Témoignage d’un voisin de Chokri Belaïd : "J’ai entendu quatre tirs"

Ce matin sur le lieu du meurtre. Photo Bel Fekih Amine.
 
Chokri Belaïd, l'un des leaders de la coalition d'opposition Front populaire, a été tué par balles ce matin, à Tunis. Bel Fekih Amine habite juste au-dessus de la scène du crime et a commencé à filmer immédiatement après l'attaque.
 
La femme de l’opposant a annoncé qu’il avait été touché par deux balles devant son domicile situé dans le quartier El Menzah VI. Son frère a, quant à lui, immédiatement accusé Ennahda, le parti islamiste au pouvoir, d’être responsable du meurtre. Le Premier ministre tunisien, Hamadi Jebali, a dénoncé un "acte de terrorisme" contre toute la Tunisie et promis de tout faire pour que retrouver les coupables.
                   
Personnage médiatique très critique avec le gouvernement actuel, Chokri Belaïd avait rejoint il y a quelques mois une coalition de partis, le Front populaire, qui se pose en alternative au pouvoir en place.
             
Plusieurs partis d'opposition et des syndicalistes ont accusé, ces derniers mois, des milices pro-islamistes d'orchestrer des heurts ou des attaques contre les opposants politiques ou leurs bureaux.
 
Quelques minutes après les coups de feu, notre Observateur a filmé la scène de chez lui. L'ambulance est sur place.
 
 
Contributeurs

"Sa femme a crié : 'Ils l’ont tué, ils l’ont tué'"

Bel Fekih Amine habite le quartier d'El Menzah VI, à Tunis.
 
J’étais en train de prendre mon petit déjeuner. À un moment, j’ai entendu quatre tirs. Je n’ai pas réagi tout de suite parce que je ne pensais pas qu’il s’agissait de coups de feu. Environ cinq à sept minutes après, j’ai entendu des cris : "Ils l’ont tué, ils l’ont tué". C’était sa femme. Je me suis précipité vers le balcon et j’ai vu son corps gisant par terre.

Quand j’ai commencé à filmer, l’ambulance était déjà sur place. Les secours sont arrivés rapidement car le centre de la protection civile se trouve à quelques dizaines de mètres seulement de la maison.
 
 
La police scientifique sur les lieux, ce matin.

Commentaires

Pas normal

je me demande pourquoi, il n'ya pas eu de medecin sur le champs ,et avant de prendre le corps du deces , elle ou la police pour l'enquete du terrain et l'invistigation !!!

Juste une petite

Juste une petite remarque,Mr.Amine,l'ambulance a été dépêché par un autre voisin qui est ambulancier et qui a appelé son collègue pour la faire venir sur le lieu du crime. Cette même ambulance s'est dirigée par la suite a une clinique prive a la cite el Nasr vu qu'a l'heure du crime la circulation de le sens de Tunis été des plus danse.

Assassinat de Chokri Belaïd

Allo !!!

Amine... Toi le témoin... L'observateur... "Take care of yourself... Please"... Fais attention à toi maintenant s'il te plait !!! La pieuvre infecte et infernale est là !!! Elle t'observe elle aussi !!! Et dès qu'elle le pourra... Elle t'éliminera !!! Elle pratique cela sans état d'âme !!! Ce meurtre est un assassinat commandité, c'est manifeste !!! Je te parle comme à un fils !!! Vas dans le désert !!! Enterres-toi !!! Fais comme le scorpion qui sait résister même au nucléaire, et là, la pieuvre, elle ne pourra plus rien contre toi !!! Tu seras vainqueur de l'une des plus vastes escroqueries du 21e siècle !!! Je ne te demande pas de m'écouter, mais de m'entendre... Comme le vent du désert, le simoun... qui te chante dans les oreilles !!! Merci pour l'humanité !!! Tiens nous au courant !!! Si dieu existe qu'il ait un regard particulier sur toi... Tu le mérites !!!

juste pour te dire que ta

juste pour te dire que ta présence sur cette terre est le plus grand témoin de la réalité d'un seul dieu tout puissant.
l'assassinat de Belaïd est une honte pour tout le peuple tunisien qui n'a pas pu pour l'instant détecter les pions de l'ancien régime lesquels essayent toujours de mettre l'essence sur le feu .

Les incompétents qui n'ont

Les incompétents qui n'ont pas su diriger un pays utilisent leurs vrais capacités: la violence et la haine.
Les bienfaiteurs ne restent pas dans ce monde.
La Tunisie terre de paix et de civilisations millénaires passe aujourd’hui à la dérive...

les incompétents sont ceux

les incompétents sont ceux qui lancent des accusations à titre gratuit, et sans preuve!

Re : les incompétent...

On n'a pas le droit d'accuser sans preuves d'une part et quels bienfaits a-t-il fait pour la Tunisie d'autre-part?

Je regrete qu'il y est des

Je regrete qu'il y est des frères et soeurs qui s'imagine que ENNAHDA et GANNOUCHI son un partie comme les autres.Il suffit de jeté un oeil sur son parcourt et avec qui il a étudier en EGYPTE pour comprendre que GANNOUCHI est un salafiste pur et dur,il me fait penser a un parrain de la mafia don le terrain de jeux est mon pays.CHOKRI n'avait aucun ennemie a part GANNOUCHI et le ministre de l'interieur qui vient d'ailleur de déclaré que le prochain sera MOHAMED EL-HAMMAMI.SI ils s'imagines qu'ils vont instauré un climat de peur comme en iran ,ils se foure le doigt dans l'oeil.Sur ceut je finirai pa r:qu'ALLAH protège la tunisie et ces enfants.

Le silence est de mise

J'ai été surpris par la violence de la réaction populaire. Tant que l'enquête n'a pas tiré de conclusion, il ne faut rien dire, rien faire si ce n'est de respecter le deuil des proches et des amis. quand un homme politique est tué, la balle du criminel peut venir de n'importe qui et pas forcément de celui à qui l'on pense. La révolution tunisienne est en sursis et si on veut la tuer alors il suffit de faire ce que les tueurs de Chokri Belaïd souhaitent. C'est à dire plonger le pays dans le chaos. La démocratie ne s'appuie pas sur le meurtre ou le rapport de forces physiques mais sur la puissance de ses convictions et son engagement pour le bien de tous.



Fermer