Algérie : le gaz de schiste aggrave la fracture entre population et gouvernement

Depuis le début de l’année, des manifestations s’intensifient à In Salah, ville du Sahara algérien près de laquelle le pays a lancé fin décembre l’exploitation de son premier puits de gaz de schiste par fracturation hydraulique. Les habitants de la région redoutent les conséquences environnementales de cette exploitation et dénoncent l’absence de concertation des autorités. Lire la suite...

Contributeurs

Les hôpitaux algériens dans un état d'extrême insalubrité


Kamel Mensari s’est rendu à plusieurs reprises dans le
Centre Pierre et Marie Curie à Alger, au chevet d’une proche atteinte d'un cancer. Murs dégradés, traces de sang dans les toilettes, il a été scandalisé par l’état d’insalubrité de l’établissement hospitalier, un des plus importants centre de traitement de cette maladie en Algérie. Témoignage…

Un fait divers sordide soulève les Arméniens contre l’allié russe


Depuis 48 heures, des centaines d’Arméniens manifestent leur colère dans les rues de la ville de Gyumri, où une famille a été décimée à l’arme à feu en début de semaine. Le meurtre aurait été commis par un soldat originaire de Sibérie, actuellement détenu dans la base russe de la ville, où il travaillait. Mais la population exige qu’il soit remis aux autorités arméniennes. Lire la suite…
Contributeurs

Scène surréaliste de racket par des policiers marocains

Au Maroc, se faire soutirer de l’argent par un policier sous un prétexte fallacieux n’est pas rare. Mais certains agents des forces de l’ordre ne s’embêtent même pas à donner de raisons, comme le montre une vidéo mise en ligne le 10 janvier. Elle a été tournée par un motard espagnol, en visite dans le royaume chérifien, qui a dû s’acquitter de quelques dirhams pour poursuivre sa route entre Tan Tan, au sud du pays et Laâyoune au Sahara occidental. Lire la suite...

Contributeurs

Le mouvement Pegida surfe sur la vague "Charlie Hebdo"


Une grande bannière avec les portraits des dessinateurs Tignous, Charb, Wolinski et Cabu, des panneaux "Je suis Charlie" et des drapeaux français. À Dresde, en Allemagne, les partisans du mouvement des "Patriotes européens contre l'islamisation de l'Ouest" (Pegida) ont rendu hommage à la rédaction de "Charlie Hebdo" lundi. L’objectif : exploiter les attaques perpétrées en France pour démontrer le bien fondé de leurs théories xénophobes. Lire la suite…

Les pasteurs ougandais prêchent désormais jusque dans la rue


Depuis le mois de décembre, des pasteurs prêchent dans les rues de Kampala, la capitale ougandaise. Leur objectif : annoncer au plus grand nombre que la fin du monde approche. Mais ces sermons publics irritent une partie des habitants. Lire la suite…
Contributeurs

La police libanaise investit "l'émirat jihadiste" de la prison de Roumieh


Les forces de sécurité libanaises sont intervenues pour évacuer une aile d’un centre pénitentiaire surnomé "l'émirat". Le fameux bloc B de la prison de Roumieh, près de Beyrouth, était considéré comme un QG des jihadistes et les gardiens n’osaient plus y entrer depuis des mois. Lire la suite…
Contributeurs

Le récit glaçant d’un rescapé du pire massacre de Boko Haram


Malgré le réseau téléphonique limité dans la région,  France 24 a réussi à parler avec un homme qui a échappé au plus gros massacre perpétré par le groupe Boko Haram depuis sa création en 2002. Arrivé à Maiduguri, la capitale de l’État nigérian du Borno, il nous raconte sa fuite et le chaos dans lequel se retrouvent des milliers de réfugiés. Lire la suite…

Durcissement des manifestations à Port-au-Prince sur fond de chaos politique


Ces derniers jours, plusieurs centaines de personnes ont défilé dans les rues de Port-au-Prince, à Haïti, pour réclamer le départ du président Michel Martelly, au pouvoir depuis 2011. Si ces mouvements de protestation ne sont pas nouveaux, ils prennent aujourd’hui une toute autre envergure, les manifestants dénonçant un accaparement inquiétant du pouvoir par le président. Lire la suite…
Contributeurs

"Charlie Hebdo" : les théories conspirationnistes démontées point par point


"Tout est clair à qui veut voir" expliquent les adeptes de la théorie du complot depuis les attaques contre "Charlie Hebdo", de Dammartin-en-Goële et de l’hypermarché de la Porte de Vincennes. Sur Internet, les pseudo-analyses d’images se multiplient dans le but de montrer que la vérité nous est cachée, voire que l’attaque a été orchestrée "en haut lieu". Des démonstrations d’apparences logiques et argumentées, mais qui ne sont que des élucubrations. Lire la suite...
Contributeurs


Fermer