Retour en vidéos : au cœur de l'attaque d’une église copte au Caire

Capture d'écran d'une des vidéos montrant l'incendie de l'église.
 
Durant les affrontements qui ont opposé l’armée égyptienne aux partisans du président islamiste destitué Mohamed Morsi ces dernières semaines, plusieurs églises coptes ont été la cible d’attaques. Quelques jours après ces événements, nous avons récupéré des vidéos filmées pendant l’un de ces déchaînements de violence.
 
Ces vidéos ont été filmées le 14 août dans le quartier de Kordossa, dans le département de Gizeh, près du Caire. Ce jour-là, l’armée donnait un assaut meurtrier pour disperser le campement des pro-Morsi sur les places Rabaa al-Adawiya et Nahdha. Une opération qui a donné lieu à des violences dans différentes villes du pays.
 
À Kordossa, un des fiefs des Frères musulmans, un poste de police a été brûlé, faisant plusieurs morts parmi les agents de l’ordre, et une église copte a été pillée et incendiée comme on le voit sur les images ci-dessous récupérées auprès des habitants.
 
Depuis le 14 août, 42 églises coptes ont été attaquées en Égypte, selon l’organisation Human Rights Watch. La communauté copte, qui est la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, et constitue près de 10 % de la population égyptienne, est accusée par les partisans du mouvement islamiste d’avoir soutenu l’opération militaire qui a destitué le président Mohamed Morsi.
 
Vidéo de l'attaque contre le poste de police survenue juste avant l'attaque contre l'église de l'Archange Saint-Michel.
Contributeurs

"Ils criaient "islamiya, islamiya", insultaient le pape et disaient vouloir transformer l’église en mosquée"

Raphaël est serviteur à l’église de l’Archange Michaël de Kordossa.
 
Nous étions neuf dans l’église au moment de l’attaque. Nous avions d’abord entendu des cris et le bruit d’une foule qui se rapprochait. Puis, on a entendu des bruits de pas sur le toit de l’église, où des jeunes venaient de sauter depuis le toit d’une maison voisine. Quelques secondes plus tard, plusieurs dizaines de personnes faisaient irruption dans le bâtiment, par les portes et les fenêtres.
 
La plupart des assaillants avaient une vingtaine d’années, mais il y avait aussi une dizaine d’hommes mûrs portant la barbe et même des femmes. Les jeunes étaient armés de pierres, d’armes blanches et certains avaient même des cocktails molotov. Ils ont saccagé l’église, volé des statuettes et la vaisselle qui servait pour la messe, car elle était en argent. Ils nous ont insultés et agressés, certains de mes camarades ont été blessés. Heureusement, quelques musulmans sont venus à notre secours et nous ont aidés à nous échapper par la porte arrière de l’église. Nous sommes partis juste avant qu’ils ne mettent le feu à l’église. Des Bibles vieilles d’un siècle ont été perdues dans l’incendie.
 
Vidéo de l'icendie de l'église de l'Archange Saint-Michel. Sur les murs extérieurs, on voit des inscriptions religieuses islamiques.
 
Je ne pense pas que ces personnes étaient juste des voyous qui étaient là uniquement pour voler : ils criaient 'islamiya, islamiya' [islamique, islamique], insultaient le pape et disaient vouloir transformer l’église en mosquée. Ils ont écrit le nom de Morsi et des formules islamiques sur les murs de l’église et un homme portant la barbe et une djellaba a scié la croix en bois de l’autel.
 
Les pompiers sont d’abord allés éteindre le feu du commissariat de police. Mais une fois arrivés près de l’église, les assaillants les ont empêché d’atteindre le bâtiment. C’est la première fois que notre église fait l’objet de ce genre d’attaques mais les évènements ont traumatisé une partie de la communauté ici. L’armée a promis de restaurer le bâtiment mais certaines familles ont déjà quitté le quartier.
 
Cet article a été rédigé en collaboration avec Sarra Grira (@SarraGrira), journaliste à France 24.

Commentaires

Qui sont donc les méchants en Egypte ?

J'en vois déjà qui vont tenter de nous dire que c'était des soldats déguisés qui ont brûlé toutes ces églises. Les pauvres islamistes, pacifistes et ultra-tolérants seraient encore accusés "à tord" de méfaits contraires à leur religion. Méchante, méchante cette armée.
N'empêche qu'à nouveau, ce sont des Chrétiens qui sont visés par la bêtise populaire !!!
L'avenir de l'Egypte selon Morsi était et reste donc bien sombre. Qu'en sera-t-il avec l'armée ? Et après ?



Fermer