Le record d’une Iranienne tombe à l’eau pour un maillot trop "suggestif"

 
Mi-juin, la nageuse Elham Sadat Asghari s’est lancée le défi de nager le plus longtemps possible en mer. Un défi qu’elle a été contrainte de réaliser en portant une combinaison de plongée intégrale, avec une longue veste et un foulard dans un pays où des règles islamiques régissent le code vestimentaire. Mais cet accoutrement n’a pas suffi aux autorités sportives chargées d’enregistrer son temps.
 
En Iran, les compétitions entre nageuses n’existent qu’au niveau national et se tiennent dans des piscines exclusivement réservées aux femmes. Pas un homme n’est autorisé à y assister. Mais Elham Sadat Asghari préfère, elle, la nage en mer sur longues distances. À plusieurs reprises, elle a demandé aux autorités sportives de venir enregistrer les temps de ses performances, ce qu’elles n’ont fait qu’une fois en 2008.
 
Le 11 juin, elle a déclaré aux médias iraniens qu’elle avait, une fois de plus battu son record, mais aussi le record national, en nageant sur 20 kilomètres en brasse dans la mer Caspienne, à proximité de Noshahr, au nord du pays. Plusieurs responsables des autorités sportives étaient sur place. Selon la nageuse, ils ont d’abord tenté d’abaisser son temps de deux kilomètres, puis ont décidé de ne pas enregistrer son exploit au motif que sa tenue n’était pas islamique. Elle affirme qu’on lui a reproché que sa silhouette était trop explicite lorsqu’elle est sortie de l’eau.
 
Le ministère des Sports n’a fait aucune déclaration à ce sujet et n’a répondu à aucune de nos sollicitations.
 
Des milliers d’Iraniens lui ont exprimé leur soutien sur Facebook. Elle a choisi de les remercier en postant cette vidéo :
 
Vidéo : Farvartish Rezvaniyeh.
Contributeurs

"Je ne vois pas comment elle pourrait couvrir son corps davantage"

Mandana (pseudonyme) est une proche de la nageuse Asghari.
 
Elle a commencé à nager à 5 ans. Elle en a 32 aujourd’hui et donne des cours de natation depuis 15 ans. En 2008, elle a établi son premier record lors d’une course de douze kilomètres officiellement reconnue par le ministère des Sports. Elle portait exactement la même tenue qu’aujourd’hui.
 
C’est en 2010 qu’elle a commencé à avoir des problèmes lorsqu’elle a décidé de nager autour de l’île de Kish. Un représentant du ministère des Sports était alors présent pour voir sa performance. Elham n’avait nagé que cinq kilomètres, lorsque, sortis de nulle part, des bateaux de police l’ont percutée ainsi que les accompagnateurs qui la suivaient. Elle a été sérieusement blessée aux jambes et sa hanche a été lacérée par les hélices du bateau. [FRANCE 24 n’a pas pu vérifier indépendamment cette information, qui n’a par ailleurs, pas été rapportée par les médias iraniens.] Si son père ne l’avait pas aidée, elle aurait probablement fini noyée.
 
Lors de sa nage dans la mer Caspienne le 11 juin.
 
Elham a été très marquée par cet événement. Ses blessures ont guéri, mais émotionnellement, elle était détruite. Elle a décidé d’arrêter la natation. Mais ce sont nous, ses proches qui l’ont encouragée à reprendre. Après avoir suivi une thérapie, elle a recommencé à s’entraîner de plus belle. Elle nageait cinq kilomètres et courait douze kilomètres tous les jours.
 
Le 11 juin, elle a nagé de 5 heures 30 du matin à 14 heures 30 en faisant des va-et-vient autour d’une plage pour femmes, une plage privée afin d'éviter tout accident avec un bateau de police. C’était un nouveau record. Tout ça pour rien, puisque les instances sportives ont refusé de reconnaître son exploit.
 
Sa tenue de natation pèse six kilos ! En plus, le maillot de bain qu’elle porte est conçu pour la plongée, pas du tout pour la natation ce qui provoque des irritations très douloureuses. Je ne vois vraiment pas comment elle pourrait couvrir son corps davantage.

Asghari dans sa tenue de natation.
 

Commentaires

Natation en Iran

Bravo pour votre courage

mais à quand des épreuves de natation synchronisée et de plongeon ?

