À Goma, la colère des habitants se dirige contre la MONUSCO

Les manifestants sont sortis pour dénoncer les morts dans des tirs d'obus. Capture d'écran de la vidéo ci dessous par Charly Kasereka.
 
Sept victimes de tirs d’obus en trois jours à Goma, dans l’est du Congo, ç’en est trop pour les habitants qui ont violemment exprimé leur colère samedi. Dans la ligne de mire des manifestants, on trouve désormais la Monusco, la force onusienne dans la région, qu’ils voient comme leur dernier recours mais qui tarde, selon eux, à agir.
 
Jeudi et samedi, plusieurs obus sont tombés sur des quartiers résidentiels de la capitale du Nord-Kivu faisant au moins sept morts. Exaspérés, plusieurs centaines d’habitants munis de bâtons et de pierres sont descendus dans la rue où ils s’en sont pris à des policiers.
 
Scènes filmées samedi par Charly Kasereka. Les manifestants s'en prennent aux policiers en leur lançant des pierres.
 
Brandissant des cadavres de victimes sur des brancards, plusieurs groupes se sont ensuite dirigés vers différents camps de la Monusco, la Mission de l'Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) que les habitants jugent trop frileuse dans son soutien à l’armée face au M23.
 
Près de l’aéroport de Goma, des habitants auraient tenté de rentrer dans un camp de la force onusienne pour s’en prendre directement à des casques bleus. Deux manifestants ont été tués par des coups de feu qui provenaient, selon certaines sources, de casques bleus uruguayens postés dans le camp. La Monusco a annoncé
l’ouverture d’une enquête et déploré la mort de ces manifestants.
 
Les habitants de Goma transportent le cadavre d'une victime d'un obus à un camp de la Monusco. Vidéo Charly Kasereka.
 
Tandis que les habitants exprimaient leur colère à Goma, des éléments de la Monusco entraient en action sur le front aux cotés de l’armée congolaise. La Monusco, présente depuis quinze ans en RDC, tente d'aider les Forces armées congolaises (FARDC) dans sa lutte contre les mouvements rebelles et les groupes armés dans l'Est du pays. Elle a été dotée depuis quelques mois d'un mandat plus offensif afin de désarmer ces groupes et de les neutraliser. Sa brigade d'intervention devrait compter 3000 hommes.
 
Depuis la fin de la deuxième guerre du Congo en 2003, le Nord-Kivu est le théatre d’un conflit armé opposant à l’origine Laurent Désiré Kabila, le père de l’actuel président Joseph Kabila, et le Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) dont est issu l’actuel M23. Goma, ville de plus de 400 000 habitants, avait été prise fin novembre par la rébellion pendant quelques jours.
Contributeurs

"On ne comprend pas bien ce que la Monusco fait ici"

Luc Nkulula habite Goma. Il est membre de Lucha, un mouvement apolitique qui milite pour la fin de la guerre au Nord-Kivu.
 
J’ai participé à toutes les manifestations depuis ces derniers mois, mais samedi, la mobilisation était sans commune mesure. Les gens sont au bout du rouleau : ils ne comprennent pas comment on peut laisser des civils mourir alors qu’on nous raconte à longueur de journée que la situation est sous contrôle. Les discours de paix de la Monusco et des gouvernements rwandais et congolais n’ont rien à voir avec la réalité.
 
J’étais sur place lorsque des manifestants ont essayé de pénétrer dans le camp de la Monusco près de l’aéroport. La situation était très confuse, j’ai entendu des tirs venant du camp. Puis j’ai vu trois cadavres être transportés par d’autres habitants et une personne blessée par balle à la jambe [le porte -parole de l’armée uruguayenne parle d’utilisation de balles en caoutchouc pour disperser les manifestants]. On s’interroge sur la réponse employée : les manifestants n’avaient que des pierres ou des bâtons et certains ont laissé leur vie.
 
On ne comprend pas bien ce que la Monusco fait ici. Elle n’a quasiment aucun contact direct avec la population, on entend parler d’elle que dans la presse. Pour nous, la seule chose qu’ils font, ce sont des promenades dans des véhicules blindés.
 
