Au Soudan, une femme flagellée sous les ricanements des policiers

 
Sur une vidéo qui vient d’être publiée sur Internet, des policiers soudanais hilares s’acharnent sur une femme à coup de fouet. Les ONG locales de défense des droits des femmes réclament pourtant depuis plusieurs années l’abrogation de la loi qui autorise les forces de l’ordre à fouetter les femmes qui, selon eux, ne respectent pas les bonnes mœurs.
 
La vidéo a été postée dimanche 15 septembre par un média d’opposition soudanais. Le journaliste qui a publié ces images dit avoir reçu cette vidéo par courrier électronique, mais ne pas savoir quand cette scène s’est déroulée. Ces images ont vraisemblablement été tournées dans la région de la capitale Khartoum, à en juger par l’accent.
 
ATTENTION, CES IMAGES PEUVENT CHOQUER
 
 
La scène se déroule dans une cour - probablement celle d’un tribunal - devant laquelle est massée une foule de badauds. Un policier assène plusieurs coups de fouet à une femme assise en tailleur face au mur, tandis que la personne qui filme et une autre qui se tient à côté ne cessent de ricaner. À 39’’, le policier lance à la suppliciée, désignée par le prénom Halima : "Pour que tu ne montes plus dans des voitures dorénavant". Un de nos Observateurs au Soudan, qui a visionné la vidéo, indique qu’il n’est pas rare qu’une femme soit condamnée à des coups de fouet si elle a été surprise dans une voiture en compagnie d’un homme n’appartenant pas à sa famille proche (comme un mari, un père ou un frère).
 
Le châtiment du fouet à l’encontre des femmes a été instauré après le coup d’État de 1989 et l’arrivée d’Omar el-Bachir au pouvoir. Cette pratique est courante mais ce n’est qu’en 2009, avec la condamnation à la flagellation de la journaliste Loubna Hassan, pour avoir porté un pantalon, qu’elle a été médiatisée. Depuis, les ONG de défense des droits des femmes font campagne pour l’abrogation de l’article 152 de la loi de 1991, communément appelée loi de l’ordre public, qui encadre ce type de châtiments.
Contributeurs

"Les bourreaux voulaient délibérément humilier cette femme, car en plus des coups de fouet elle est exposée au regard des curieux"

Nahid Jabr Allah milite au sein de l’association de défense des droits des femmes et des enfants au Soudan. Elle participe à la campagne pour l’abrogation de la loi sur l’ordre public.
 
Il est inacceptable qu’on fasse subir des sévices corporels à une femme ou un homme, quel que soit le délit que cette personne a pu commettre. Il s’agit d’une atteinte flagrante aux droits de l’Homme que nous dénonçons depuis plusieurs années. Sur cette vidéo, les bourreaux voulaient humilier cette femme, car en plus des coups de fouet elle est exposée au regard des curieux. C’est un traitement réellement dégradant.
 
Le châtiment par les coups de fouet est malheureusement le lot de milliers de Soudanaises qui sont abusivement punies en vertu de la loi sur l’ordre public. Ce texte est très flou car il condamne les tenues vestimentaires et les comportements indécents sans en apporter la définition. Du coup, la conformité d’un vêtement avec les bonnes mœurs est laissée à la libre appréciation du policier. Toute femme qui porte un pantalon ou qui n’a pas la tête entièrement voilée risque jusqu’à 50 coups de fouet.
 
Les autorités ont instauré une police spéciale, appelée police de l’ordre public, et des tribunaux spéciaux pour traiter ce genre de délits. Il s’agit d’une justice inique et expéditive car dans la plupart des cas, l’accusée est jugée et condamnée sur-le-champ, sans avoir recours à un avocat ni à aucune assistance juridique.
 
C’est pour cette raison que nous menons depuis plusieurs mois campagne pour l’abrogation de cette loi qui appartient à un autre temps et qui est insultante pour le peuple soudanais. Actuellement, nous menons une campagne de soutien à une journaliste, Amira Osmane, qui a été arrêtée pour avoir refusé de porter le voile. Nous nous battrons jusqu’à ce qu’elle soit innocentée.

