Égypte :"Ils falsifient les autorisations d’enterrement pour minimiser les chiffres de la répression"

Photo d'une autorisation d'enterrement sans mention de la cause du décès.
 
Depuis l’assaut de l’armée contre les sit-in des pro-Morsi, c’est la bataille des chiffres sur le nombre de morts entre les autorités égyptiennes et le mouvement des Frères musulmans. Une polémique que viennent alimenter les familles des victimes qui accusent les autorités sanitaires de trafiquer les documents relatifs au décès de leurs proches afin qu’ils ne soient pas comptabilisés parmi les victimes de la répression.
 
Selon le dernier bilan du ministère de la Santé, au moins 623 personnes ont été tuées le 14 août. Des chiffres contestés par le mouvement islamiste qui parle lui de 2200 morts et de plus de 10 000 blessés. La plupart des cadavres sont toujours entassés dans la Mosquée Eman du Caire. Les familles attendent que des autorisations d’enterrement leurs soient délivrées pour qu’elles puissent procéder aux funérailles. Ces documents sont pour l’instant délivrés au compte goutte.
 
En outre, sur les réseaux sociaux, des témoignages circulent selon lesquels les autorités falsifieraient ces certificats, omettant la cause de la mort, pour que les cadavres de soient pas comptabilisés dans les chiffres de la répression. Des allégations appuyées par des photos disponibles sur le Net.
 
Voici comment devrait être rempli une autorisation d’enterrement. Le document indique la cause la mort "par balle".
 
Photo envoyée par un de nos Observateurs.
 
Ce certificat en revanche ne mentionne pas la cause de la mort.
 
Photo postée sur Facebook.
 
Or il existe une vidéo de l’enterrement de l’homme mentionné sur l’autorisation d’enterrement ci-dessus, Adbelrahmane Eldeeb. Et plusieurs témoins qui affirment qu’il a bien été tué lors de l’assaut du 14 août.
 
Photo du cadavre d'Abdelrahmane Eldeeb.
Selon l’un de nos Observateurs au Caire, qui assiste les familles de victimes, il s’agit d’une démarche délibérée de la part des autorités pour sous-estimer le nombre de victimes tombées le 14 août.
Contributeurs

"Ils falsifient les autorisations d’enterrement pour minimiser les chiffres de la répression"

Khaled el Gammel est membre du centre égyptien des droits économiques et sociaux.
 
Pour enterrer leurs morts, les familles des victimes ont besoin d’autorisations d’enterrement. Or, j’ai vu des autorisations où la cause du décès n’était pas mentionnée, ce qui est illégal ! Les familles n’ont ensuite aucune preuve que leur proche est mort suite à la répression du sit-in. Car selon ces certificats, il pourrait s’agir d’une mort naturelle.
 
Beaucoup de familles affirment également qu’on les a obligés à signer sur des certificats de décès [document signé par un médecin et que la famille doit également signer, contrairement à l’autorisation d’enterrement] qui attestaient que la victime était morte par accident, ou avait commis un suicide [information qui n’a pas pu être vérifiée]. Notre centre a donc proposé de mettre à disposition ses membres pour accompagner les familles dans les hôpitaux, afin qu’ils aient un témoin de cette fraude.
 
De plus, je suis allé hier [15 août] au bureau de la santé qui signe et tamponne ces autorisations, mais il était fermé ! Il n’y avait pas de médecin. Si aucun certificat n’a été validé hier comment le ministère peut-il alors donner un bilan des morts ?
 
L’autre problème c’est que tous les morts sont dirigés vers la morgue de Zeinhom [la seule au Caire habilitée à délivrer le certificat de mort par balles]. Mais une seule ne peut pas accueillir autant de victimes en si peu de temps, du coup les cadavres s’entassent. Je ne sais pas si c’est délibéré de la part des autorités, mais cela empêche d’établir un décompte des morts.
 
 
Cadavres entassés dans la mosquée Eman, photos envoyées par l'un de nos Observateurs.
 
Une chose est sûre : le chiffre donné par le ministère ne correspond pas à la réalité du nombre de victimes. Le problème c’est que les Frères musulmans de leur côté sortent des chiffres qui ne sont pas non plus vérifiables. Et les familles de victimes ne veulent pas collaborer avec nous, car elles n’ont confiance qu’en les avocats de Frères musulmans. Elles ne comprennent pas qu’il est important de collaborer avec des organisations de la société civile pour crédibiliser leurs cas.
Cet article a été rédigé en collaboration avec Sarra Grira (@SarraGrira), journaliste à France 24.

