Info ou Intox

Australie et Covid-19 : quand les intox visent les Aborigènes

Les Aborigènes sont la cible de fausses informations sur le COVID-19.
Les Aborigènes sont la cible de fausses informations sur le COVID-19. © Observateurs

Les Aborigènes d’Australie sont-ils victimes de vaccinations forcées et enfermés dans des camps s’ils refusent ? C’est ce que prétendent des comptes anti-vaccins, en Australie et ailleurs, qui relaient des vidéos prétendant dénoncer le traitement dont les Aborigènes seraient victimes. C’est faux, et nous vous expliquons pourquoi dans cet épisode d’Info ou Intox. 

Publicité

Une de ces vidéos montre des personnes en tenue traditionnelle pointer des policiers avec leurs arcs et des flèches. "C'est ainsi que les Australiens autochtones reçoivent les autorités, qui tentent de force de les faire vacciner : avec des arcs et des flèches" indique la légende.

Sur une autre vidéo, un couple d’Australiens prétend montrer une "prison" construite pour les non vaccinés. La vidéo a été reprise par un compte affirmant que la prison “comprendr[a] 90 % des Aborigènes qui refusent de se faire vacciner” .

Ces vidéos n’ont en réalité rien à voir avec les populations aborigènes d’Australie. La vidéo des personnes armées d’arcs est en fait celle d’une manifestation d’autochtones au Brésil en 2019, par ailleurs, donc, organisée avant la pandémie de Covid-19. Quant à la vidéo de la prison, elle montre en réalité un centre australien de détention pour migrants, qui s’est agrandi dès 2017, sans lien avec la pandémie et les populations aborigènes.

John Paterson, le directeur général de l’Alliance des services médicaux aborigènes du Territoire du Nord, dément ces informations dans un enregistrement à une radio locale.

Luke Ellis, un professionnel de santé, lui-même issu d’une communauté aborigène, a publié un thread sur Twitter pour répondre aux inquiétudes à propos des prétendus “camps pour les Aborigènes non vaccinés” : 

 

Comme l’explique ce média australien, certains Aborigènes sont à l’origine de ces intox.

Mais les fausses informations viennent du monde entier. Des comptes américains comme celui-ci, anglais et francophones, qui relaient habituellement des contenus anti-vaccins, ont également diffusé des fausses informations à propos du traitement des Aborigènes par le gouvernement australien. 

Et pour plus de vérifications, n’hésitez pas à vous abonner au compte Twitter @InfoIntoxF24 ou à solliciter notre aide pour vérifier une photo ou une vidéo !