Une milice libyenne de Benghazi accusée de tortures sur des chrétiens coptes

Capture écran d'une vidéo postée sur YouTube montrant des ressortissants égyptiens de confession coptes détenus par une milice libyenne.  
 
Les coptes d'Égypte ne décolèrent pas après la mort suspecte, lundi 11 mars, d’un de leurs coreligionnaires dans une prison libyenne. L’homme faisait partie d’un groupe de commerçants coptes installés en Libye depuis plusieurs années et qui avait été arrêté par une milice de Benghazi plusieurs jours auparavant pour cause de "prosélytisme".
 
Le 26 février, plusieurs dizaines de ressortissants égyptiens de confession copte soupçonnés de prosélytisme ont été arrêtés à Benghazi par une milice d’extrémistes islamistes. Une vidéo postée sur YouTube montre des dizaines d’hommes, crânes rasés, assis à même le sol dans une pièce exiguë. Un milicien explique qu’il s’agit de commerçants coptes du marché de Djriadah de Benghazi qui ont tenté de convaincre des musulmans de se convertir au christianisme. Sur une table sont disposés plusieurs ouvrages et des affiches à l’effigie de personnalités religieuses coptes, dont celle de l'ancien chef de l'Église copte orthodoxe Chenouda, décédé en 2012.
 
 
0’44’’ : L’homme qui tient la caméra, demande : "Quand les avez-vous attrapés ?" "Cet après-midi, on les a attirés ici groupes par groupes." (…) 0’54’’ : "Les gens se sont plaints d’eux. Les commerçants égyptiens musulmans nous ont dit qu’ils étaient en train de s’accaparer le marché. Ils louent à des prix faramineux des locaux d’une valeur d’à peine 1000 guineh à 3000 guineh [entre 600 et 1800 euros]. Leur seul but est de s’emparer de tout le marché."

0’1’8’’ : Un autre milicien explique : "Ils ne sont pas ici pour faire du commerce mais pour imposer leur religion". Un homme, à gauche du milicien demande : "Ils sont combien à peu près ?" On lui répond : " Environ 100" "Est-ce qu’ils ont reconnu avoir mené une campagne d’évangélisation ou vous ont-ils dit qu’il s’agissait uniquement de leurs affaires personnelles ? " On lui répond : "Ces gens ne sont pas purs parce qu’ils ont même nié que ces affaires étaient à eux. " Il continue "À leurs domiciles et dans leurs magasins...[…] Nous avons attrapé l’un deux à l’intérieur de son magasin. Quand nous lui avons demandé ce que ces affaires faisaient dans son local, il nous a répondu que ce n’était pas à lui. S’il était honnête, il aurait reconnu qu’il était chrétien. Il avait une croix tatouée sur la main[…]Ces gens sont très actifs."

À 2’15’’ : Le milicien :" On nous a signalé que l’un deux avait l’habitude d’interpeller les gens pour critiquer le Prophète, il disait qu’il s’était marié avec neufs enfants, etc… " (…) "Nous avons entendu certains responsables dire ‘Les extrémistes n’ont pas leur place parmi nous et les chrétiens sont les bienvenus’. Ils mènent une guerre contre l’islam alors que les chrétiens ils ne leur veulent pas de mal." (…)
 
Photo de l'église copte de Benghazi qui circule sur les réseaux sociaux. 
 
La tension est montée d’un cran après le décès de l’un des détenus lundi après qu’il a été transféré à Tripoli. Selon son avocat, il a été torturé à mort par ses geôliers. Des dizaines de manifestants se sont rassemblés mardi devant l’ambassade de Libye au Caire où ils ont brûlé le drapeau libyen. En représailles, des individus ont incendié à leur tour, dans la soirée de jeudi, l’église copte de Benghazi. Celle-ci avait déjà été attaquée fin février. Un prêtre et son adjoint avaient été agressés.
 
Le ministère des Affaires étrangères égyptien a annoncé mardi la libération de 55 coptes et le maintien en détention provisoire de quatre autres à Tripoli. Il a également annoncé, la veille, qu’il allait dépêcher une délégation de parlementaires et de personnalités coptes à Tripoli pour enquêter sur les accusations de torture.
 
Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, la minorité chrétienne en Libye dit craindre la montée de la mouvance islamiste. Quatre étrangers, un Égyptien, un Sud-Africain, un Sud-Coréen et un Suédois, soupçonnés de prosélytisme chrétien, avaient également été arrêtés mi-février à Benghazi.
 
La Libye est le deuxième pays de destination des migrants égyptiens après l’Arabie saoudite. Selon l’église copte égyptienne, 50 000 fidèles y vivent actuellement.  

"Les miliciens ont récupéré le téléphone d’un copte et tendu un piège à tous ses contacts"

Mina Karas est membre du "Front des Jeunes coptes" qui organise depuis plusieurs jours des rassemblements devant l’ambassade de Libye au Caire pour exiger la libération des coptes détenus en Libye.
  
Nous avons pu rencontrer l’ambassadeur de Libye au Caire hier [14 mars] et il nous a affirmé qu’il avait uniquement connaissance du cas de quatre coptes de Benghazi qui ont été mis en détention provisoire par les autorités officielles de Tripoli. Il nous a dit qu’il ne disposait d’aucune information concernant la centaine de coptes détenus par les milices intégristes à Benghazi, je dis cent parce que les miliciens eux-mêmes donnent ce chiffre dans la vidéo mais est-ce le bon chiffre ? Il nous a en outre demandé de lui fournir une liste des noms de ces détenus afin qu’il puisse effectuer des recherches sur eux. Une liste que nous avons nous-mêmes du mal à établir.
 
