Élections législatives à Djibouti : le ton monte entre la majorité présidentielle et l’opposition

Rassemblement de l'USN à Hayabley. Photo publiée sur la page Facebook de l'USN.
 
En soi, c’est une révolution à Djibouti. Pour la première fois depuis l’indépendance de ce petit pays d’Afrique de l’Est en 1977, l’opposition pourrait siéger au Parlement à l’issue des élections législatives, organisées le 22 février prochain. La campagne électorale qui a débuté le 8 février se déroule pour l’instant dans le calme. Mais les échanges entre les militants des différentes formations politiques sont déjà venimeux .
 
Des milliers de personnes rassemblées sous les bannières de l’Union pour le salut national (USN), la coalition regroupant les partis d’opposition djiboutiens, l’image est historique. Car après dix années passées à boycotter les élections, ces formations politiques ont décidé cette fois de participer aux législatives et de faire campagne contre l’UMP, l’Union pour la majorité présidentielle. Et après avoir été tenus à l’écart des instances politiques pendant trente-six ans, ils devraient pouvoir désormais siéger au Parlement.
 
Pour l’occasion, le président du Mouvement pour le renouveau démocratique et le développement (MRD) et porte-parole de l’USN, Daher Ahmed Farah, est rentré de Belgique où il était en exil depuis neuf ans. Il a été arrêté à son retour, pour être libéré deux jours plus tard.
 
Le multipartisme n’est pas nouveau à Djibouti. Il existe depuis 1992. D’abord limité à quatre partis, il a ensuite été étendu dix ans plus tard à l’ensemble de la scène politique. Mais jusqu’à présent, en raison du mode de scrutin qui excluait les petites formations, l’opposition n’avait jamais pu siéger au Parlement. Celui-ci était monopolisé par l’ancien parti unique, le Rassemblement populaire pour le progrès (RPP), et d’autres partis rassemblés au sein de la coalition UMP.
 
Mais le 28 novembre dernier, sur proposition du président Ismail Omar Guelleh, l’Assemblée nationale a voté une loi préservant un mode de scrutin de liste majoritaire à un tour, mais en y incluant une représentation proportionnelle à hauteur de 20%. Ce qui devrait changer la donne pour l’opposition.
 
La campagne se déroule dans l’ensemble dans le calme, mais quelques rassemblements ont connu des débordements. Le 30 décembre dernier, dans la région d’Obock, les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles pour disperser une manifestation dénonçant le manque d’infrastructures sportives. Les tirs ont tué un adolescent de 14 ans et fait plusieurs blessés.
 
Djibouti est régulièrement pointé du doigt par les ONG pour le manque de libertés. Reporters sans frontières dénonce ainsi l’omniprésence de la censure et le monopole de l’État sur l’information nationale. Dans une tribune publiée sur Slate Afrique le 18 janvier, deux militants des droits de l’homme accusaient le régime djiboutien de " tuer, torturer, d'arrêter, de bâillonner la presse, d'empêcher la liberté syndicale et de réprimer les manifestations pacifiques ».
 
Nous avons demandé à deux de nos Observateurs, l’un proche de l’opposition et l’autre militant pour le parti au pouvoir, de donner leur avis sur cette campagne électorale. Vous aussi, faites-nous part de vos opinions dans les commentaires. 
Contributeurs

"Pour gonfler ses rangs, l’UMP ramène par bus des gens et leur donne de l’argent ou du qat"

Miguil Mata est militant à l’USN et bloggeur. Il est également étudiant en biologie à l’université de Djibouti.
 
 
Les forces sont déséquilibrées. L’USN n’a pas de financement pour s’organiser. Elle fait tout avec les moyens du bord. Il n’y a pas une seule casquette, pas un seul tee-shirt à distribuer, seulement la conviction qui permet de rassembler.
 
Meeting de l'USN à Ayabley. Photo publiée sur la page Facebook de l'USN.
 
À l’inverse, l’UMP fait tout avec l’argent du contribuable. Pour gonfler ses rangs, le parti ramène par bus et par voiture des gens d’autres quartiers, d’autres villes et leur donne de l’argent ou du qat [une drogue très utilisée à Djibouti] pour les faire venir [contactée par FRANCE 24, l’UMP a formellement démenti ces accusations]. Mais il n’y a aucune conviction.
 
La campagne se déroule pour l’instant dans le calme. Il n’y a eu aucune menace. L’Etat a mis à notre disposition des policiers pour éviter les incidents. Je suis d’ailleurs très surpris par l’absence de répression. Mais cela ne me rassure par pour autant. J’ai peur qu’il y ait des fraudes massives le jour du scrutin. La fraude a toujours existé. Depuis 1999 et la première élection d’Ismail Omar Guelleh, chaque élection a été marquée par des fraudes. Mais cette fois personne n’acceptera de nouvelles fraudes.
 
