Les Observateurs

Sur TikTok, deux Britanniques, l'une aveugle et l'autre paraplégique, démontent les clichés sur le handicap

Lucy Edwards est aveugle. Sur TikTok, elle raconte son quotidien.
Lucy Edwards est aveugle. Sur TikTok, elle raconte son quotidien. © Observateurs

Sur TikTok, deux utilisatrices britanniques, Lucy Edwards, qui est aveugle, et Gem Hubbard, paraplégique, ont décidé de répondre en vidéo aux questions des internautes concernant leur handicap. Le but : sensibiliser sur leur quotidien et lutter contre les idées reçues. Elles expliquent leur démarche dans notre émission.

Publicité

"Comment une fille aveugle allume-t-elle une bougie ?", "Avez-vous déjà regardé quelqu'un en chaise roulante en vous demandant comment il entre dans son bain ?". Lucy Edwards et Gem Hubbard se sont emparés de TikTok pour documenter leur quotidien et répondre aux questions des internautes sur leur handicap. Leurs vidéos ludiques visent le public jeune de la plateforme.

"Je vous parie qu'il y a énormément de gens qui ignorent comment je vis au quotidien"

"J'ai perdu la vue à 17 ans, à cause d'une maladie génétique rare, l'incontinentia pigementi. C'est une manière très longue de dire : je suis totalement aveugle", explique Lucy Edwards. Cette activiste espère que son contenu pourra permettre à des personnes qui ne sont pas en situation de handicap de mieux comprendre son quotidien :

J'ai vu qu'il y avait un vide à combler concernant les connaissance sur la cécité sur internet. Et je me suis dit : "Très bien ! Je peux faire des vidéos très courtes et percutantes", et intituler toute la série : "Comment une fille aveugle fait-elle ?". Je vous parie qu'il y a énormément de gens qui ignorent comment je vis au quotidien. La vidéo que j'ai faite que je préfère c'est "Une fille aveugle qui se maquille toute seule". Mettre du maquillage, c'est typiquement une tâche très visuelle. J'ai repris le contrôle de mon apparence. 

"Dire que toutes les personnes en fauteuil roulant ont besoin d'aide, c'est discriminatoire"

De son côté, Gem Hubbard, tente de lutter contre les préjugés et les gestes déplacés de certaines personnes : 

Dire que toutes les personnes en fauteuil roulant ont besoin d'aide, c'est discriminatoire. On en demandera si on en a besoin. Vous ne vous débarrasseriez pas d'une personne non handicapée [en la déplaçant, dans un magasin par exemple, comme le montre Gem Hubbard dans une vidéo, NDLR]. Alors pourquoi le faire avec une personne en fauteuil roulant ? 

Dans un premier temps, TikTok a décidé d'empêcher les vidéos de personnes ayant un handicap d'être référencées dans sa rubrique de suggestion "For You" ("pour toi"). Ces vidéos avaient donc peu de chances d'être vues : l'application souhaitait ainsi protéger les personnes handicapées d'être la cible de potentiels harcèlements. TikTok a finalement présenté ses excuses et changé de politique.