Commentaires

Les "vertus" du droit coranique et des châtiments corporels...

Il ne tient qu'à l'Arabie Saoudite de changera le contenu et l'esprit de la loi coranique( et ses "corollaires") + les pays musulmans du monde entier suivront...A moins que l'Iran ne s'en charge avant...??

Pourquoi l'homme n'a pas été

Pourquoi l'homme n'a pas été chatié puis qu'il est en compagnie d'une femme qui n'est pas de sa famille. Chère messieurs, vous savez a quel point nous sommes puissantes, endurantes, seule la peur pout vous faire regner encore. Mais nous ne baissons pas les bras. Honte à ceux qui font ça. Et ça se dit intelligent.

Forte censure sur ce forum

Il est impossible, de parler de la source de tous ces actes barbares sur ce forum, ceci est dramatique de voir que la vérité ne peut s'imposer sur France 24 ,
La vérité ne peut être dite ici, car elle est dangereuse.
La vérité est muselée par les fanatiques intégristes qui musèlent la liberté d'expression.
Eddy

Ce qui est visiblement plus dangereux, et de cacher la vérité.

Cacher la vérité, va se révéler bien plus catastrophique, que de la dévoilée au grand jour.
Plusieurs tentative de mises en ligne n'ont pas abouties, voila le signe de la catastrophe annoncée.
Eddy

eh viva la charia (air espognol connu)

bonjour ou devais-je dire 'salade et lokoum'
bien sur qu'il faut s'indigner et combattre activement de tels agissements!
mais avant et surtout il faut réfléchir!
tout est fait en France pour tolérer un islam radical! Allez par exemple au Carrefour hyper de Vénissieux (69): femmes voilées intégral ! plusieures par jour sans aucune application de la loi en vigueur!!
Rien ne protège les Français de l'arrivée lente mais sûre de la République Islamique de France (ou du nom que ces messieurs lui donneront) califat du nord etc.....
et je vais être taxé de raciste!
on a bien vu ce qu'à apporté une action irréfléchie, ou pour le moins hâtive et prématurée en Lybie;
Super Pingouin veut remettre ça en Syrie! et depuis une quinzaine, plus trop d'actualités sur les chaînes télévisées au sujet de l' Egypte et de la Tunisie!
Dormez bien, du moment que sénateurs et députés de tous bords se répartissent vos impôts et que les fonds de pensions de tous pays se gavent d'intérêts! Rassurez vous ils auront prévu leur place au sein de la RIF pour eux pour leur progéniture, ou se prélasseront dans un paradis fiscal

En plus elles sont mutilees les pauvres ....

Encore pire elles sont souvent mutilees d'une partie de leur organe genital des leur bas age....ce qui laisse des sequelles psychologique, physique.... affreux ca l'excision !!!!!!

pires que des bêtes. c est

pires que des bêtes. c est leur seul moyen de se venger de leurs situations de malheur. celui qui a vu sa vie bafouée par des états, des religions, des criminels etc. refera la même chose sinon pire. c est bien le cas ici.

Flagellation

Alors, l'ONU, les droits de l'homme", interventionnistes à tout crin et compagnie, ils font quoi là ?
Rappelons également qu'au Soudan, l'esclavagisme est de pratique courante...

On peut se demander quel

On peut se demander quel genre de "religion" encourage et autorise ces comportements non seulement inhumains, mais carrément atroces et barbares. Et l'homme se dit supérieur aux animaux... en voilà une preuve édifiante!
Ces hommes auraient-ils peur des femmes qu'ils les maintiennent ainsi dans la terreur?

J'espère qu'un jour tous les

J'espère qu'un jour tous les dictateurs auront disparus de la planète, ainsi que tous ceux qui se servent de la religion ou d'une cause quelconque comme arme ou comme raison pour faire régner la terreur et pour justifier des actes de violences et d'injustices comme c'est le cas ici.



Fermer