"Si personne ne peut rien faire pour nous, nous allons nous libérer nous-mêmes"
 
L’idée d’une zone de sécurité était une très bonne chose [La Monusco a mis en place en juillet une zone de sécurité aux alentours de Goma dont l’objectif est de mettre hors de portée des tirs les civils] . Mais l’efficacité est à prouver car nous recevons toujours des obus. La zone n’est pas assez grande [actuellement, elle s’étend à 30 kilomètres au nord de Goma, et à 25 km à l’ouest de Saké], elle devrait se prolonger au moins jusqu’aux limites du Nord-Kivu, au nord, et en direction de Walikale à l'ouest. Malgré les événements récents, cette zone n’a pas été modifiée [Des discussions seraient en cours. Le chef de la Monusco a confirmé sur RFI que c’était au gouvernement congolais de protéger ses ressortissants au-delà de ces zones]
  
Ça fait 10 ans que le Nord-Kivu est une région instable, on a besoin de plus que d’une zone de sécurité tracée sur une carte. On a besoin de se sentir encadrés par des forces qui nous protègent, pas qui nous oppressent. Si personne ne peut rien faire pour nous, nous allons nous libérer nous-mêmes.
 
 
En rouge, la zone de sécurité actuelle définie par la Monusco. En jaune, le souhait de notre Observateur.

"Le conflit au Nord Kivu va au-delà de la politique nationale ou bilatérale"

Gérald (pseudonyme) travaille pour une association de défense des droits de l’homme dans le Nord-Kivu.
 
Joseph Kabila a toujours eu un positionnement ambigu vis-à-vis de ce conflit au Nord-Kivu. Officiellement, il le condamne et dénonce le soutien du Rwanda au M23. Mais officieusement, il multiplie les signes qui laissent penser qu’il a intérêt à ce que le conflit continue : il a, par exemple, démis de ses fonctions et condamner à trois ans de prison un député du Nord-Kivu qui s’était exprimé sur la gestion de la crise dans la région. Les manifestations pacifiques et sit-in pour défendre ce député avaient été réprimés par les forces de l’ordre. Joseph Kabila ne s’est d’ailleurs jamais rendu à Goma depuis la prise de la ville en novembre. Il ne faut pas oublier que le CNDP dont est issu le M23 avait soutenu officiellement Kabila lors de l’élection de 2011.
 
Le Nord-Kivu est une zone très prisée. D’une part, parce qu’elle bénéficie d’un climat propice à l’agriculture et à l’élevage, bien plus que de l’autre côté de la frontière rwandaise. La plupart des agriculteurs rwandais, qui sont généralement des Tutsis, viennent illégalement sur le territoire congolais pour faire paître leurs bêtes.
 
Mais c’est surtout le sous-sol qui attire les convoitises. Il est riche en pierres précieuses mais aussi en tungstène ou en coltan, des matières qui servent à la fabrication d’appareils électroniques, notamment les téléphones portables. Ceci explique pourquoi ni le Rwanda ni le RD Congo n’ont intérêt à ce que la guerre s’arrête, puisque le conflit facilite les trafics [en 2010, les États-Unis ont promulgué une loi qui oblige les entreprises cotées en Bourse à publier en toute transparence les sommes versées dans le cadre d’achats de minerais au RD Congo].
 
Le conflit au Nord-Kivu va au-delà de la politique nationale ou bilatérale : c’est une guerre d’accès au gisement minier avec la complicité de multinationales de l’électronique qui en profitent pour se procurer des matières premières à bas prix. Tout cela, au détriment d’une population qui se meurt.

Commentaires

Les congolais se trompent de cible!

Je comprends l'attitude de mes compatriotes congolais dans leur révolte face à la MONUSCO. Mais je crois qu'ils se trompent de cible. La MONUSCO n'est là qu'en appui, même la fameuse brigrade ne pourra réussir sa mission que si il existait une véritable armée congolaise. Or l'armée est truffée des traîtres à commencer par Kabila lui même qui nomme tous ces officiers.
Vous avez vu ses dernières nominations d'officiers ? 186 Généraux!!!! Où sont ces généraux pour défendre la patrie en danger pendant qu'ils roulent carrosse et se la coulent douce à Kinshasa. Un soldat de la MONUC (un tanzanien) vient de perdre la vie dans ces combats, et la série continuera, car il n'existe pas d'armée en RDC. C'est là que se trouve tout le problème! Oui la MONUSCO a peut être sa part de responsabilité, mais la première et la plus grande revient à l’État congolais et c'est contre ce pouvoir fantoche incapable de protéger la population que devrait être organisées des actions de révolte.

