De Kaboul à Boston, "with love"

Deux femmes afghanes posent pour Beth Murphy.
 
Au lendemain des attentats de Boston, une série de photos sur lesquelles des Afghans posent avec le message "To Boston from Kabul, with love" ("De l’amour, de Kaboul à Boston") a été largement partagée sur les réseaux sociaux. Une démarche spontanée lancée par une photographe originaire de Boston qui a ému de nombreux Américains.
 
 
Le 15 avril, lorsque deux explosions ont retenti près de la ligne d’arrivée du marathon annuel de Boston, Beth Murphy se trouvait dans la capitale afghane pour y tourner un documentaire. Quand elle a appris la nouvelle, la journaliste américaine a décidé d’écrire un message en soutien à la population de sa ville et de se photographier avec dans les rues de Kaboul. À sa surprise, de nombreux personnes l’ont abordée pour exprimer leur sympathie. Elle a donc demandé à plusieurs d’entre eux s’ils voulaient bien qu’elle les prenne aussi en photo.
 
 
En Afghanistan, les attentats meurtriers sont très fréquents. Mercredi encore, une bombe artisanale a retenti, tuant au moins sept civils, dont des enfants, dans l’est du pays.
Contributeurs

"Les gens à qui j’ai parlé avaient tous un membre de leur famille ou un proche qui avait été directement touché par un attentat"

Bethy Murphy est journaliste. Elle habite à Cape Cod, près de Boston, où elle travaille.
 
On s’attend à une réaction de rejet étant donné la couverture médiatique qu’on accorde à un attentat dans un pays comme les États-Unis alors qu’en Afghanistan les attentats font partie de la vie quotidienne. Hier, par exemple, une bombe a explosé à trois rues de mon domicile.
 
Mais les personnes que j’ai croisées étaient très touchées par le drame humain de Boston, notamment par l’histoire de cette famille qui a perdu un enfant de huit ans, dont la mère est en situation critique et dont la petite sœur a été amputée d’une jambe. Les gens à qui j’ai parlé avaient tous un membre de leur famille ou un proche qui avait été directement touché par un attentat et tous, sans exception, étaient sensibles au malheur qui a frappé les familles américaines de Boston.
 

"Après avoir vécu trois décennies de guerre, je comprends le sentiment des victimes et des personnes qui ont assisté à la scène"

Sahera vit à Kaboul, où elle a perdu son mari dans une explosion.
 
J’ai voulu porter cette pancarte car nous sommes tous des êtres humains ; aucun humain au monde ne devrait vivre de telles choses. Après avoir vécu trois décennies de guerre, je comprends tout à fait la douleur des victimes et des personnes qui ont assisté à la scène. Ceux qui commettent des attentats sont dépourvus d’humanité. Je pense que c’est le sentiment d’une majorité d’Afghans aujourd’hui.
 
Les attentats sont devenus quelque chose d’habituel en Afghanistan. Cette réalité accentue ma tristesse pour les Américains, car ils ne sont pas habitués à vivre ce genre de situation. Ça doit les secouer. 
 
J’espère quand même qu’un jour, l’Afghanistan aura l’attention du monde, comme Boston aujourd’hui. Notre peuple en a assez et doit être secouru de cette noirceur qui nous entoure. Comme tant d’autres familles ici, la mienne a vécu des tragédies, et nous survivons aujourd’hui comme on peut, dans la misère.
 
 
Billet rédigé avec la collaboration de Wassim Nasr (@SimNasr), journaliste à FRANCE 24.
 

Commentaires

le meurtre d'une seule

le meurtre d'une seule personne innocente équivaut au massacre de l'humanité toute entière...

Congratulations Beth!

Merci Beth pour cette belle initiative. Nous sommes tous les parties d'un même monde.
Quelle belle preuve de courage et de sympathie de la part des Afghans. Felicitations et merci de cette force transmise para vos photos.

comme le dit Beth, ce soutien

comme le dit Beth, ce soutien venant d'une zone ou les attentats sont quotidiens est surprenant. il est beau de constater que vivre dans de telles conditions ne fait pas oublier que ces guerres touchent essentiellement les civils et qu a Boston comme a Kaboul, on a tous une responsabilité pour pacifier la zone ou l'on vit.

De Kaboul à Boston,

A Kaboul il y a beaucoup de solidarité .. les habitants ont détesté les guerres et les attentats ils cherchent Peace & Love ce geste est bien exprimé dans les photos ce sont des gestes simples mais symboliques .. sauvant la Femme cachée sauvant l'enfance violée .. Kaboul pays de paix si le reste de monde l'accepte arrêtons les mélisses

To Boston with love

C'est malheureusement le lot de nous les gens ordinaires!
Les riches et puissants manipulent notre monde, nous utilisent et nous divisent et parfois nous jettent les uns contre les autres! Aux USA ou au Sénégal, à Paris ou à Kaboul, c'est toujours la meme chose! C'est toujours nous, les hommes et femmes ordinaires qui payons les pots cassés! En fait nous sommes les pots cassés! J'espère qu'un jour les médias sociaux, échappant à la manipulation des Riches qui nous gouvernent réussiront à aider les gens ordinaires de l'ouest et du Nord, du Sud et de l'Est à comprendre que nous sommes dans le meme ''panier de marché'' qu'on appelle ''le monde'' et que nous gagnerons à etre solidaires pour qu'un jour ce monde redevienne humain!
A tous ceux qui souffrent je dis gardons espoir et parlons nous! ça ira de mieux en mieux et peut etre un jour prochain nos riches et puissants redeviendront de humains!



Fermer