Indignation au Bahreïn après l’arrestation musclée d’une opposante

 
Lors d’une manifestation contre le régime bahreïni, vendredi 18 janvier, l’opposante Zahra al-Shaikh a été violemment arrêtée par la police. Elle aurait refusé de se disperser avec le reste des manifestants et insulté les policiers. Frappée au visage, dévêtue de son voile en public par la police d’après les manifestants présents, son interpellation musclée a suscité la colère des opposants au régime.
 
Ce n’est pas la première fois que Zahra al-Shaikh fait parler d’elle. L’été dernier, elle avait déjà été arrêtée par les forces de l’ordre alors qu’elle filmait une manifestation d’opposants à la monarchie bahreïnie. Finalement relâchée, elle avait affirmé avoir été forcée de se déshabiller devant une policière qui l’aurait insultée, torturée et obligée à faire de faux aveux.
 
Lors de la manifestation de vendredi 18 janvier, comme le montre cette vidéo, elle aurait refusé d’obtempérer lorsque la police a intimé l'ordre aux manifestants de se disperser, ce qui aurait provoqué son arrestation. Selon sa sœur, Zainab al-Shaikh, Zahra sera inculpée pour manifestation illégale, attaque et insulte envers la police.
 
 
Une seconde vidéo montre les forces de l’ordre emmenant Zahra al-Shaikh, laquelle tente de résister et se débat, se trouvant, un temps, découverte de son voile islamique.
 
 
L’image de la jeune fille sans voile a été reprise sur Twitter peu après la manifestation avant d’être remplacée par une photo retouchée où la zone du voile a été bariolée de noir, afin de ne pas contrevenir à la tradition islamique, très respectée au Bahreïn.
 
 
Le soulèvement bahreïni fêtera son deuxième anniversaire le 14 février. Les manifestants réclament des réformes démocratiques. En grande majorité chiites, ils s’estiment lésés par la monarchie sunnite dirigée par le roi Hamed ben Issa al-Khalifa soutenu, notamment, par l’Arabie saoudite.
 
Contributeurs

"Elle a qualifié les forces de l’ordre de 'mercenaires'"

Ali (son prénom a été changé) est journaliste indépendant à Manama. Il est chiite et a participé à la manifestation du 18 janvier.
 
Je l’ai vue se faire arrêter vendredi dernier. Quand la police a ordonné aux manifestants de se disperser, elle est restée sur place et a commencé à leur crier dessus, à chanter des slogans hostiles au roi. J’ai également vu trois autres personnes, des hommes, se faire arrêter avec elle. Je crains que, cette fois-ci, elle ne reste longtemps en prison, pour montrer l’exemple.
 
Elle est aussi inculpée d’insultes à la police car elle a qualifié les forces de l’ordre de 'mercenaires'. C’est ainsi que nous appelons les policiers en charge de la répression des émeutes qui sont souvent issus d’autres pays [ En 2011, le gouvernement du Bahreïn avait fait intervenir les troupes saoudiennes sur son territoire, NDLR]. Ils n’ont pour nous aucune légitimité pour surveiller les manifestations. La plupart sont au Bahreïn depuis plusieurs années, d’autres ont été appelés après le début du soulèvement, c’est pour eux un moyen de bien gagner leur vie, donc ils n’hésitent pas à faire du zèle [la présence de ces mercenaires a été évoquée par une chercheuse du Centre d'études et de relations internationales de Sciences-Po].
 
L’arrestation de Zahra al-Shaikh est symbolique de l’importance du rôle des femmes dans le soulèvement au Bahreïn. Pour elles, outre le fait de réclamer des droits pour les chiites, c’est aussi un moyen de s’affirmer par rapport aux hommes dans une société qui reste très traditionnelle et qui ne les considère pas l’égal des hommes.
 
 

Commentaires

demotrahie !

ça arrive tous les jours ailleurs dans le monde et en particulier en France , mais là personne ne dit rien ! même si c'est un peu moins violent , on te force à dire ce que tu ne veux pas dire , que ça soit à tort ou à raison ! alors la mousmée , on s'en branle !!!

...que repondre... c'est

...que repondre... c'est gravissime de penser à comparer la souffrance de peuple sans droits ni espoirs mourrant sous la torture...et j'en passe.... avec la situation en france... cela donne un gout conspirationiste a tes propos... ou bien tu n'as jamais vecu a l'etranger? il faut apprendre à relativiser,je ne dis pas de tout accepter mais quand meme,on s'en sort plutot bien ici
"ça arrive tous les jours....en particulier en france...meme si c'est un peu moins violent..."

Toujours la répression de la

Toujours la répression de la part du régime :|
est c'est l'arabie saoudite qui l'aide
et aussi les américains parce qu'ils y ont des interéts et c'est la raison pour laquelle ils ne veulent pas lacher le régime exactement ce qu'ils ont deja fait à l'égard des manifestants iraniens en 2009 quand ils ont dit :
obama obama are you with theme or are you with us" et il n'a rien fait... rien du tout :|



Fermer