Les Observateurs

Une entretrise étrangère accusée de pollution au pétrole au Gabon et les intox du conflit au Tigré

© Les Observateurs

Les habitants de la zone pétrolière d'Étimboué, dans l'ouest du Gabon, sont les victimes de marées noires et épandages de produits pétroliers à répétition. Excédés, il ont décidé ces dernières semaines de lancer l'alerte contre Perenco. Cette entreprise française dont le siège social est établi à Londres, exploite une cinquantaine de champs pétroliers dans la zone, jugés vétustes et mal entretenus.