Les photos qui font scandale dans un centre saoudien pour déficients mentaux

Capture d'écran du photomontage montrant des maltraitances sur des handicapés dans un centre d'accueil à Dousser.   
 
Les photos font depuis quelques jours le tour du net en Arabie saoudite. Prises dans un centre pour handicapés mentaux dans la ville de Douasser, elles témoignent des conditions dégradantes dans lesquelles vivent des patients atteints de déficience mentale dans le royaume saoudien.
 
La vidéo est intitulée "Voilà comment sont traités nos enfants dans le centre de réhabilitation de Douasser", une région située au sud du pays.
 
 
Le centre, un établissement public et gratuit, est chargé d’accueillir des patients souffrant de troubles mentaux. La première photo est celle d’un adolescent attaché à une rambarde. Un autre jeune homme est photographié attaché à un lit avec des bouts de tissu. Sur les autres photos, des patients apparaissent totalement nus alors qu’ils s’apprêtent à prendre une douche à plusieurs. D’autres encore mangent à même le sol. Le photomontage se termine sur les images d’un malade totalement nu dans ce qui semble être la cour de l’établissement.
 

"C’est un manque total de professionnalisme"

Madiha (pseudonyme) est accompagnante en France de personnes ayant un handicap mental et psychique. Elle s’est rendue en Arabie saoudite pour former des personnels à l’accompagnement de personnes ayant un handicap mental.
 
Il est indispensable de connaître le contexte de chaque photo pour comprendre. Par exemple, il arrive que des déficients mentaux se mettent nus et que nous les rattrapions pour les habiller. Mais ce qui est certain, c’est qu’un manque total de professionnalisme se dégage de ces photos. Tout d’abord, je suis choquée que ces personnes aient pu être prises en photo ainsi dans leur intimité. Enfin, certaines scènes sont inimaginables. Sur une photo, on voit un patient attaché à une rambarde alors qu’il y a un escalier juste derrière. Sans parler de ceux qui mangent au sol seul. Il peut arriver que des patients veuillent manger par terre, mais c’est tout le travail du personnel de rester avec eux et de les amener à manger dans une position correcte.
 
La vidéo est devenue rapidement virale sur les réseaux sociaux et a provoqué un tollé tel que le ministère des Affaires sociales saoudien a annoncé l’ouverture d’une commission d’enquête mardi.

"Je ne voudrais pas que les accompagnants étrangers soient tenus pour seuls responsables"

Ghazi al-Massaari, habitant de Douasser, est un des premiers journalistes à avoir enquêté sur ces images. Il craint que le personnel accompagnant, souvent des employés étrangers recrutés sans qualification, ne serve de "bouc émissaire" dans cette affaire.
  
Les membres de cette commission d’enquête se sont rendus au centre de réhabilitation et ont mené des auditions auprès du personnel. Je suis bien évidemment satisfait de la réactivité des autorités. Pour autant, je ne voudrais pas que les accompagnants étrangers soient tenus pour seuls responsables de ces abus. Le centre dispose en outre d’une équipe d’encadrement importante, qui est justement chargée de superviser et d’encadrer le travail du personnel accompagnant.
 
Je ne sais pas s’ils étaient au courant ou pas de ces agissements, mais ce qui est sûr c’est que les responsables de l’administration du centre et le directeur des Affaires sociales de la région doivent rendre des comptes.
 
Les centres de réhabilitation des handicapés sont souvent mal gérés en Arabie Saoudite.
 
Des scandales de maltraitance sont révélés régulièrement par les médias. En septembre dernier, un reportage dénonçant des cas d’abus dans un centre de la région de Jazan avait déjà défrayé la chronique en Arabie Saoudite. Depuis, le directeur des Affaires sociales de la région a été démis de ses fonctions. Mais cela ne semble pas avoir servi d’exemple…   
Contacté par FRANCE 24, Khaled Ben Dakhilallah Thbiti, le responsable de communication du ministère des Affaires sociales, nous a affirmé que la commission mise en place par son département a procédé à des auditions aussi bien auprès du personnel accompagnant que des équipes de fonctionnaires chargés de l’encadrement. Il a en outre assuré que les employés reconnus coupables de maltraitances seraient limogés et pourraient aussi faire l’objet de poursuites judiciaires.
 