D’après mes contacts sur place, pour mettre la main sur un nombre aussi important de coptes, les miliciens ont commencé par confisquer le téléphone portable d’un commerçant de la communauté qu’ils ont arrêté à Benghazi fin février, puis ils ont appelé un à un ses amis et demandé à les rencontrer sous un prétexte quelconque.
 
Plusieurs détenus ont indiqué à l’avocat du défunt avoir été torturés et humiliés. Ils leur ont notamment rasé le crâne [comme on le voit sur la vidéo] et ont essayé d’effacer les croix tatouées sur leur corps en les brûlant. [Nous n’avons pas pu vérifier cette information de sources indépendantes, mais dans la vidéo les miliciens évoquent ces tatouages. La plupart des coptes portent des petites croix tatoués sur le corps.]
 
Nous ignorons pour quelle raison certaines personnes ont été transférées à Tripoli ainsi que ce qui est advenu de tous les autres. Nous sommes outrés par l’attitude des autorités égyptiennes qui ont beaucoup tardé à réagir. Depuis leur arrestation il y a maintenant trois semaine, l’ambassadeur d’Égypte en Libye n’est pas intervenu pour tenter de les faire libérer ni pour demander des explications aux autorités libyennes.
 
Le fait qu’ils aient été arrêtés en possession de livres et d’objets religieux ne prouve pas qu’il s’agit de prosélytisme. Et même si c’était le cas, je ne vois pas où est le problème puisque la Libye, comme tous les pays qui ont connu les révolutions arabes, est censée s’être débarrasser d’une dictature pour installer la démocratie. Or, dans les pays démocratiques, en Europe notamment, les musulmans entre autres ont le droit de faire des campagnes pour faire connaître leur religion sans qu’ils soient le moins du monde inquiétés.
 
 
 

Je n’ai jamais vu de Coptes faire de la propagande à Benghazi"

Mahamed Zarroug est blogeur sur Libyablog.org, une plateforme mise en place par FRANCE 24 et RFI. Il habite à Benghazi.
  
Les rapports entre les Libyens et les Égyptiens coptes à Benghazi ont toujours été très bons. À Benghazi, il y a plusieurs églises, notamment une église grecque orthodoxe, une cathédrale [aujourd’hui désaffectée] et une église copte. Et je n’ai jamais entendu parler d’attaques de ces lieux de culte avant ces dernières semaines.
 
Je n’ai pas non plus vu de coptes faire de la propagande au marché ou dans d’autres places publiques pour convaincre les musulmans de se convertir à leur religion. En tout cas, ils devraient pouvoir pratiquer leur culte dans notre pays en toute sécurité. Ce qui est arrivé aux coptes à Benghazi me rend triste. Cela ne reflète pas l’esprit de tolérance des habitants de la ville. 
 

Commentaires

Voilà le résultat des tirs de

Voilà le résultat des tirs de nos pilotes sur la Libye. Ceux qui sont à l'origine de ces tirs sont, comme ceux qui ont aidé au démembrement de la Yougoslavie sur des bases religieuses, de vulgaires criminels de guerre.
Ceci dit, De Gaulle en 1940 avait refusé d'obeir, c'est l'honneur aussi du militaire de savoir refuser quand il est encore temps.

Accepter ou refuser la difference

Quel avenir pour les minorités qui portent une culture différente?

Jalousie de commerçants

D'apres le récit,il s'agirait plutot d'une vendetta des commercants musulmans contre les coptes pour la mainmise du marché.
Ensuite , une petite étincelle et c'est parti.
Ces musulmans extrémistes doivent douter de la force de leur religion , s'ils pensent qu'un petit groupe de coptes peut mettre en danger l'Islam, en tout cas c'est une bien triste image de la religion musulmane que nous avons là !!!!

C'est ça! la libye de Bernard

C'est ça! la libye de Bernard Henri Lévi.

La Lybie (L'alibi) de BHL

Le BHL a crée son fond de commerce sur les charniers, c'est bien connu; quand a Kadhafi il aurait pu, avec ses milliards de petro-dollars, sortir une majorité de ses concitoyens de la fange boueuse de l'ignorance, de l'inculture et de la bêtise et donc de la violence, au lieu d'en faire des animaux de ferme soumis qui maintenant, libres ou se croyants tels, se déchaînent sur les femmes, les coptes les antilopes et tout ce qui est différent de leur misère intérieure...aggravée par l'alcool et la drogue
Pauvre Islam !

Evangélisation pacifique vaut-elle Guerre contre "l'Islam"?

Comment les populations locales et les musulmans tolérants du monde peuvent-ils accepter que des mots tels que "guerre contre l'Islam" soient utilisés ici, et justifient arrestation et torture, cela même si ces commerçants pratiquaient "l'évangélisation"? Des musulmans du monde entier ne pratiquent-ils pas, librement et parfois avec force, la diffusion de la parole de l'Islam dans des pays à majorité chrétienne ou autre? N'est-il pas évident qu'il y a une grave double-pensée qui devrait être violemment condamnée par les autorités musulmanes ainsi que les médias de pays musulmans? Comment accepter longtemps une laïcité tolérante si une symétrie, même partielle, n'est à ce point pas observée? Ne voit-on pas que cela va pousser vers de nouvelles guerres de religion?



Fermer