Je pense que la présence de l’opposition au Parlement est une très bonne chose. Ce sera au moins l’expression de ce à quoi ressemble le peuple.

"On n’a pas besoin d’une opposition avec un programme basé sur la haine"

Bariq Rifki, professeur assistant en marketing à l’université de Djibouti, est militant à l’UMP
 
 
Je participe à la fois aux rassemblements de l’UMP et de l’USN. L’USN n’a aucun programme, ce sont des partis nouveaux qui se sont rassemblés il y a quinze jours. Leur programme tient en une ligne. Ses leaders sont des gens qui ont profité du système qu’ils dénoncent aujourd’hui. Les gens qui prennent la parole ne sont pas légitimes [une référence à Daher Ahmed Farah qui, parce qu’il dispose d’une double nationalité, n’est pas éligible]. Ils appellent à un printemps [arabe] qui ne devrait pas exister ici.
 
Ils prétendent ne pas avoir autant de moyens que l’UMP pour faire campagne, mais ils sont sur Facebook, sur Twitter. Et la télévision a instauré un partage du temps de parole.
 
Rassemblement de l'UMP à Arhiba. Photo publiée sur la page Facebook de l'UMP.
 
Mais je pense que ce scrutin à la proportionnelle est une bonne chose. Il va y avoir maintenant de vrais débats, des projets qui ne passeront pas à cause de l’opposition. Nous les jeunes n’avons jamais été aussi heureux. Mais si l’USN est majoritaire, ça ne va pas être possible de discuter. Il y a effectivement des points sur lesquels le gouvernement doit s’investir davantage. Mais on n’a pas besoin d’une opposition avec un programme basé sur la haine. Leurs propos sont très bas, ce ne sont que des insultes personnelles ou des propos sur la religion tenus par des islamistes dont les discours ressemblent à ceux d’al-shebab [L’opposition reconnaît la présence de chefs religieux dans ses rangs, mais elle affirme que la tentative de l’UMP de les assimiler aux islamistes d’al-shebab fait partie d’une volonté de diabolisation de l’opposition]. Pour que ça change, il faut une opposition avec des dirigeants intellectuellement matures.
 
L’élection s’annonce très serrée et le jour du vote sera probablement très tendu, surtout à l’heure des résultats.
 
 

Commentaires

Je suis decu des truquages de

Je suis decu des truquages de ces dernieres legislatives par l'UMP. Fidele a leur nature, ils ont decider, une fois de plus, de nous voler nos voies et kidnapper le processus electoral avec des irregularites flagrantes qu'ils n'ont meme pas pris le soin de camoufler. Je suis profondement degoute par ce parti, ce president et ce systeme qui malgre ses echecs flagrant, cherche a s'imposer par tous les moyens, y compris les plus obscurs.

Mais je me rejouis profondement d'une chose, que durant ces legislatives, la peur a tombee et les langues se sont dechainees. Que les gens disent ouvertement a ce regime et ses sbires que trop s'en est trop. Si une grande majorite de gens ont voter USN, ce n'est pas parce qu'ils adherent a leur programme, mais pour sanctionner l'UMP et leur 36 annees de gestions desastreuses du pays.

Quelque soit l'issue de tout cela, j'incite mes compatriotes a garder ce momentum et ne pas retomber dans la peur et l'intimidation. Les libretes sa s'arrache, nous avons fait un petit pas en ce sens.

Corruption et Mensonges de l’UMP favorisent l’émergence de l'USN

Ce qui favorise que le peuple choisisse l’USN est sans doute la corruption, que même la tête de liste d’UMP, l’actuel ministre de l’économie et de la finance, chargé de l’industrialisation et de la planification, a dénoncé cela dans une conférence à l’Université de Djibouti sur Vision Djibouti 2035 que « la corruption est connu jusqu’à en haut de l’Etat » à bon entendeur.
Voire cette vidéo http://www.youtube.com/watch?v=AK-QCe5zacA&feature=share où un jeune du quartier 3 de la capitale accuse en pleine campagne en prenant le micro de chantage, le fait qu’UMP vienne leur voir quand ils veulent leurs voix, disant aussi que ces jeunes (sur le banc et qu’on ne peut pas le calmer) souffre d’un manque d’emploi, « certains ont des masters et des licences, a-t-il dit en criant ».

La tête de liste de l’UMP s’exprime comme un petit enfant.

