La police de Tel Aviv détruit la marchandise des restaurants africains

Photo : Aladin Abaker, postée sur Facebook par Assaf.
 
Le client d’un restaurant soudanais de Tel Aviv a pris en photo un inspecteur municipal détruisant la marchandise de l’établissement en l’aspergeant d’eau de javel. La même opération a été menée dimanche dans une dizaine d’autres échoppes de la ville tenues par des migrants africains. Pour notre Observateur, il s’agit d’un énième stratagème pour pousser hors du pays les migrants venus d’Afrique.
 
Actuellement, plus de 50 000 demandeurs d’asile vivent en Israël, la plupart à Tel Aviv. S’ils bénéficient de papiers leur permettant de rester sur le territoire, la très grande majorité d’entre eux n’ont pas l’autorisation de travailler. Toutefois ils s’arrangent pour trouver des emplois non déclarés, notamment dans le nettoyage, bien souvent payés une misère, et les autorités israéliennes ferment les yeux. Certains s’en sortent toutefois un peu mieux : selon les autorités de Tel Aviv 150 affaires, la plupart situées dans le sud de la ville, sont tenues par des migrants africains ne bénéficiant d’aucune licence.
 
Selon l’ONG Assaf, qui milite pour les droits des migrants africains, il y a deux moyens de monter un business pour les immigrés. Soit en obtenant un permis de travail - ce qui est extrêmement difficile - soit en s’associant officieusement avec des prête-noms israéliens.  
 
Lors de l’opération de dimanche, les inspecteurs municipaux étaient accompagnés de policiers. Dans certains établissements, ils ont confisqué du matériel et ont parfois fait sceller les portes d’entrée. Un des hauts repsponsables de la municipalité de Tel Aviv, Ruby Zaluf, a affirmé que l’objectif était d’ "éradiquer le phénomène indésirable des commerces illégaux, qui ne répondent pas aux normes sanitaires ou sécuritaires, se fournissent illégalement en eau et en électricité, et vendent de l’alcool sans autorisation ".
 
Selon un des représentants d’Assaf, Orit Marom, toutes les semaines des établissements sont concernés par des opérations, mais des raids d’une telle échelle sont rares : "C’est probablement lié au fait que les élections municipales sont pour bientôt" conclut-elle. Le maire de Tel Aviv sera en effet candidat à sa propre succession en octobre 2013.
 
Depuis un an, les manifestations contre la présence des migrants africains ainsi que les actes de violences contre cette communauté se sont multipliés en Israël. 
 
Une cliente d’Abdalla Mustafa regarde les inspecteurs municipaux détruirent la nourriture du restaurant. Photo Aladin Abaker, postée sur Facebook par Assaf.
Contributeurs

"Ils ont aspergé d’eau de javel 200 kilos de viande"

Abdalla Mustafa est le propriétaire d’un restaurant soudanais inspecté dimanche. Issu de la première grande vague de migration soudanaise en 2006, il est l’un des quelques 500 migrants soudanais ayant réussi à obtenir un permis de travail à son arrivée.
 
Les autorités sont venues dimanche en plein dîner et nous ont dit que notre nourriture n’était pas fraîche et donc impropre à la consommation. Ils ne nous ont absolument pas expliqué comment ils en étaient venus à cette conclusion. J'ai repliqué que la marchandise fraîche avait été achetée la veille et l’avant-veille, tout le reste étant dans les congélateurs. J’ai sorti mon autorisation, mais ça ne leur a pas suffit. Je leur ai aussi dit que je pouvais donner le numéro de mon boucher mais ils ont refusé.
 
Ils ont ensuite commencé à déverser de la javel sur la nourriture. Ils ont aspergé au moins 200 kilos de viande congelée [après la diffusion des photos de cette opération sur les réseaux sociaux, le ministère de la Santé a expliqué que de la nourriture avait été détruite, sans préciser dans quel restaurant, car elle était stockée à une mauvaise température et qu’on n’en connaissait pas l’origine, NDLR]. Ils n’ont pris aucun échantillon pour faire des analyses. Puis ils m’ont expliqué que je pouvais garder le restaurant ouvert et qu’ils m’appelleraient pour me donner d’autres instructions.  
 
Ils font cela simplement car ils ne nous aiment pas car nous ne sommes pas Israéliens. L’administration me demande en permanence de refaire ma licence, ce que j’ai fait plusieurs fois depuis que j’ai ouvert l’établissement il y a deux ans, mais ce n’est jamais assez. Ils harcèlent les entrepreneurs africains afin qu’ils quittent le pays. Et ça fonctionne. Beaucoup de Soudanais ont jeté l’éponge récemment. Personnellement, je souhaite retourner en Afrique. Ce n’est pas une vie ici !
 
 
Photos : Aladin Abaker, postées sur Facebook par Assaf.
 
Bille écrit avec la collaboration de Gaëlle Faure (@gjfaure).

Commentaires

Berlin 1940, un policier

Berlin 1940, un policier assermenté (herr Steinberg), rentre dans un restaurant étoilé et asperge la nourriture d'eau de javel sous prétexte que Mr Cohen n'était pas en règle....
Tel Aviv 2013, un policier assermenté (Mr Cohen) rentre dans un restaurant africain et asperge la nourriture d'eau de javel sous prétexte que Mr Mustafa n'etait pas en règle....
l'Histoire est cyclique et la mémoire humaine sélective.

En tout cas, belle diversion

En tout cas, belle diversion ce harcèlement des blacks en Israel. ON en oublierait presque les autres sujets ....

