Des asticots, des clous : bienvenue à la cantine de la plus prestigieuse université d’Égypte

Capture d'écran d'une vidéo tournée par des étudiants d'al-Azhar pour dénoncer les mauvaises conditions d'hygiène dans les cantines
 
Les étudiants de l’université al-Azhar au Caire sont en colère. Ils manifestent depuis deux jours pour dénoncer les mauvaises conditions d’hygiène de leur université après que plusieurs centaines de leurs camarades ont été victimes d’intoxication alimentaire.
 
Des centaines d'étudiants ont encerclé mardi et mercredi les bureaux du président de l'université pour réclamer sa démission. Leurs camarades sont tombés malades lundi après avoir consommé un repas servi à une résidence universitaire du quartier Nasr, au Caire. Selon un responsable de la santé publique, 479 étudiants ont été hospitalisés.
 
Le procureur général d'Égypte a ordonné l’ouverture d'une enquête pour faire la lumière sur cette intoxication, alors que le président égyptien, Mohammed Morsi, a visité un des hôpitaux ayant accueilli des victimes.
 
Face à la gronde étudiante, le Haut comité d’al-Azhar s’est réuni en urgence mercredi et a annoncé le limogeage du président de l’université, Oussama al-Abd. Il quittera ses fonctions après l’élection d’un nouveau président mi-avril.
 
Quelques jours avant l’éclatement de ce scandale, des étudiants s’étaient déjà plaints à l’administration et avaient, pour appuyer leur propos, tourné une vidéo édifiante sur les conditions d’hygiène exécrables dans leurs cantines. Les étudiants y montrent leurs plateaux infestés de vers, de clous, de cafards, de bouts de bois, de ferrailles…
 
 
À 0’27’’ Un étudiant explique : "Une fois, nous avons trouvé des petits asticots, petits comme des allumettes, dans un ragoût. L’année dernière, nous avions trouvé un bout de ferraille dans un plat de riz". On voit un peu plus tard un clou incrusté dans un morceau de pain. À 1’28’’, un étudiant montre des vers qui frétillent dans un plat de riz. Et à 2’16’’, un autre étudiant montre un plateau sur lequel s’est glissé un vers dans une salle où les plateaux sont censés être nettoyés.
L'université al-Azhar, surnommée "La Splendide", forme chaque année des milliers d'étudiants dans de nombreuses disciplines - droit, médecine, commerce, etc. C’est aussi une des principales universités d'étude de l’islam, ses locaux accueillent de nombreux imams venus du monde entier. Elle est aujourd’hui connue comme l'autorité sunnite la plus influente au monde.
 
Contributeurs

"Les étudiants contrôlaient déjà la préparation des repas mais difficile de contrôler l’origine des produits"

Masaab Amir Djaber est étudiant à la faculté des sciences d’al-Azhar. Il est membre de l’Union des étudiants d’al-Azhar.
 
La vidéo filmée à la cantine a été montrée par une délégation de notre syndicat étudiant aux membres du Conseil de la Choura [chambre haute du Parlement égyptien, NDLR], hier. Néanmoins, elle a été tournée il y a environ deux semaines par les étudiants pour dénoncer le problème de nourriture avariée dans l’enceinte de l’université qui dure depuis des mois, voire des années.
 
Nous avions protesté auprès de l’administration le 17 mars dernier et réclamé le droit d’accès aux cuisines pour contrôler la nourriture. Les responsables nous ont alors permis de constituer un comité pour superviser la préparation des repas. Cette mesure n’a malheureusement pas empêché l’intoxication de centaines d’étudiants car nous ne pouvions pas contrôler l’origine des produits alimentaires, mais seulement la manière dont ils sont cuisinés.
 
Manifestation massive des étudiants d'al-Azhar. Postée mardi sur YouTube.
 
Le quartier Nasr du Caire abrite deux résidences universitaires affiliées à l’université al-Azhar, Nasr A et Nasr B. C’est à Nars B que les gens ont été intoxiqués. Les responsables de la résidence avaient accepté de servir des poulets que la résidence Nasr A avait refusé au motif qu’ils étaient douteux.
 
Depuis la rentrée universitaire, six étudiants avaient été victimes d’intoxication alimentaire. Les cas n’étaient pas assez nombreux pour susciter une forte mobilisation étudiante comme c’est le cas aujourd’hui.
 
"Le président a déjà été auditionné dans une affaire de corruption liée à la gestion de l’université"
 
En général, les conditions d’hygiène dans nos campus sont très mauvaises. L’entrepôt où les plateaux de cuisine sont censés être nettoyés est dégoûtant et les résidences sont mal entretenues, à tel point qu’il y a six mois une étudiante a contracté la tuberculose.
 
Hier, nous avons porté plainte contre le président de l’université auprès du procureur de la République et espérons qu’il sera poursuivi en justice car nous estimons qu’il est le premier responsable des problèmes que connaissent les étudiants d’al-Azhar. La décision du haut Conseil de l’université al-Azhar d’organiser des élections dans deux semaines pour élire un nouveau président ne nous satisfait pas. Nous réclamons la démission immédiate de l’actuel président car s’il reste en poste jusqu’à la tenue l’élection, il aura la possibilité de jouer de son influence pour placer un de ses amis. Il a quand même été auditionné par le Conseil de la Choura dans une affaire de corruption liée à la gestion de l’université, le 14 mars dernier. Nous ne pouvons accepter qu’un homme avec de telles casseroles reste une minute de plus à la tête de cette honorable institution. Nous avons donc décidé de poursuivre notre action.

Commentaires

C'est vraiment appétissant le

C'est vraiment appétissant le repas des ces étudiants. Il faudrait qu'ils invitent le gouvernement égyptien à partager leur repas, il y a que comme cela pour que le message passe.



Fermer