« War hoooy ! Ninka nugu dhuumanaya diintoooow … masjidkaagii baad ku qurux badneed ee halkaa ducadaa nooga wad » en français « Eh ! L’homme qui se cache de nous dans la religion (en hurlant) tu étais beau dans la mosquée alors retourne là-bas pour continuer de prier pour nous ». Ils parlent tous comme ça, et puis un autre jour un Monsieur dite Jawhar, avait dit dans sa campagne que les cheikhs ont tenté d’enfermé des femmes avec eux dans des chambres voulant ainsi insinuer par là que les cheikhs voulaient s’aventurer avec les femmes qu’ils leur faisaient des conférences religieux, ce qui devient au plus tard une polémique que tout le monde rigolait de ce qu’il a osé à dire ce soit disant responsable.

La religion et le pouvoir

Il est valable de mentionner que le prophète Mohamed et ses compagnons tel qu’Omar ben Khadab sont tous considérés comme les meilleurs politiciens de tous les temps, alors qu’ils étaient tous des religieux et des prêcheurs. Pourquoi l’UMP dit-il que la religion et la politique sont des choses disjointes. Et condamne les cheikhs du pays après avoir évoquer la réalité.
Par exemple, Cheikh Abdourahman Barkad God a été classé dans la liste noire du régime après avoir donné son avis sur la violence juvénile en présence du premier ministre et son gouvernement et le maire de la ville de cette époque « Nous voulons que les jeunes arrêtent la violence, mais avons-nous se demander d’où proviennent ces problèmes ? Il ne faut pas donner des calmants quand la personne a de la fièvre mais il faut savoir ce qui cause la fièvre et son provenance. Il habite dans une maison de 8m² avec toute sa famille de 20 personnes avec tous ses frères et sœurs ainés au chômage, pour aller à la toilette fend une foule de 20 personnes, il n’a pas où travaillé, il ne trouve pas une bourse pour faire ses études. Donc c’est évident qu’il sort prendre le caillou. Et nous (les autorités) nous avons fait pour nos enfants une grande maison avec des pièces non habitées, une bibliothèque, une salle d’information, une salle de jeu, chacun sa chambre à part avec tout ce qu’il aura besoin avec un ordinateur portable dans une maison équipée d’un réseau wifi et une grande véranda dont il peut faire le va-et-vient si il s’ennui. Est-ce qu’on a entendu des violences juvéniles à Héron, Haramous, les Plateaux, Wadajir (sont tous des quartiers résidentiels riches) ?

Cheikh Abdourahman Souleiman Bachir!

Voici l’homme qui fait trembler le trône royal.
Ses discours, ses principes nous renvoient lors de l'indépendance, quand Djibouti défiait la France. Mais il fut interpellé par la police à plusieurs reprises, dernièrement le vendredi 15 février avec les autres grands cheikhs du pays tels que Guirreh Meidal (un candidat de l’USN) et Abdourahman God (un grand cheikh opposant au régime qui fut perdu son emploi pour cela et on a interdit qu’il fasse des conférences religieuses dans les mosquées).
Les Deux Abdourahman sont tous des orateurs hors-normes que tout le monde est à leur écoute, pour ne pas dire des véritables Leaders d’opinion.

Frères et Soeurs Djiboutiens

Dénoncer, vous en avez le droit. Pointer du doigt c'est votre droit aussi, mais aucun d'entre eux nous mènera à la satisfaction . Ça ne fera que remuer la grosse plaie qu'on a tous Djiboutiens et Djiboutiennes dans le cœur, que ce soit nos pères, nos mères, nos frères et sœurs mis-à-part les larbins du régime. Les histoires de fils de ministre incapable de s'en sortir seul y en a tellement, perso j'ai trouvé aberrant le fait que "Rifki fils" soit à l'université en temps que professeur! Je vais vous citer si vous permettez; qlques règles majeures pour qu'une dictature soit puissante. 1) Tenir par la gorge la masse populaire [pour mener à bien la règle suivante]. 2) Relâcher du lest pour 40% de la populace [ la règle qui suit dépend de ceux qui espères les faveurs du régime c.à.d le restant des 40%.] 3) Utiliser la masse populaire comme cheptel humain [meeting UMP et manifestation contre l'affaire Borel qui concernait 1 seul homme] 4) Écraser toute notion "d'éducation" pour instaurer une sorte d'abrutissement en masse [du coup il n'y aura ni réflexion ni analyse sur quelconque sujet ou situation] etc...
Vous avez pu constater que ces règles sont toutes associées comme une quinte flush dans le poker. Cependant vous savez tous que l'état c'est nous, et que sans nous toute notion "d'état" ne serait pas évident. La pouvoir et la force à toujours été entre nos mains même si certains n'en avaient pas conscience, ne vous dites pas que vous pouvez changer les choses, dites plutôt que vous allez changer les choses insh'Allah. Avec un peu de patience, voter prend qlq minutes et après qlq heures vous verrez l'effet qu'a fait votre pouvoir... Qu'Allah puisse vous bénir toutes et tous

