L’appel à l’aide de villageois marocains expulsés


Les dernières maisons des habitants du hameau de Ouled Dlim, au sud de Rabat, ont été détruites le 18 décembre pour pouvoir lancer un programme immobilier. Certains de ces villageois sont aujourd’hui à la rue et tentent de se faire entendre auprès des autorités pour obtenir un toit et une compensation décente. Lire la suite...
Contributeurs

Un ancien pro-russe jeté dans une poubelle sous les yeux de la police


La veille de Noël, un conseiller municipal de la ville de Kharkov, dans l’est de l’Ukraine, a été jeté dans une poubelle par un groupe d’hommes cagoulés. Une scène qui s’est déroulée sous les yeux des policiers, restés sans réaction, et qui pousse à s’interroger sur l’impunité dont bénéficient certains groupes ultranationalistes ukrainiens. Lire la suite...
Contributeurs

Le "Way way", la nouvelle danse festive et subversive de la jeunesse algérienne


Le "Way way", ou "Ey ey ey", est une danse de rue qui fait fureur chez les jeunes algériens depuis quelques mois. Des chorégraphies, sur de la musique Raï, dont l’humour corrosif fait grincer des dents de nombreux adultes. Lire la suite...
Contributeurs

Les meilleures photos amateurs de 2014

Révolte populaire au Burkina Faso, montée en puissance de l'organisation de l'État islamique en Syrie et en Irak, "Révolution des parapluies" à Hong Kong, voici quelques-unes des actualités que vous avez pu suivre sur notre site en 2014. Surprenantes, choquantes, symboliques, drôles, tragiques... La rédaction des Observateurs vous a préparé une sélection de 15 photos ayant marqué l'année, prises aux quatre coins de la planète. Lire la suite...

Contributeurs

Le luxueux parc automobile de la présidence gabonaise


France 24 s'est procuré des documents, des photos et des témoignages sur le parc automobile fastueux de la présidence gabonaise. Maybach, Mercedes, Rolls Royce... Plusieurs centaines de voitures de luxe, dont certaines ne rouleraient quasiment jamais, dans un pays où plus d’une personne sur trois vit sous le seuil de pauvreté. Lire la suite et voir les photos...
Contributeurs

Infos et intox sur le week-end de protestation à Libreville

La manifestation organisée samedi à Libreville par plusieurs partis politiques de l’opposition gabonaise, pour demander le départ du président Ali Bongo, a fait monter d’un cran la tension dans le pays. Sur les incidents qui ont émaillé ce week-end, autorités et manifestants ont des versions contradictoires. Lire la suite…

Une vague d’arrestations sème la terreur chez les immigrés à Luanda


Ce weekend, les autorités angolaises ont procédé à l'arrestation massive d’immigrés, pour la plupart venus d’Afrique de l’Ouest, dans la capitale Luanda. Nos Observateurs sur place racontent que les Guinéens, Ivoiriens, Sénégalais, etc. qui sont passés au travers des mailles du filet vivent aujourd’hui terrés chez eux, terrifiés à l’idée d’atterrir dans une prison angolaise. Lire la suite…
Contributeurs

Un centre culturel pour réhabiliter le quartier "pestiféré" de Boy-Rabe


Boy-Rabe est un quartier de Bangui qui s'est retrouvé au centre de la crise centrafricaine. Ravagé par des pillages et des exactions pendant une année, il reprend désormais espoir avec le lancement d’un grand chantier, synonyme d’emploi pour une jeunesse désœuvrée attirée par les groupes armés. Lire la suite...
Contributeurs

Arrestation de notre Observateur Ballack Obame, étudiant à Libreville

La grogne des étudiants de l’université Omar Bongo de Libreville se déplace du campus au tribunal : après avoir protesté mercredi contre le report du procès de deux de leurs camarades détenus depuis six mois, plusieurs étudiants ont été arrêtés, dont notre Observateur Edvin Ballack Obame. Lire la suite….

Contributeurs

Des Pakistanais exigent qu’un chef de mosquée dénonce le massacre d’écoliers

Cent-trente-deux enfants ont été tués par des Taliban pakistanais lors de l’attaque d’une école à Peshawar en début de semaine. Mais ce n’était pas suffisant pour convaincre le responsable de la Mosquée rouge d’Islamabad, l’une des plus grandes mosquées publiques du pays, de dénoncer les Taliban. Des centaines d’habitants de la capitale ont alors décidé qu’ils ne pouvaient pas laisser passer ça, et ont manifesté devant la mosquée jeudi 18 décembre au soir pour exiger qu’il dénonce le massacre. Lire la suite…

Contributeurs


Fermer