La publicité "Sois Mon Esclave" fait scandale sur les réseaux sociaux

Photo extraite du magazine Diva publiée sur le blog Style on Paper via Global Voices.
 
Après les bijoux tendance esclaves, après les mannequins grimés en Noires, la mode est à nouveau au cœur d’une polémique raciste. En cause : une série de photographies intitulée "Be My Slave" ("Sois Mon Esclave") publiée dans le magazine britannique lesbien "Diva" et signée Aamna Aqeel, une jeune créatrice de mode pakistanaise.
 
Les clichés mettent en scène un mannequin blanc aux cotés d'un enfant noir habillé en esclave et courbant l’échine devant sa maîtresse. On le voit lui porter son sac à main pendant qu’elle se maquille, lui allumer un cigare ou lui servir une tasse de thé pendant qu’elle se prélasse.
 
Alors que sur les réseaux sociaux, les photos ont suscité la consternation, la créatrice s'est défendue en affirmant que "l'enfant présent sur les photos travaillait dans un garage et cherchait un autre travail".
 
Au Pakistan, les polémiques de ce type se répètent. Il y a un an, des photos de la marque pakistanaise Sana Safinaz montrant un mannequin portant un vêtement en lin entouré de travailleurs manuels - l'un d'eux portant son sac Louis-Vuitton - avaient déjà choqué dans le pays.

Photo extraite du magazine Diva publiée sur le blog Style on Paper via Global Voices.

Photo extraite du magazine Diva publiée sur le blog Style on Paper via Global Voices.  

 

Sur les réseaux communautaires, les critiques sont nombreuses :

"Cette campagne honteuse nous vient du Pakistan. C'est triste que les gens ne comprennent toujours pas le racisme. Horrible campagne", estime Meera Ghani sur son compte Twitter.
 
"Je viens de voir le fameux shoot # AamnaAqeel. Je ne suis pas simplement dégoûtée, je suis offensée. Qui est l'auteur de ces photos ? Qui est le directeur artistique ?", juge quant à elle Farah Vayani.
 
 

 
Contributeurs

Commentaires

beurk c'est dégoutant.

beurk c'est dégoutant.



Fermer