Le dictateur nord-coréen a-t-il craqué pour un iPhone ou un Samsung ?


Sur cette image diffusée la semaine dernière par l’agence officielle d’information nord-coréenne, le dictateur Kim Jong-un apparaît à son bureau, cigarette à la main, devant une pile de documents en pleine réunion stratégique. Jusque-là, rien de trépidant, mais ce qui a retenu l’attention des médias du voisin sud-coréen, c’est le smartphone posé à côté du bras droit de l’homme fort de Pyongyang. 

Immédiatement, les interrogations se sont multipliées sur la marque de téléphone choisie par le leader communiste. A-t-il craqué pour un iPhone ou un Nokia, des marques occidentales, l’Occident étant l’ennemi numéro un du régime ? A-t-il opté pour un fabricant d’un pays capitaliste asiatique ?  Samsung ?  LG ?

Une chose est certaine : c’est que les compagnies de téléphonie mobile ne se sont pas battues pour réclamer la paternité de l’objet.

En Corée du Sud, on a soupçonné le téléphone d’avoir été fabriqué par l’entreprise nationale Samsung. Une accusation immédiatement démentie par un porte-parole de la compagnie. L’entreprise taïwanaise HTC a aussi été évoquée mais, contactée par Wired, l'un de ses responsables est resté évasif, ne souhaitant pas "participer aux discussions sur cet appareil". Quant au célèbre iPhone, l’option semble avoir été écartée par le regard aguerri des spécialistes. Le mystère reste donc intact…
 
Les smartphones ne courent pas les rues en Corée du Nord, pays dirigé d’une main de fer par la dynastie Kim qui contrôle depuis des décennies tous les moyens de communication à l’intérieur comme vers l’extérieur du pays.

Depuis qu’une compagnie égyptienne a ouvert un réseau national en 2008, la Corée du Nord compterait toutefois un petit million d’utilisateurs de téléphones mobiles, sur 25 millions d’habitants. Bien entendu, les clients n’ont pas la possibilité de communiquer avec l’étranger ni d’accéder au réseau internet mondial. Un droit que se réserverait pourtant l’entourage du dirigeant ainsi que l’élite politique du pays. 
 
Contributeurs

Commentaires

Fragile quand même

J'ai moi aussi craqué à l'envie d'acheter un iPhone 5. Je dois bien reconnaître que je suis un peu déçu du peu d'amélioration qu'offre cet iPhone par rapport à son prédecesseur. Je note surtout qu'il est beaucoup plus fragile que l'ancien, surtout au niveau des rayures.
J'ai voulu le protéger pour le préserver des rayures Il m'a fallu acheter une coque de protection (achetée ici : http://coqueenstock.fr/coques-iphone-5/34-coque-iphone-5-ultra-fine-et-transparente.html ) que j'ai mis longtemps à trouver car je n'aime pas les coques et que je cherchai vraiment une coque fine et très transparente.
Je suis quand même assez déçu de mon achat et attend le prochain avec impatience !
Apple quand tu nous tiens ! ;)



Fermer