Les billets qataris indésirables en Arabie saoudite ?

Les tensions diplomatiques entre le Qatar et ses voisins du Golfe commencent à se répercuter sur les citoyens qataris. Sur ces images, un Qatari en déplacement en Arabie saoudite se voit refuser de payer dans sa monnaie à une station service, comme il l’a pourtant toujours fait. Lire la suite...

Un robot ambulancier, le pari fou de deux Syriens pour déjouer les snipers

 
Il s'appelle Tena et ses inventeurs espèrent, grâce à lui, sauver des vies en Syrie. Au fond d'un hangar, à quelques encablures de la frontière, côté turc, ce robot ambulancier est en train de voir le jour entre les mains de deux ingénieurs. Il est, pour eux, l'unique solution pour porter secours aux victimes de snipers syriens. Lire la suite…
Contributeurs

Dans la région des Grands Lacs, de l’art plutôt que des kalachnikovs

 
Tandis que plusieurs groupes armés sévissent dans l’est de la République démocratique du Congo, un festival d’art a rassemblé de jeunes artistes en herbe rwandais, burundais et congolais pendant trois semaines à Goma, la capitale de la province du Nord-Kivu, pour prouver que la paix n’est pas un vain mot dans cette région. Lire la suite…
Contributeurs

"Ouvrier immigré, j'ai été payé pour assister à un match de football au Qatar"

 
Le Qatar a beau accueillir la Coupe du monde de football en 2022, les habitants ne sont pas réputés pour être de grands fans de ballon rond. Si bien que tous les stratagèmes sont bons pour remplir les gradins. Et certains organisateurs vont jusqu’à payer des ouvriers immigrés pour assister aux matchs. Pour 5 euros, notre Observateur a accepté d’assister à un des derniers matchs de Ligue 1 qatarie. Lire la suite …
Contributeurs

Les moustiquaires anti-paludisme détournées pour jardiner à Goma

 
Chaque année, environ 180 000 personnes meurent du paludisme en République Démocratique du Congo. Pour autant, les bénéficiaires d’une campagne de distribution de moustiquaires initiée par le gouvernement ne les utilisent pas tous pour prévenir la propagation du virus, mais plutôt pour jardiner. Lire la suite ...
Contributeurs

Colère étudiante après la mort d’un manifestant darfouri à Khartoum

Des centaines d’étudiants soudanais en colère ont manifesté mercredi lors des funérailles d’un camarade. Ce dernier a été tué par balle au cours d’une manifestation organisée la veille à l’Université de Khartoum pour dénoncer la guerre au Darfour. Notre observateur affirme avoir vu des miliciens proches de la police lui tirer dessus, mais les autorités démentent. Lire la suite...

Contributeurs

Pourquoi des Africains manifestent pour le rattachement de la Crimée à la Russie ?

Les Africains de Moscou soutiendraient-ils les velléités de rattachement de la Crimée à la Russie ? La question se pose après qu’une photo a fait le tour des réseaux sociaux : on y voit deux jeunes hommes noirs dans une manifestation organisée vendredi dernier par le parti au pouvoir, Russie unie, en soutien aux russophones de Crimée. Estimant très peu probable que des Noirs prennent part spontanément à une manifestation en Russie, des Africains vivant à Moscou s’interrogent sur les raisons de leur participation. Lire la suite…

En Syrie, des djihadistes lancent une campagne de graffiti

 
Après les campagnes de prédication islamiste organisées dans les villes syriennes sous le contrôle des différentes factions islamistes et djihadistes, des groupes radicaux tentent une nouvelle stratégie de communication. Aujourd’hui, l’État Islamique en Irak et au Levant (EIIL) opte pour des dessins muraux aux messages explicites et accessibles à tous. Témoignage d’un activiste de la région de Raqqa. Lire la suite…
Contributeurs

Le parc de Casablanca : zoo ou mouroir pour animaux ?

 
Pétitions en ligne, manifestations, lettres aux autorités… les défenseurs marocains des animaux ne cessent de se mobiliser pour sauver le parc zoologique d'Aïn Sebaa, au Maroc. Le zoo, qui accueille des espèces en voie de disparition, comme le lion de l'Atlas ou le tapir, est laissé à l’abandon et se transforme peu à peu en mouroir. Lire la suite…
Contributeurs

En Iran, même la peinture clandestine s’autocensure

 
Les artistes peintres iraniens ont généralement deux carrières : une officielle et une plus “underground”. Dans les galeries clandestines, ils se permettent d’exposer des œuvres dont ils savent qu’elles n’échapperont pas au couperet de la censure officielle. Mais même dans l’ombre, l’autocensure fait des ravages. Lire la suite…
 
Contributeurs


Fermer