Des djihadistes qui manifestent contre l’intervention étrangère en Syrie : attention intox !

 
Une vidéo montrant des djihadistes manifestant pour dénoncer les possibles frappes occidentales contre la Syrie circule depuis ce week-end sur les réseaux sociaux. Cette vidéo, reprise par plusieurs médias et largement commentée sur Internet, s’avère, d’après nos informations, être une manipulation.
 
Sur les images, un groupe de combattants déploie une banderole sur laquelle est inscrit: "Nous refusons l’intervention militaire en Syrie et la considérons comme une nouvelle agression contre la nation musulmane". Y figurent des dizaines de logos de brigades rebelles actives dans le secteur de Ghouta, près de Damas, là où les attaques aux armes chimiques ont eu lieu le 21 août dernier.
 
L’un des combattants lit le texte d’un "communiqué" dénonçant les Occidentaux au nom des brigades "d’al-Mourabitin Ala Ard al-Sham".
 
"Nous rejetons l'intervention militaire occidentale en Syrie et nous la considérons comme une nouvelle agression contre la nation musulmane. Nous, membres des brigades qui mènent le djihad, […] considérons que toute intervention militaire de la part de l’Occident mécréant serait dirigée contre notre peuple […] Nous déclarons aussi notre désaccord avec tous ceux parmi l’opposition qui soutiennent cette intervention, soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Il faut d’ailleurs rappeler les crimes commis par les États-Unis, l’Europe et la Russie, ainsi que leurs alliés en Palestine et en Irak, en Afghanistan, au Mali et en Tchétchénie.[…] Tous ceux qui soutiennent cette proposition sont des traîtres à Allah […]. Ce sont ces pays, et surtout les États-Unis, qui ont donné le feu vert au criminel Bachar afin qu’il utilise l’arme chimique pour justifier cette agression […] Nous allons résister [à cette agression] de toutes nos forces […]."
 
Certains internautes doutaient déjà de la véracité de cette vidéo.
 
" Pas de doute, ces propos sont faux. Ils sont l’œuvre des sbires du régime pour brouiller les pistes."
 
Après enquête, il s’avère que la vidéo a été postée par le parti Tahrir, un parti islamiste internationaliste, créé en Malaisie et qui milite pour l’instauration d’un califat dans le monde musulman. Les brigades citées dans la déclaration vidéo ne semblent pas être au courant de la démarche, ni soutenir son message.
 
C’est ce que nous a par exemple confirmé Abu Hadi, le responsable de la brigade al-Habib al-Mustapha mentionnée dans la vidéo. 
Cette vidéo a été tournée totalement à notre insu. L’un des militants qui apparaît dans cette vidéo, Abou Ayman, est un ancien membre de notre brigade. Mais on l’a exclu il y a deux mois pour indiscipline. Si nous avions soutenu cette initiative, nous l’aurions postée sur notre page Facebook.
  
Cela fait des mois qu’on réclame une zone tampon et une zone d’exclusion aérienne en Syrie, alors comment ne pas soutenir aujourd’hui des frappes occidentales contre le régime ? Nous ne sommes pas dupes, nous savons que ces pays n’interviendront pas si cela ne correspond pas à leurs intérêts stratégiques. Mais il semble qu’en ce moment nos intérêts convergent. Alors si ces frappes ont lieu, nous essayerons d’en profiter au maximum pour prendre l’avantage sur le terrain.
Abu Jihad Al-Ghuti, un activiste syrien qui travaille avec plusieurs groupes de l’opposition à Ghouta, pense qu’il s’agit d’un coup de pub de la part du groupe Tahrir.
C’est une histoire sans queue ni tête. D’importants chefs religieux de la région sont cités dans la déclaration alors qu’ils ne sont même pas au courant. C’est en outre de ma bouche que les chefs de la brigade Oum al-Qora [cités dans la vidéo] ont appris cette nouvelle hier au cours d’une réunion de travail. Ils étaient bien évidemment très surpris.
 
Le mouvement internationaliste de Tahrir n’a pas de poids en Syrie, ni politiquement ni au plan militaire, ils n’ont même pas de combattants. Il s’agissait d’un coup de pub pour leur groupe.
 
Nous avons contacté le chargé de communication du parti Tahrir qui continue d’affirmer, lui, que le communiqué a été bel et bien approuvé par des militants des brigades citées dans la vidéo. Tout en reconnaissant que les chefs de ces brigades n’avaient pas été consultés…
 
Cet article a été rédigé en collaboration avec Djamel Belayachi (@DjamelBelayachi), journaliste à France 24.

Commentaires

cest faux

bonsoir moi les vrais djihadistes que je connais ,sont en Syrie entrain d'abattre des soldats syriens et ils acclament aux américain leur pire ennemi de l'aide et que ceux là voudraient seulement faire une blague pas rigolo

désinformation merci france24

désinformation merci france24

frappe aerienne en syrrie

bien sur ça peut être un scénario mais ce par là que les choses change souvenez vous de ceux qui c'est passé en Irak mes frères musulman et aujourd'hui la situation irakienne, pourquoi est ce que la Palestine et l’Israël la situation n'est pas meutriser, vous ne comprenez pas ; combien gagne Etats unis après la guerre = mort d'homme et au bénéfice de quoi?(crime)



Fermer