Commentaires

Témoignage fort qui accrédite le dogmatisme humain du peuple fra

C est un témoignage fort solennel qui renforce la crédibilité et l’esprit de la presse française, consolide la recherche de la vérité et la justice dans le monde …..
Alors que la chine semble se préoccuper de sa stratégie économique dans, maintient le cap au large des mers, pour ne pas croiser ses efforts avec la Russie qui tarde à se dégager du bourbier syrien,….
Rejoint les américains jusqu’aux rivages et qui ne semblent pas se presser pour faire avancer le dénouement des conflits régionaux, préférant une solution globale,….dans l attente dune feuille de route de gouvernance du monde arabe et islamique qui préserve ses relations ancestrales et ses intérêts divers,…
L Egypte le précurseur, ici il peut se dessiner et d’ici il peut jaillir …..
Ce témoignage accrédite encore plus le dogmatisme libéral humain du peuple français, l’emblème de sa constitution Liberté, Egalité, Fraternité et son rôle pressant à jouer dans ces moments dramatiques que traversent le monde pour lecture controversées des principes et valeurs humaines universelles, l’alibi et l’étincelle a l’origine du flottement du consensus mondiale pour arrêter les massacres de vie innocentes dans le monde arabe EN SYRIE et EGYPTE, comme au mali l autre pays africain frère et asseoir la démocratie pour TOUS dans le monde.
La position de l’Europe ces derniers jours est un acquis ajouté a la sensibilité et limages futures Europe –peuple arabe ….
Toutefois il faut signaler que France 24 en arabe joue un jeu très dangereux …..Qu’il faut revoir et contrôler sous peine de créer un malentendu politique contraire à l’éthique de la France et des medias français ….avec lesquels nous avons grandis ensemble ....FRANCE INTER, France 2, tv5……
Elle Invite des jeunes, parfois aux comportements douteux, des allures d’amis, peut-être, a des journalistes, sans charisme ni expériences, et sans recule académiques ni politiques,……
Au lieu de semer l apaisement et sceller les rapprochements, ils créent la tyrannie, l exclusion et animent la propagande des insurgés a la démocratie, avec un ton haineux le sourire aux lèvres, sous les yeux des peuples du monde épris de justice…..
Diffuse et rediffuse des reportages traitant d’un essoufflement imminent des frères musulmans…… alors que des milliers, plus de trois cents manifestations, sont vus a travers el jazzera, que nous nous remercions jamais assez, et pour vous dire, a France 24, quelques dizaine et nous avec, a travers le monde, nous continuerons a dénoncer les complots militaires , ET VOUS AUSSI si non la France risque d’être accusée de double jeux …..Ce qui n’est pas le cas s est sur, car il s’agit de cette mentalité totalitaire, qui une fois les pouvoirs en mains, dicte ses refrains …..Et croit toujours bien faire ou faire plaisir…..
Le peuple français sera mécontent et contre vos messages ……..
Merci France 24 en langue française, merci a ceux qui ont réalisés le reportage le témoignage pour histoire …….
http://goulogoul.blogspot.com/2013/08/temoignage-fort-qui-accredite-le.html

Personne ne regrettera ces

Personne ne regrettera ces islamistes .......

la mort des islamistes

ils ont voulu imposer un régime comme en iran.
le peuple égyptien a manifesté son refus et l'armée au service du peuple a renversé les barbus.
il était temps!!

egypte

ne jamais donner la chance aux islamistes de faire une demonstration de force ils sont le plus grand danger qui guette le monde arabe ils sont une veritable menace

egypte

les egyptiens devraient préférer mille fois le regime militaire que les islamistes

Portant le peuple égyptienne

Portant le peuple égyptienne a voté sur eux....Soyez logique si vous défendez la démocratie!!!!!! sinon affirmez sans hypocrisie que vous optez pour un système militaire, dictature, ou je ne sais pas quoi.....

commentaire

l'Egypte est devenue vit des moments graves dans son riche histoire,ce massacre sonne le glas de la démocratie et annonce le début d'une guerre civile entre le peuple et l'armée.Et je vous remercie monsieur l'observateur pour ce reportage important.



Fermer