Les Observateurs

RD Congo : violences en série dans les concessions minières exploitées par des entreprises chinoises

Des creuseurs artisanaux congolais, qui s'étaient introduits sur le site d'une concession minière exploitée par l'entreprise chinoise Commus, sont fouettés par deux soldats congolais, en juillet 2021, dans la province de Lualaba (RD Congo).
Des creuseurs artisanaux congolais, qui s'étaient introduits sur le site d'une concession minière exploitée par l'entreprise chinoise Commus, sont fouettés par deux soldats congolais, en juillet 2021, dans la province de Lualaba (RD Congo). © Observateurs France 24

Plusieurs vidéos ont témoigné, depuis le mois de mars, des vives tensions dans les concessions minière exploitées par des entreprises chinoises dans la région de Lualaba, dans le sud de la République démocratique du Congo. Elles montrent des responsables de ces entreprises en venir aux mains avec leurs employés congolais, ou avec des orpailleurs artisanaux qui s’introduisent illégalement sur les sites des concessions.

Publicité

En juillet, une vidéo avait montré deux militaires congolais fouettant de creuseurs artisanaux, entrés sur le terrain d’une concession exploitée par l’entreprise chinoise Commus. Dans notre émission, notre Observateur Richard Ilunga, en charge de droits humains pour l’ONG Afrewatch, explique que ces intrusions ne sont pas rares : les concessions dans la région ont été octroyées à des entreprises étrangères, ne laissant plus d’opportunités pour les creuseurs locaux, dont le niveau de vie est très bas.

Pour ceux qui choisissent de travailler dans des concessions chinoises, le quotidien n’est guère plus enviable. Deux vidéos, tournées en mars et juin, montrent des employés congolais se battre avec leurs supérieurs chinois. Mal payés, surexploités, humiliés, "leurs conditions de travail sont très mauvaises", explique Richard Illunga. "Ils travaillent sans équipement de protection dans des milieux très toxiques, ils sont exposés à tous les risques".