Un JT de rappeurs pour secouer l’info au Sénégal

Capture d'écran de la première édition du Journal Rappé postée sur You Tube. Sur l'image, le rappeur-présentateur Xuman.
 
Au Sénégal, un journal télévisé d’un nouveau genre fait sensation sur les réseaux sociaux. Créé par Xuman et Keyti, deux stars de la scène hip-hop locale, le Journal Rappé relate sur des flots de rap et avec un ton décalé les faits marquants de l’actualité. Madame, monsieur bonsoir, bienvenue dans votre JT rappé…
 
Apparu pour la première fois sur YouTube le 11 avril dernier, le Journal Rappé ressemble à n'importe quel JT classique, à ceci près qu’il est très court – il dure le temps d'une chanson, soit environ quatre minutes – et que la diction posée du présentateur a fait place aux flots engagés du rappeur.
 
Incendie à la Médina, affaire Karim Wade, crise malienne… Le duo de rappeurs-présentateurs passe au crible l’actualité hebdomadaire sénégalaise et internationale, armé d’une plume acérée. D'abord présenté en français par Xuman, le "JT rappé" est ensuite décliné en wolof par Keyti - ces deux artistes sont aussi connus au Sénégal pour avoir été des figures emblématiques de la contestation anti-Wade [Abdoulaye Wade, président du Sénégal de 2000 à 2012] lors de la dernière élection présidentielle.
 
Quand le pilote de l’émission a été diffusé sur YouTube, la chaîne de télévision privée 2STV a été séduite par le concept. Depuis, elle a décidé de le diffuser chaque vendredi soir à 20h30, après le journal traditionnel.
 
Vidéo postée sur YouTube par Xuman et Keyti.
 
Contributeurs

"C’est un moyen de sensibiliser les jeunes aux affaires qui minent notre société"

Xuman est un des deux présentateurs du Journal Rappé. Il vit à Dakar.
 
Ce projet est né d’un constat très simple : au Sénégal, par peur ou par conviction, une grande partie de la presse se réserve le droit de ne pas dire toute la vérité. Et la population prend pour argent comptant ce que les médias veulent bien leur servir, même si c’est truffé de contrevérités. À la télévision, certaines revues de presse sont si absurdes d’un point de vue journalistique, qu’elles passent pour des programmes comiques.
 
Le rap est très populaire dans mon pays. Mais si nos jeunes générations considèrent les chanteurs de hip-hop comme des prophètes, souvent ils se désintéressent de l’actualité. Avec Keyti, mon partenaire, on s’est dit qu’on pouvait compiler les deux pour sensibiliser ce public-là aux affaires qui minent notre société et leur faire prendre conscience qu’ils peuvent faire bouger les choses, être acteurs. Les jeunes sont majoritaires au Sénégal, c’est une cible très importante. Nous essayons d’avoir un rôle de messagers et de faire évoluer les mentalités.
 
"Si un jour il y a censure, on rompra notre contrat"
 
Nous nous documentons énormément. Nous sommes seuls pour l’instant, mais nous comptons faire appel à des journalistes professionnels pour affiner notre technique journalistique.
 
Pour notre prochaine émission, nous avons fait appel à deux collègues rappeurs pour jouer les envoyés spéciaux de choc. Ils interviendront depuis la prison de Rebeuss où s’est tenue une manifestation réclamant la libération de Karim Wade [le fils et ancien ministre de l'ex-président sénégalais Abdoulaye Wade est incarcéré depuis le 15 avril dans la prison de Dakar pour enrichissement illicite présumé].
 
2STV, la chaîne qui désormais retransmet notre show, nous a donné carte blanche. Nous avons une liberté totale. Nous choisissons nous-mêmes les sujets et les angles. Si un jour il y a censure, on rompra notre contrat et on reviendra exclusivement sur le Net.
 
On a pour projet, quand l’émission aura trouvé son rythme de croisière, de sortir une compilation de nos meilleurs titres. Mais aussi d’enrichir notre journal en y incluant des débats et des éditos rappés.
 
Billet rédigé avec la collaboration de Grégoire Remund, journaliste à France 24.

Commentaires

une innovation de taille et

une innovation de taille et l'idée vraiment et cela va pousser d'autant plus les jeunes a savoir ce qui se passent dans ce pays et pourront s'impliquer et donner leurs opînions

Sympa

C'est coolt et très original leur concept. C'est du bon, je valide.

excellent

c'est une idée excellente! veux absolument voir un journal rappé par PPDA!

positif

ils ont du talent .....et je pense que c'est cool.....



Fermer