Les travailleurs palestiniens indésirables dans les bus de colons israéliens

 
Des milliers de Palestiniens vont chaque jour travailler en Israël en empruntant les mêmes bus que des colons juifs, des bus pour la plupart conduits par des Israéliens. Une cohabitation forcée de plus en plus tendue comme en témoigne la vidéo de notre Observatrice.
 
Sur ces images, un travailleur palestinien se fait refouler sans raison d’un bus par la conductrice alors qu’il s’apprête à rentrer chez lui en Cisjordanie. Il devra attendre l’arrivée de la police israélienne sur les lieux pour avoir le droit de monter à bord. Il arrive régulièrement que des Palestiniens, qui ont pourtant un permis pour travailler en Israël, obtenu chaque matin après de longs contrôles de sécurité et valable jusqu’au soir même, soient refoulés du bus par le chauffeur, sous la pression de passagers israéliens. 
 
Un travailleur palestinien se fait refouler d'un bus à Tel Aviv. Crédit : eranvered
 
En réponse à ces tensions, le ministère israélien des Transports vient de proposer de créer des lignes de bus séparées. Ainsi, les Israéliens ne se sentiraient plus menacés par la présence, dans le même bus, de Palestiniens que certains assimilent à de potentiels terroristes. Un sentiment d’autant plus fort depuis l’attentat dans un bus de Tel Aviv, le 21 novembre, qui a fait 28 blessés, en réponse à l’opération de "Pilier de Défense" menée par Tsahal à Gaza. En ce qui concerne les Palestiniens, le ministère argue qu’une ligne de transport spéciale leur permettrait de gagner du temps, car ils ne seraient plus contraints de changer de bus à chaque check-point comme c’est aujourd’hui le cas.
 
Mais la proposition du ministère des Transports, suscite l’ire des organisations de défense des droits de l’Homme. "Les arguments sécuritaires et du désengorgement des bus ne doivent pas cacher le racisme latent" de la proposition du gouvernement, a notamment dénoncé Jessica Montell, directrice de l’ONG B’Tselem.
Contributeurs

"Je constate ce type de situation deux à trois fois par semaine"

Hannah Zohar vit à Tel Aviv où elle travaille pour Kav LaOved, une ONG israélienne qui œuvre à la protection du droit des travailleurs. Elle est en charge des travailleurs palestiniens et a tourné la vidéo ci-dessus. 
 
Nous avons tourné cette vidéo le 16 octobre dernier, à la gare centrale de Tel Aviv. J’avais été avertie par le travailleur palestinien que l’on voit à l’image qu’il venait de se faire refouler d’un bus. J’ai donc décidé de me rendre sur place avec un collègue. Nous avons convenu avec le travailleur de prendre place dans le bus avant lui, puis qu’il tente à nouveau de monter pendant que nous le filmerions discrètement. Et ça n’a pas loupé : la conductrice du bus lui a refusé l’entrée dans le véhicule.
 
Cet homme travaille près de Tel Aviv et vit en Cisjordanie. Il fait le trajet chaque jour, et comme il le montre dans la vidéo, il détient un permis de travail qui l’autorise à se déplacer entre Israël et les territoires occupés. Le chauffeur n’a donc pas à lui interdire de monter dans le bus.
 
Il n’a pas été facile de filmer. Comme on le voit, le chauffeur puis les gardes de sécurité nous ont intimé l’ordre d’arrêter de tourner, mais nous avons rétorqué que ce que nous faisions était légal puisque nous étions dans un lieu public.

"Faire deux lignes, c’est aggraver la ségrégation entre les deux peuples"
 
Je constate ce type de situation deux à trois fois par semaine. Quand les chauffeurs refusent de transporter des Palestiniens, c’est souvent sous la pression des passagers israéliens, qui disent qu’ils ne se sentiront pas en sécurité sinon. Or, tous les Palestiniens qui montent dans ces bus on forcément passé un check-point de sécurité, soit pour revenir en Israël depuis la Cisjordanie, soit dans l’autre sens.
 
