Témoignage au cœur d’une tempête de sable à Assouan

Photo prise par Yousry Aref et postée sur sa page Facebook.
 
Une violente tempête de sable a balayé mercredi la province d’Assouan, dans le sud de l’Égypte. Notre Observateur était à bord d’une embarcation sur le Nil. Il n’avait jamais une telle tempête. 
 
La tempête de sable a subitement frappé mercredi en fin d’après-midi cette province située à plus de 800 kilomètres au sud du Caire, fréquentée par de nombreux touristes étrangers. Elle a emporté des centaines d’arbres et causé l’effondrement de plusieurs bâtiments.
 
 
À l’ouest de la province, la brigade fluviale a indiqué avoir secouru les occupants d’une embarcation à voile qui a coulé dans le Nil, près de la ville d’al-Jaâfira. Cinq touristes étrangers et trois Égyptiens ont été sauvés de la noyade, tandis qu’une ressortissante sud-africaine est toujours portée disparue.
 
 
 
Contributeurs

"Soudain, tout est devenu noir"

Alaa Salah est guide touristique dans la région d’Assouan.
  
Je me trouvais à 60 kilomètres au nord de la ville d’Assouan. J’étais à bord d’un bateau sur le Nil, avec un groupe de 11 touristes quand la tempête a frappé. Il était 16 heures quand tout a commencé et cela a duré 20 minutes.
 
Nous avons vu comme un rideau de fumée qui s’avançait vers nous à grande vitesse. Quelques instants après, on s’est retrouvé en plein milieu de la tempête. Soudain, tout est devenu noir comme si on était en plein milieu de la nuit. Après quelques minutes, une pluie torrentielle s’est abattue sur l’embarcation, accompagnée d’éclairs et de violents coups de tonnerre. Et la température a baissé de façon vertigineuse.
   
Images tournées par @NoorNoor1.
 
Nous avons eu beaucoup de mal à rejoindre la terre ferme à cause des fortes rafales de vent. Nous avons quand même eu de la chance, car notre bateau est équipé de trois moteurs très puissants. Ceux qui se trouvaient à bord de bateaux à voile ont eu beaucoup plus de mal à s’en sortir.
 
Photo prise par
Yousry Aref.
 
Cette tempête est la plus violente que j’ai jamais vue. En plus, on ne s’y attendait pas du tout. Dans mon domaine, nous consultons la météo tous les jours pour organiser nos excursions, car nous savons que les touristes occidentaux n’aiment pas voyager quand les températures sont élevées [À cette époque, il fait habituellement 40°C dans cette région]. Mais la tempête n’était pas du tout prévue.
 
Photo postée sur
Twitter.
 
Fort heureusement, il n’y a pas eu d’inquiétude excessive parmi les touristes. Ils sont restés ici dans leurs hôtels et aujourd’hui l’activité a repris tout à fait normalement.
 
 
 


Fermer