Les congolais se trrompe de cible quand ils visent la monusco

Je ne partage pas votre avis d'autant plus que des troupes des Nations Unies sont en R.D.C depuis 15 ans pour aider les FARDC et le gouvernement Congolais a remplir sa mission primaire de protéger les congolais et l’intégrité de la R.D.C parce que le gouvernement et son armée en étaient incapables. Curieusement la monuc tour a tour monusco, brigade d'intervention est encore nulle que les FARDC au regard des moyens dont elle dispose et constitue par ailleurs une excuse valable pour les FARDC qui manquent même de l'eau a boire et a manger sans parler des soins médicaux et munitions de guerre et en même temps aussi elle est un facteur d'entretien de l’irresponsabilité du gouvernement Congolais qui masque ainsi ses insuffisances par celle de la plus grande mission des Nations Unies au monde.
Ainsi, pour les congolais, la monusco dont la mission et les ambitions sont mitigées et ambiguës, doit plier bagage. C'est un gaspillage incommensurable des fonds dans ce pays ou plus de 70% de la population vivent a moins d'un dollar par jour. Nos FARDC feraient des exploits et libéreraient toute l'Afrique si seulement 1% du budget de la monusco pourrait leur être alloue. Toutes nos HONNEURS et HOMMAGE aux FARDC.

ralph lauren femme

锘縪ile l exposition .Attendons de voir d autres critiques Je voulais sp茅cialement venir surParis pour voir cette chemise ralph lauren
expo; je resterai sur mes impressions de la visite effectu茅e 脿 la Galerie des Offices l an pass茅 je risquerais d 锚tre trop d茅?ue! pas assez de tableaux de ces deux pr茅curseurs qui ont tellement influenc茅 les peintres qui sont venus apr猫s eux : couleurs, perspective, visages expressifs, etc. de Filippino, bien regarder les visages tant expressifs Je n h茅siterai pas, pour polos ralph lauren
ma part, 脿 piquer un petit coup de gueule . Entre nous, ce n est pas la premi猫re fois que le Mus茅e du Luxembourg fait payer un droit d entr茅e exorbitant pour une exposition d茅sappointante voire 脿 la limite de l arnaque.Je n ai pas vu celle-ci et te suis donc reconnaissante de tirer le signal d alarme.Je me souviens avoir eu le sentiment d avoir 茅t茅 flou茅e en visitant- Gauguin et longchamp
Pont Aven,- l exposition d茅di茅e 脿 Rapha?l- celle consacr茅e (mais dans une mesure moindre) 脿 Botticelli.ce qui est d茅j脿 beaucoup si l on dresse un compte Modigliani 茅tait 脿 la hauteur des esp茅rances (mais la foule en gachait totalement la visite)Titien 茅tait plus riche en oeuvres.idem pour Laliqueidem pour Arcimboldo (faite courageusement en apn茅e et au prix d un effort m茅ritoire d abstration des visiteurs accourus en masse) Difficile de s y retrouver et d anticiper donc le mus茅e du Luxembourg : une roulette russe (sans dommage mortel toutefois rien 脿 voir avec le Deer hunter) ? Lassant tout de m锚me en d茅finitive longchamp
Un de mes amis a r茅gl茅 le probl猫me : il ne met plus les pieds ni au Mus茅e du Luxembourg ni sac longchamps prix
脿 la Pinacoth猫que de Paris. Il boycotte et casse du sucre sur le dos de ces institutions.= 茅v猫nements dont prix du billet est syst茅matiquement boursoufl茅, au titres aguichants mais dont le contenu artistique ET scientifique se r茅v猫le (trop) souvent d茅cevant voire inepte.= institutions 脿 vocation commerciale plut?t qu artistique et d int茅r锚t 茅ducatif et publique.J avoue ne pas parvenir (encore) 脿 lui embo?ter le pas dans son refus cat茅gorique de crainte de rater LE tableau qui, 茅ventuellement, pourrait me faire vibrer, signe que l appel du titre fonctionne irr茅sistiblement (l 茅quipe marketing de ces mus茅es est bougrement dou茅e !!!) , h茅las @la dilettanteSecond petit coup de gueule (oui, aujourd hui, je suis assez remont茅e !! mais ce n est pas tout 脿 fait de votre ch猫re madame Dilettante)( veinarde ! )ah non ! pas Sophie Chauveau ! piti茅 !! pas ralph lauren pas cher
Sophie Chauveau !!Les biographies romanc茅es d artiste de cete dame sont, de mon point de vue navrantes.Je me suis laiss茅e bern茅e par le r锚ve Botticelli. (qui ne correspond pourtant pas 脿 mes penchants litt茅raires habituels )Botticelli et son homosexualit茅 juv茅nile et d adulte m?rissant ; Botticelli et sa fascination platonique (et rassurante ?) pour la belle Simonetta aux cheveux blonds roux ; Botticelli si triste au temps de Savonarole ; Botticelli si vieux, si assagi (ah l otium, le car



Fermer