L’Arabie saoudite compte une quarantaine de centres pour handicapés moteurs et mentaux pour une capacité d’accueil allant de 150 à 1500 personnes. En octobre dernier, les autorités ont autorisé la création de centres de réhabilitation privés pour pallier le manque de place dans les centres publics.
 
 

Commentaires

Maltraitance des handicapés

Le décalage est énorme dans la façon de traiter les handicapés dans les pays en voie de sous développement (pays arabes) ceux en voie de développement (africains et le reste du tiers monde) et les pays développés. La médaille revient à la Tunisie, un pays en voie de sous développement: les handicapés mentaux en Tunisie sont tous portés soit à la tête du gouvernement soit à l'assemblée constituante. Qui dit mieux!

Handicapés en Arabie Saoudite

Il y a quatre ans, j'ai eu l'occasion de faire un reportage photo dans un hôpital "psychiatrique" à Riyad en Arabie Saoudite, cela ressemblait d'avantage à une clinique privée, les malades étaient essentiellement des enfants, filles et garçons et ces enfants semblaient parfaitement bien traités et encadrés. il y avait également des mères qui venaient s'occuper de leurs enfants souffrants. Je suis resté près de trois heures dans cet établissement où un illusionniste Français, Rémy Darbois et deux accordéonistes, dont je n'ai pas retenu le nom, firent une représentation. Les enfants furent émerveillés par le son produit par l'accordéon. Après la représentation, nous sommes partis, mais à aucun moment nous n'avons vu les enfants maltraités, au contraire, il semblait que les encadrant étaient plutôt plein de compassion et d'amour pour chaque enfant déficient.
En revanche, il est fort possible que l'établissement cité dans l'article soit problématique.

l'Arabie Saoudite est une terre de contraste et de contradictions, et le pire y côtoie le meilleur de l'homme.

Encore un détail, les Saoudiens ont pour habitude de manger par terre, une réminiscence de leur origine nomade, ils se déchaussent avant d'entrer chez eux, et mangent sur des tapis dans un confort agréable, j'ai été invité à partager le copieux repas d'une famille saoudienne, et j'ai mangé par terre, comme eux et avec les mains, c'est ainsi qu'ils ont toujours fait et nul n'a le droit de contester cette coutume qui n'est pas honteuse, les maisons sont très propres et très bien tenues en règle générale.

Je pense que ce reportage n'est pas particulièrement représentatif et que nous pourrions trouver en France des établissements semblables, surtout depuis les baisses drastiques de budgets. Pourtant, nous ne voyons aucun journaliste français faire ce genre de reportage en France. Pour mémoire j'encourage les personnes choquées à revoir le film "Vol au dessus d'un nid de coucou", un autre exemple des traitements que l'on accorde à nos "fous" en Occident et particulièrement en Amérique.

handicapés en Arabie Saoudite

Merci de ton témoignage beaucoup plus près de la réalité !

Consanguinité ?

Il conviendrait en tout 1er lieu de connaître le nombre de déficients mentaux en ces pays où les mariages consanguins sont légion... Traitons le mal par la racine ! Les photos montrent néanmoins des carrelages et environs très propres..

l'Arabie saoudite fait partie

l'Arabie saoudite fait partie des pays où il n'y a rien de honteux à manger par terre ....

maltraitance deficients mentaux en arabie saoudite

dire que ces gens la sont musulmans et que leur prince est le patron de l unicef.mon dieu faites sortir au plus vite ses enfants de la bas et ramenez les en europe

conscience !

C'est le revers inhumain des pétro-dollars !
Ce problème existe aussi dans beaucoup de pays, c'est un manque de conscience général, du ministère à l'employé. Dommage !



Fermer