances qu'ils subissent en Arabie saoudite, pourquoi ne pas proposer des vidéos qui pourraient les motiver, leur donner l'impression qu'ils ne sont pas seuls à traverser de telles situations’", explique-t-elle dans notre émission.  

La jeune femme reprend les codes de TikTok – vidéos courtes et montage dynamique – pour raconter et dénoncer les journées interminables, les insultes et le système de la kafala, selon lequel un employé de maison doit remettre tous ses documents d’identité à son employeur, ce qui l’empêche concrètement de s’enfuir. "J'ai vu des gens devenir fous. C'est évidemment à cause de ce qu'ils vivent ici. Même en étant mentalement fort, quelqu'un qui vient ici peut devenir fou après un certain temps", dit notre Observatrice.

Les propos qu’elle tient auraient pu lui valoir de sérieux ennuis avec ses employeurs, mais ce n’est pas le cas, assure Brenda Dama, qui espère aussi sensibiliser les Saoudiens sur la condition des employés de maison. "Je poste aussi des vidéos pour que nos employeurs les voient, car ils sont aussi sur TikTok..."