on veut contunier a piller le pays

on a pas besoin d'etre un politicien pour éclaircir certain point, mais pour ce qui est Mr RIFKI tout le monde sait qui tu es, et c’est valable pour les adhèrent de l’UMP vous vous souciez uniquement pour le place de son papa ou son oncle, pour ces vacances aux 4 coins du monde (charge payer par la caisse de l’Etat), la vie est belle à Djibouti mais pour 4 personnes.
Je ne savais pas que UMP avait un chorégraphe, enseignant à l’université NONNNNN chapeau mon grand Michael Jackson serait fier de toi et mnt un porte-parole de l’UMP rien à dire.
UMP commet de plus en plus d’erreur, faire de ‘’RIFKI’’ leur observateur vue que tt le monde connait son parcours, c’est le signe de la fin du régime.

‘’on’’ j’ai l’impression que tu me connais, et qu’on a déjà piller ensemble le pays…si ce n’est pas le cas mieux vaut que tu utilises ‘’je’’.
‘’rifki fils d’un ancien ministre, tu prends le relais à ce que je vois!!!! Parlant sérieusement, le programme de UMP sa date de quand ????
Au moins soyez sincère, avec votre pillage et dite nous, « OH peuple djiboutien(ne) on sait bien que vous nous n’aimez pas, on sait que vous êtes conscient de tout le mal qu’on vous fait (la misère, le chômage, le faux promesse tjr tjr et tjr….depuis mathusalem , la vie trop cher, pas d’eau pas l’électricité, aucune de nos enfants sont à l’université de Djibouti), notre programme c’est le même qu’avec celle de X tps, en quelque sorte on s’en fout de vos gueules et on est pas prêt à céder la place » .
Mais cela va durer jusqu’à quand ?

la simple réalité

bonjour deja, lesse moi t dir que tu n'a absolument rien compris si l'opposition prenne le pouvoir cela n'arrangerai en riens vue dans la situations dans lequel notre pays c trouve, les "pilleur" comme tu dit sont partout et c'est qu'il propose ne me convainc pas sérieusement. le ptit a sont papa dit c genre de chose malgré lui et pour sa je le comprend il a eux de la chance d'avoir eux sont père comme ministre, et comme tu le sait, les diboutien sont amené a faire du lèche bote pour arrive a ces fins donc il essaye juste de c faire une place.Dieux voit tout sa et seul lui peut faire quelque chose pour c'est pauvre famille qui pourrisse dans leur maison si déjà en peut toujours appelle sa une maison, tout ce quand peut c'est croisé les doigts et priés dieux car tout sa ce sont des conneries n'oublions pas que cette vie n'est pas éternelle

Élections législatives à Djibouti

beaucoup de choses ont été réalisées permettant à La République de Djibouti de changer radicalement de visage. Allez voir au Tchad et dans les autres du continent vous verrez que Djibouti n'a rien avoir coté infrastructures....etc etc
Ne rêvez pas et grandissez d'abord avant de se laisser emporter par des passions sans lendemains.

http://www.facebook.com/photo

http://www.facebook.com/photo.php?fbid=531592273548066&set=a.231020426938587.63281.100000918942114&type=1&relevant_count=1&ref=nf

mr houffaneh tu te trompe regard les expression ecrite de l'ump sur les routes de la ville de djibouti cela est-il une maniere de faire une campagne ???? kkkkkkkkk

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=L2sozcc-18c

regarde ce brave comment il s'exprime vu qu'il etais le seul administrateur de la republique de dibouti .

http://www.youtube.com/watch?v=p04svSL78Z4&feature=player_detailpage

regarde ce brave aussi le directeur de la campagne de l'usn ex ministre de l'education

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=Jg873eW-RJk

regarde la reaction de cheick bachir qui est entraine d'expliquer le pouvoir et le bien publique et sociale .

a quel tritre peut-tu defendre un regime correnpu et a la fois membre de la mafia transregional. mr tes loin de la realite ( je te conseil roule pour la patrie de ton pays )

je demande sincerement a tous les media du monde de suivre de pres les elections legislative de la republique de djibouti .



Fermer