Soyons pragmatiques et raisonnables, pour une fois !

Je déplore la possibilité qu'on s'en prenne de façon ciblée à un type de population sous couvert d'électoralisme. C'est peut-être le cas.
Ici : On peut effectivement voir sur les photos que la cuisine n'est pas sure (poêle dans un carton posé par terre) et les normes israéliennes n'étaient probablement pas respectées. Ceci dit, ils ne les connaissent peut-être tout simplement pas (et j'écris ceci sans condescendance car les normes d'hygiène en restauration collective ne sont pas simples) ; difficile de respecter une loi qu'on ne connait pas.
Cet article traite d'un autre sujet, qui est les difficultés règlementaires pour un immigré de s'installer en Israël. Pouvoir s'installer, renouveler sa licence, avoir l'autorisation du débit de boisson ...

Sans plus m'étendre sur les politiques et opinions (au pluriel) d'un pays que je n'habite pas, à tous ceux qui veulent "virer ces immigrés nuisibles" (clandestins ou non, d'ailleurs ?) comme aux autres, qui souhaitent que "la roue tourne [pour] faire payer le prix des injustices", méditez donc : répondre à la méchanceté par la méchanceté (au racisme par le racisme, au passage 'sik!), il faut vraiment être con, pour suggérer cela !

Restaurants africains à Tel Aviv

Moi, dans ce genre de situation, je ne condamne pas ces autorités. Je me dis que les Israéliens ne feraient jamais cela contre les Chinois, les Coréens, les Japonais... La raison? Ces pays sont puissants et le pays d'accueil ne se hasarderait pas à maltraiter leurs ressortissants.
D'autre part, j'en veux énormément à nos dirigeants africains. Si tous ces africains choisissent, en désespoir de cause, d'aller chercher la vie, c'est parce que des dirigeants irresponsables ont transformé nos paradis en enfer. Pourtant, il est possible de mener une vie décente en Afrique, pour peu que des politiques dignes de ce nom soient menées.
Enfin, je voudrais rappeler aux habitants racistes des pays riches que:
1. leurs pays sont souvent aussi responsables d'une partie de la situation qui sévit en Afrique
2. l'histoire est cyclique. viendra un jour où la roue tournera en notre faveur. Sachez que vous payerez le prix de cette méchanceté

Hypocrisie

Comme d'habitude les occidentaux se posent en victimes des africains qui les étouffent par leur présence,cette descente est tout d'abord un moyen pour le maire sortant d'accroître sa popularité en vue des prochaines élections,vous parlez de conditions sanitaires,alors que les fast foood en Europe et aux États Unis sont des lieux connus d'insalubrité,et il faudrait peut être ouvrir les yeux sur le pillage systématique perpétue en Afrique par les occidentaux,

restaurants africains

Je pense que les autorites d'Israel devraient y aller mollo avec ces pratiques. Ils ont beaucoup d'interet dans des entreprises qui sont installees sur ce continent et qui font d'enormes benefices quoique les conditions de leurs installations soient nebuleuses... en tout cas pas transparentes.

Je pense que c'est ce qu'il

Je pense que c'est ce qu'il convient de faire partout et surtout lorsque les normes de sécurités ne sont pas respectées....... J'encourage donc les autorités Israeliennes à poursuivre ce plan de redressement....

Jeannine

fermeture requise de restaurants,

Entre nous, vu les photos, je n'aurais pas voulu manger des aliments cuisinés dans de telles conditions... voir l'état des locaux...
Ces pratiques, de mettre de l'eau de javel sur des produits impropres à la consommation, sont pratiquées aussi pour les services sanitaires en France lorsque les normes d'hygiène ne sont pas respectées.

Mais bien sûûûûrrr.............. Le noir c'est sal...

Comment constatez-vous, sur quoi vous basez-vous pour estimer que les normes de sécurité sanitaire ne sont pas respectées à la simple vue de ces photos?! Votre ordinateur possède peut-être un zoom microscopique? Pensez-vous que les aliments que vous consommez chaque jour soient cuisinés dans des locaux stérilisés et aseptisés comme dans un hôpital?! Peut-être en avez-vous les moyens? Parce qu'on fait avec les moyens du bord, généralement.
C'est parce que dans le sujet on vous dit qu'il s'agit d'Africains, racistes que vous êtes. Parions-nous que pas mal d'adresses franco-françaises tenues par des blancs jugés respectables, où vous mangez peut-être chaque jour en France, qui ne vous valent pas de gastro en fin d'année seulement parce que vous avez eu le temps de fabriquer les défenses immunitaires nécessaires, respectent encore moins les normes d'hygiène, et que les photos de leurs cuisines et de leurs frigos seraient bien plus infâmes, malgré les conditions météorologiques et économiques bien plus favorables dans notre contrée?
Sur ces photos, je vois seulement des casseroles avec de la nourriture dans lesquelles on verse de l'eau de javel sans avoir pratiqué d'analyses sur des échantillons de toute cette nourriture gaspillée au préalable. Changez les couleurs de peau et les provenances géographiques des protagonistes, et on verra comment tout d'un coup le français de base va encore ouvrir sa bouche pour crier au scandale.

MARCHANDISE IMPROPRE A LA CONSOMMATION

Oui, en France les autorités sanitaire pratiquent aussi la destruction de nourrture, mais uniquement quand les règles d'hygiène n'ont pas été respectées (date limite dépassée, température de frigo non conforme) ou après analyse d'échantillons prélevés et montrant une contamination !



Fermer