"Gafsa Beach", ce mystérieux lac apparu dans le sud tunisien


Depuis environ trois semaines un lac situé dans la région de Gafsa, dans le sud de la Tunisie, fait le bonheur des baigneurs qui s’y pressent par centaines en fin de semaine. Mais apparue subitement, dans une zone particulièrement frappée par la sécheresse, cette véritable "mine d’or" inquiète quant à son origine et la qualité de son eau. 

Découvert par des habitants, ce mystérieux lac se trouve sur la route d’Om Larayes, à environ 25 km de Gafsa, sur le site d’Effath. D’après les agents de la protection civile, son volume total serait d'un million de mètres cubes sur une surface de un hectare. Sa profondeur, elle, varierait entre 10 et 18 mètres.


Lundi dernier, soit deux semaines après la découverte du lieu, la direction régionale de la protection civile à Gafsa, a signalé que cette étendue d’eau était dangereuse et impropre à la baignade. Interrogé par FRANCE 24, son directeur, Hatef Ouigi, a indiqué que cet avertissement avait été prononcé à titre préventif, le temps que ses équipes "vérifient la qualité de l’eau prélevée et prennent, en fonction des résultats, les mesures qui s’imposent."

En attendant, malgré les risques, les riverains sont encore venus en nombre le week-end dernier, comme l’attestent les photos postées sur Facebook, et le témoignage de notre Observateur.

Les photos et la vidéo ont été postée sur la page Facebook "Lac de Gafsa".


Contributeurs

"Il y a un vrai risque que cette eau soit contaminée et cancérigène"

Lakhdar Souid est journaliste et originaire de la région de Gafsa. Il enquête depuis plusieurs jours sur l’origine de ce lac et ses dangers éventuels.

Ce sont des bergers qui ont découvert cette vaste étendue d’eau, il y a une vingtaine de jours. L’existence de cet endroit, que beaucoup qualifie de "miracle" et qui a été rebaptisé "Gafsa Beach", s’est répandue comme une traînée de poudre, au point d’attirer plusieurs centaines de personnes toutes heureuses de pouvoir se baigner dans une région frappée par une vague de chaleur extrême.

Jusqu’ici, les autorités locales n’ont livré aucune donnée précise pour expliquer la présence subite de ce lac. J’ai donc décidé de contacter un géologue de la faculté des sciences de Gafsa dont les recherches ont permis d’écarter plusieurs thèses, notamment celle selon laquelle un mouvement sismique aurait provoqué une fuite de la nappe phréatique. Du coup, pour l’heure, l’origine de ce lieu de baignade demeure un mystère.

Mais le sujet qui nous préoccupe le plus actuellement est celui qui concerne la qualité de l’eau. Ce lac est situé dans une région qui regorge de gisements de phosphate dont les résidus sont parfois riches en radioactivité. [Gafsa est située dans une trouée au milieu d’un alignement montagneux, appelé "monts de Gafsa". Ses mines de phosphate constituent la principale richesse de la région, NDLR]. Il y a donc un vrai risque que cette eau soit contaminée et cancérigène. Les premiers jours, l’eau était limpide, bleu turquoise. Aujourd’hui, elle est verte et remplie d’algues. Cela signifie qu’elle ne se renouvelle pas et qu’elle est propice aux maladies.

Vendredi dernier, malgré les mises en garde de la protection civile, les baigneurs sont venus par centaine. Le site est magnifique et compte de nombreux rochers d’où l’on peut plonger. Pour dissuader les gens de s’y rendre, il va falloir d’autres arguments qu’un simple avertissement.


Billet rédigé avec la collaboration de Grégoire Remund (
@gregoireremund), journaliste à France 24.

Commentaires

La photo du haut est la même

La photo du haut est la même que sur le site du guardian:
http://www.theguardian.com/world/2014/aug/01/mysterious-lake-tunisian-desert-turquoise-green-sludge

Sauf qu'au Guradian il cite la source: Facebook

Bizarre d'y voir les

Bizarre d'y voir les baigneurs habillés !!

Re : baigneurs habillés

N'oublie pas que la majorité des Tunisiens est de confession musulmane, et on n'y montre pas sa peau...

''Gafsa Beach''

Contrairement à la croyance habituelle, le sous-sol du Sahara comporte d'importantes ressources en eau dont, sans doute du fait de la structure géologique, les effleurements d'eau se font en pourtour de ce désert. Il n'est donc pas étonnant que des retenues d'eau se créent épisodiquement. Rappelons que les effleurements d'eau créent des problèmes d'inondations saisonnières à El Oued, en Algérie, pourtant agglomération en plein désert, ou encore l'exploitation de l'eau souterraine dans la chaine des Ksours....

le lac

j aurais peur que ce lac mystère se referme



Fermer