Les Observateurs

En Arabie Saoudite, la détention "catastrophique" et sans fin de milliers de migrants éthiopiens

De milliers de migrants éthiopiens ont été arrêtés ces derniers mois par les autorités saoudiennes, et placés en centre de rétention ou en prison, où ils vivent dans des conditions terribles : entassés, peu nourris, contraints de "boire l’eau de toilettes", sans compter les maltraitances physiques dont ils font part. Des images, récupérées par notre Observatrice, attestent de leur calvaire.
De milliers de migrants éthiopiens ont été arrêtés ces derniers mois par les autorités saoudiennes, et placés en centre de rétention ou en prison, où ils vivent dans des conditions terribles : entassés, peu nourris, contraints de "boire l’eau de toilettes", sans compter les maltraitances physiques dont ils font part. Des images, récupérées par notre Observatrice, attestent de leur calvaire. © Observateurs France 24

De milliers de migrants éthiopiens ont été arrêtés ces derniers mois par les autorités saoudiennes, et placés en centre de rétention ou en prison, où ils vivent dans des conditions terribles : entassés, peu nourris, contraints de "boire l’eau de toilettes", sans compter les maltraitances physiques dont ils font part. Des images, récupérées par notre Observatrice, attestent de leur calvaire.

Publicité

Aucune explication n’a été donnée par les autorités saoudiennes sur ces arrestations massives. Selon le ministère des affaires étrangères éthiopiens, elles seraient une réponse au projet du grand barrage de la Renaissance menée par l’Ethiopie sur le Nil, auquel s’oppose l’Egypte avec les pays de la Ligue arabe, dont l’Arabie Saoudite. Si 40 000 Ethiopiens ont pu être rapatriés, ils sont encore très nombreux à endurer un quotidien insoutenable, sans savoir s’ils pourront un jour retourner chez eux, explique Arafat Jibril Bakrii, militante éthiopienne des droits humains.