Les Observateurs

Côte d'Ivoire : à Abidjan, certains quartiers manquent d'eau potable

Dans plusieurs communes de la capitale économique ivoirienne, des habitants rencontrent des problèmes récurrents d’accès à l’eau potable courante.
Dans plusieurs communes de la capitale économique ivoirienne, des habitants rencontrent des problèmes récurrents d’accès à l’eau potable courante. © Observateurs

À Abidjan, la capitale économique ivoirienne, les habitants des communes de Cocody, Yopougon ou Abobo rencontrent des problèmes récurrents d'accès à l'eau potable. Dans le quartier Abobo Té, près de 40 foyers sont ainsi contraints de l'eau tard dans la nuit. 

Publicité

Qavani Guy Noël Koné, membre du collectif d’Abobo Té pour l’accès à l’eau potable, témoigne dans notre émission :

Le problème dure depuis 2014 : à l'époque, il y a eu la construction d'une route reliant la zone Abobo Té à la zone de Cocody Angré. Après la construction de la route, les ménages ont commencé à ne pas recevoir d'eau à domicile. Vu qu'on ne reçoit pas d'eau dans nos ménages, on a installé des robinets tout proche des compteurs pour recueillir de l'eau. L'eau ne vient pas dans la journée, ça vient seulement entre 1h et 4h du matin. À part ça, il y a l'ONEP [office national de l'eau potable, NDLR] qui nous approvisionne en eau. Ils peuvent passer tous les deux jours, ou chaque semaine. Quand ils viennent, tout le monde veut essayer d'avoir de l'eau en même temps, ça devient un brouhaha. Mais il y a aussi des personnes qui essaient de se faire de l'argent : ils vont vous faire le bidon de 20 litres à 150 francs CFA [0,23 €] l'unité. Je ne peux pas comprendre en fait qu'un problème comme ça soit encore persistant depuis 2014. On a une entreprise qui est chargée de la distribution de l'eau. Ce problème ne devrait pas arriver dans une zone urbaine, surtout dans la ville d'Abidjan. 

En avril, le ministère de l'Hydraulique a assuré que l'accès en eau potable n'était pas garanti dans certaines communes d'Abidjan en raison notamment de casses entraînées par des travaux de voirie ou d'incidents techniques liés à des coupures d'électricité. Contacté par notre rédaction le même mois, le ministère de l'Hydraulique assure être "à pied d'œuvre pour rétablir la continuité du service [de distribution de l'eau] dans les meilleurs délais". En attendant, "des camions-citernes font l'approvisionnement d'appoint en urgence dans les quartiers concernés pour soulager la population". Le ministère souligne également que de "grands projets comme celui de la MÉ, APTF, AGHIEN" sont en cours pour "sécuriser la déserte en eau potable de façon pérenne à Abidjan".