Les Observateurs

Le chant de gorge, symbole d'une culture inuit qui tente de revivre

Shina Novalinga sensibilise à la culture inuite sur TikTok, notamment avec ses vidéos de chant de gorge, qu'elle pratique avec sa mère.
Shina Novalinga sensibilise à la culture inuite sur TikTok, notamment avec ses vidéos de chant de gorge, qu'elle pratique avec sa mère. © Shina Novalinga /TikTok

Longtemps interdit jusqu’à être menacée de totalement disparaître, le chant de gorge inuit est un des symboles de la culture inuit, que des activistes, comme notre Observatrice Shina Novalinga, tentent de faire renaître aujourd’hui. À travers les vidéos de sa chaine TikTok, elle veut sensibiliser ses 2,4 millions d'abonnés sur les traditions de ce peuple autochtone, mais aussi les stigmatisations qu’il continue de subir.

Publicité

Les colons et les missionnaires européens ont interdit le chant de gorge au point qu’il n’était plus connu que de quelques femmes. Shina Novalinga l’a appris avec sa mère, chanteuse professionnelle, et se filme régulièrement en train de pratiquer ce jeu vocal, réunissant généralement deux femmes. Le chant consiste à se répondre mutuellement jusqu’à ce que l’une des deux ne suive plus. Sur son compte TikTok, l’une de ses vidéos avec sa mère compte plus de 15 millions de vue.

La jeune femme publie aussi des vidéos pour sensibiliser à d’autres aspects de la culture inuit comme la chasse, ou expliquer l’histoire des Inuits au Canada, les violences commises à leur égard, notamment les femmes, dont plus de 1200 ont disparu ou ont été tuées entre 1980 et 2012.  

>> VOIR SUR LES OBSERVATEURS : Dans le quotidien d'une communauté inuit de l'Arctique canadien

À Radio Canada, l’influenceuse explique : "Plusieurs personnes que je rencontre ne savent pas que dans leur province, il y a des Inuits ainsi qu’une culture et une réalité toujours bien vivante et différente de la leur".

Elle revient sur sa démarche dans notre émission, dans la vidéo en haut de cette page.

"Je pense que c’est vraiment, vraiment important d’utiliser ces plateformes pour enfin parler haut et fort et encourager les jeunes à s’aimer comme ils sont", fait valoir Shina Novalinga. "Et publier sur les réseaux sociaux est un bon moyen de sensibiliser et d’aider notre jeunesse à se sentir intégrée. C’est quelque chose que nous n’avons pas fait jusque-là" .

Sur TikTok, d’autres influenceurs à travers le monde tentent de sensibiliser à leur culture respective, et le mot clé "indigineous" compte plus de 2,6 milliards de vue.