Un peu d'humour ne fait pas de mal

Bravo pour votre courage

Bravo pour votre courage mais la nage synchronisée et le plongeon c'est pour quand ?

un peu d'humour ne fait pas de mal

réponse à ALIROU SOGABA Mohamed

VOTRE REACTION DE MATCHO ME MET HORS DE MOI. Tant que les femmes seront bafouées, humiliées comme ces Femmes Iraniennes, il ne pourra jamais y avoir la paix dans le monde, car ces discriminations sexistes montrent la bêtise de l'homme, le "mâle" qui se croit supérieur. Et vous osez parler de respect, je suis morte de rire .... à bon entendeur

Je pense que les autorités

Je pense que les autorités sportives iraniennes reviendront sur leur décision. Mais en ce qui concerne les commentaires des uns et des autres, il est temps que chacun respect le mode de vie de l'autre afin que la paix règne dans le monde entier.

réponse à Alirou Sogaba

VOTRE REACTION DE MATCHO ME MET HORS DE MOI. Tant que les femmes seront bafouées, humiliées comme ces femmes iraniennes, il ne pourra jamais y avoir la paix dans le monde, car ces discriminations sexistes montrent la bêtise de l'homme, le "mâle" qui se croit supérieur. Et vous osez parler de respect, je suis morte de rire .... à bon entendeur

Parce qu'on peut vraiment

Parce qu'on peut vraiment dire qu'il y a une liberté de choix pour les femmes dans les pays occidentaux...
Quand on voit que le "choix" est toujours influencée par une nudité toujours plus accrue tant au quotidien qu'artistiquement ( si on peut toujours appelé cela de l'art...cf chanteuses adulées tels madonna lady gaga rihanna, ou encore dans le monde de la mode), les occidentaux peuvent vraiment se permettre de critiquer.

C'est le point de vue exprimé d'une extrémité, sur les usages de l'autre extrémité.

le commentaire bouche coupée

Quand on lit et voit que de telles choses se passent dans ce monde musulman sans réaction, les mots manquent pour décrire tout ce que la bêtise humaine, l'hypocrisie et la cruauté peut générer comme stupidité malheureuse.

Bravo à cette jeune athlète!

Elham

Soyez courageuse et continuez, ce sera grâce a des personnes comme vous que les femmes en Iran pourront trouver le respect et la liberté de pouvoir choisir. Vous êtes admirable Elham et c'est bien le problème!! Bravo pour votre score et votre tenacité.

Chaque nation, chaque tribu,

Chaque nation, chaque tribu, chaque famille a ses normes et ses codes qu'elles soient vestimentaires ou culturelles. La bienveillance à respecter les lois d'une société implique à collaborer avec ses prochains ou du moins dans un procédé plus moraliste de suivre les traces de ses aînés. Personne ne vous reproche à vous les occidentaux de laisser vos femmes exhiber leurs corps quand celles-ci portent des strings. Pourtant cela nous rebute et on ne vous le fait pas savoir. Le bon sens nous donne de ne point s'immiscer dans les affaires des autres. Libre à vous de régenter vos pays selon bon vous semble alors ne venez pas semer la zizanie dans les nôtres. On peut se passer de vos valeurs nauséabondes, de vos simagrées, de vos faux-semblant et de vos hypocrisies qui sont désormais le porte-étendard de votre démocrature. Laissez en paix la voie de l'islam.

Je suis musulmane et ton

Je suis musulmane et ton commentaire est ridicule.

Le refus de reconnaitre sa performance est d'une grande malhonneteté, intolérable d'un Etat musulman.
Personnellement, je suis stupéfaite pour deux raisons :

1) Quand bien même on respecte les normes vestimentaires musulmanes, le maillot de cette jeune fille est parfaitement respectueux de ces normes. Ni une meche, ni 1 cm carré de peau ne depassent ! Votre mauvaise foi est indigne.

2) Même sans remettre en question le fait que cette norme vestimentaire soit imposée à toutes les femmes, il se trouve que les iraniennes ne la respectent même pas et ont souvent une bonne partie de leurs cheveux qui dépassent. C'est donc un mensonge d'affirmer que cette personne est hors la loi.

DERNIER POINT :
Il est INTERDIT d'imposer le port du voile à quiconque d'après la religion musulmane. Car le port du voile sous contrainte n'est pas accepté par Dieu. C'est comme forcer quelqu'un a prier. Il en découle que l'Iran, forcant meme les non musulmanes à porter le voile, transgresse largement les lois musulmanes et fait preuve d'abus et d'oppression. CQFD

Conclusion : refuser de noter le record est simplement une nouvelle injustice faite aux femmes. La situation dans les pays musulmans est catastrophique. L'injustice de traitement dépasse largement le cadre des normes religieuses et c'est intolérable. Vous, musulman, normalement du coté de la verité, devriez le dénoncer si vous n'étiez pas aveuglé par votre vision manichéenne.



Fermer