Polémique autour des "signes pro-Erdogan" de la police turque

La main levée, quatre doigts dépliés, c’est le signe qu’ont lancé plusieurs policiers turcs alors qu’ils réprimaient brutalement un rassemblement à l’université d’Ankara, en fin de semaine dernière. Un scandale pour les étudiants qui estiment qu'il s'agit de l’expression provocatrice du soutien des policiers au président turc Reccep Tayyip Erdogan. Lire la suite…

Contributeurs

Des obus transformés en outils agricoles


Depuis plus de trois ans, le gouvernement soudanais mène une intense campagne de bombardements sur les monts Nouba, dans la région du Kordofan du Sud. Une zone privée de tout, où les villageois sont désormais contraints de recycler les bombes pour pouvoir cultiver leurs terres. Lire la suite...

Contributeurs

Le poète qui en faisait voir de toutes les couleurs aux toits du Caire


Vous souhaitez redonner des couleurs à votre terrasse ? Alors donnez quelques coups de pinceaux à votre antenne parabolique. C’est ce que recommandent les membres du projet #CairoDishes, qui repeignent de toutes les couleurs les antennes qui tapissent les toits des quartiers populaires de la capitale égyptienne. Lire la suite …
Contributeurs

Un ado noir tué par un policier ravive le spectre des émeutes dans le Missouri


Des centaines de personnes sont descendues dans les rues mercredi soir à Saint- Louis (Missouri), après la mort d’un jeune afro-américain de 18 ans, tué par balle un policier blanc quelques heures plus tôt. Les circonstances du drame ne sont pas encore établies, mais l’affaire ravive déjà le souvenir douloureux de l’assassinat de Michael Brown à Ferguson, à 25 kilomètres de là. En août, la mort de cet adolescent noir avait provoqué des semaines d’émeutes. Lire la suite…
Contributeurs

Retour sur 48 heures de violence à Bangui


Ce sont des scènes que la capitale centrafricaine n’avait pas connu depuis des mois. Un nouveau cycle de violence meurtrier, des barricades et des tirs nocturnes qui ont fait vivre deux jours de cauchemar aux habitants de Bangui. Le récit de nos Observateurs…

Des riches Iraniennes en bikini sur Instagram : "Où est le problème ?"


Décolletés, mini-jupes, cheveux peroxydés et champagne... Le tout en République islamique d’Iran. Sur leur compte Instagram "Rich Kids of Tehran", des jeunes issus de l’élite iranienne bling bling font leur show et les médias occidentaux n’en croient pas leurs yeux. Pourtant, vu de Téhéran, c’est presque un non-évènement. Parole d'une "rich kid" iranienne…

Contributeurs

Kobané : les réfugiés kurdes à la merci des mines anti-personnel


À Kobané, ville syrienne située près de la frontière turque, les combats de rues font rage entre les jihadistes de l’organisation de l'État islamique (EI) et les combattants kurdes. À quelques centaines de mètres de là, plus de 2 000 réfugiés kurdes s’entassent à la frontière turque, sur un terrain parsemé de mines anti-personnel. Témoignage…
Contributeurs

Un soldat américain chez l’EI ? Non, une manipulation des théoriciens du complot

Sur cette photo de mauvaise qualité, un combattant de l’organisation de l’EI apparait avec un tatouage "United states army". Un cliché qui a fait couler beaucoup d’encre sur Internet. Sauf qu’il s’agit d’un photomontage. Et cette manipulation n’est qu’un exemple des nombreuses tentatives de désinformation visant à  prouver que l’organisation de l’État islamique a été créée de toutes pièces par les États-Unis. Lire la suite ...

Contributeurs

À Hô Chi Minh, le patrimoine colonial balayé


C’est "l’une des plus belles villas construite à l’époque coloniale française", selon nos Observateurs. Actuellement en vente, elle pourrait être détruite pour laisser place à des projets immobiliers. Un exemple parmi beaucoup d’autres d’un pan du patrimoine vietnamien qui disparaît. Lire la suite …

La colère kurde face à "Kobané abandonnée à l’EI"


Depuis lundi soir, les Kurdes et leurs sympathisants crient leur colère dans les grandes villes de Turquie face à l’avancée de l’organisation de l’État islamique sur Kobané, ville du Kurdistan syrien. Des manifestations qui ont été sévèrement réprimées par la police. Et, pour les manifestants, cette réaction confirme leurs craintes : le gouvernement turc ne fera rien pour empêcher la prise de Kobané. Lire la suite …
Contributeurs


Fermer