Les Observateurs

VIDEO - Dans le quotidien d'une communauté inuit de l'Arctique canadien

Lenny Aqigiaq Panigayak raconte le quotidien de Taloyoak, un hameau inuit dans l'Arctique canadien.
Lenny Aqigiaq Panigayak raconte le quotidien de Taloyoak, un hameau inuit dans l'Arctique canadien. © Observateurs France 24

Taloyoak, 1 100 habitants, 69 degrés de latitude nord, bien au delà du cercle polaire. Depuis ce hameau du Nunavut, région de l'extrême nord canadien, Lenny Aqigiaq Panigayak, un instituteur de 38 ans, raconte son quotidien, avec de brèves vidéos sur TikTok. Une plongée unique dans cette vie loin de tout, où se mêlent coutumes ancestrales et société de consommation.   

Publicité

Il dit que l'idée de se lancer sur TikTok lui est venue un peu par hasard, et que jamais il n'aurait imaginé glaner près de 30 000 abonnés en un peu plus d'une année. Sur son compte, notre Observateur Lenny Aqigiaq Panigayak (@aqigiaq) veut permettre à tout le monde d'accéder à son hameau, Taloyoak. 

"Les gens n’ont en général pas l’occasion de voir cette partie du  monde, alors je veux leur permettre de la découvrir" explique-t-il, soulignant que des personnes n’ont même jamais vu la neige qui, à Talayoak, ne fond compétemment que quelques mois à partir de mai.

Dans ses vidéos, il répond ainsi à ses abonnés, qui peuvent lui demander si le soleil se couche en été ou s’il peut trouver des produits frais dans les magasins.   

Beaucoup de ses vidéos le montre en expédition sur les terres enneigées ou l’océan Arctique gelé, où il traque les phoques, parfois un ours polaire, des caribous… Les Inuits pratiquent la chasse, mais dans le respect des animaux, comme le commande leur culture, explique-t-il : l’animal ne doit pas souffrir, et il n’y aucune surchasse ou surpêche.

S’il prélève un peu de la faune environnante, c’est aussi car les prix sont exorbitants, dans cette région qui se trouve à plusieurs heures de vol des premières usines alimentaires. Des vidéos de notre Observateur montrent par exemple un pack de Coca-Cola Zéro à 52 dollars (34 euros), un paquet de chaos à 10 dollars canadiens (environ 7 euros). 

Son succès grandissant sur TikTok lui donne-t-il d’autre envies ? Il répond qu’il veut avant tout sensibiliser un maximum de gens à la culture inuit. Et qu’il s’amuse d’être désormais reconnu dans les rues de Taloyoak ou d’autres localités, par des enfants impressionnés de croiser quelqu’un qu’ils ont vu au préalable sur leur téléphone.