Pour moi, créer deux lignes de bus séparées, c’est une idée très dangereuse. Si le gouvernement le fait aujourd’hui pour les Palestiniens venant de Cisjordanie en Israël ; il pourrait aussi le faire demain pour les Palestiniens se déplaçant à l’intérieur d’Israël, et puis pourquoi pas à terme pour les Arabes israéliens... Faire deux lignes, c’est aggraver la ségrégation entre les deux peuples, qui existe déjà dans tant de domaines. Cela me fait penser aux ségrégations entre Noirs et Blancs qui ont eu cours en Afrique du Sud ou aux États-Unis et c’est très inquiétant.
 

Commentaires

Répondre au commentaire | The Observers

hey there i stumbled upon your site looking around
the web. I wanted to tell you I enjoy that the look of things around here.
Keep it up will bookmark for sure.

C'est facile de décontextualiser

Je suis sûr qu'à conditions égales, vous seriez ravis en France de voir monter dans votre bus ou dans celui de vos enfants quelqu'un qui peut très bien faire "boum" dans la foulée.

Si le respect inconditionnel des droits individuels c'est se faire tuer, ça s'appelle une situation limite et ça ne permet pas les jugements à l'emporte-pièce.

Commencez en Europe par supprimer les contrôles "de sécurité" dans les aéroports, qui discriminent injustement toutes sortes de populations, et même supprimez les visas, les frontières, les permis de séjour et de travail et les nationalités, qui lèsent gravement le droit à la libre circulation de tout être humain.

Je pense qu'il n'y a pas

Je pense qu'il n'y a pas besoin de "contextualiser" pour se demander comment des gens peuvent en arriver à vouloir faire "boum" et sacrifier leur vie... Ces peurs sont légitimes, mais c'est se voiler la face que penser qu'on va les résoudre ou les faire disparaître en prenant des mesures toujours plus aberrantes et reproduisant cela même dont les Juifs ont été victimes, et qui se contentent de mettre du sable sur le problème, au lieu de se demander comment on pourrait le régler.

Les gens heureux n'ont pas envie d'aller se faire exploser dans un attentat suicide.

ségrégation dans les bus israeliens

Vous vous faites l'écho des peurs israéliennes. Très bien! Mais mettez-vous deux minutes dans la peau de ce travailleur de 50 ans et plus... Alors? Le peuple juif n'a-t-il donc tant lutté contre les discriminations dont ils faisait l'objety que pour enfanter cette situation humiliante, dégradante pour cet autre peuple, si senblable à lui, et avec lequel il faut bien partager une meme terre.

pas belle la vie

Faut pas croire que l'ont a un memoir de poisson .
par exemple le" mur " il y en avaits un dans un film a ce que je me rappel dans les annes 80 et les bus assis pour certaints et debout pour d'autre

İmaginer pour aller au travaile vous devez tout les jours renouveler votre titre de travail...idee que FN peut envisager en France pour lutter contre le chomage ..............ahhh la belle betise toi au moin tu n a pas de frontiere..

Il faut que ca change

Cette politique d’apartheid dure malheureusement depuis plus d'un demi siècle, avec l'impunité que l'on connait, combien de temps la communauté international va t-elle laisser faire sans réagir ?

Le gouvernement israélien fait tout pour empêcher un règlement de ce conflit, les réactions récentes de Netanyahu le démontre encore a qui en doutait

je veux just dire que c'est

je veux just dire que c'est vraiment choquant qu'au 21eme siècle des gens peuvent etre aussi raciste et debile que la conductrice de ce bus.

"Je veux dire que c'est"

Ce qui est le plus choquant est que les Palestiniens dans Gaza disent .... on va tuer les Israéliens - ont des bombes sur eux - font sauter des voitures - des autobus - comment savoir si celui qui monte dans l'autobus n'en est pas un qui va causer des problèmes et morts ??? ce n'est pas indique sur leur visage - beaucoup haïssent les Israéliens - Alors que les Israéliens leur donne de la nourriture - des soins médicaux etc ... il ne faut pas oublier l’électricité qu'ils utilisent pour lancer des bombes !!! Alors que faire ?
Ce ne sont pas tous qui sont des ennemies mais comment savoir lequel en est un?

Faut-il prendre une grande chance avec ces personnes qui n’hésitent pas a se faire sauter et tout le monde dans le bus avec eux ??? Peut-être qu'il faudrait peut-être que les Palestiniens changent leur attitude envers ceux qui les aident et leur donne du boulot!

Tout cela est un gros problème !

faut pas oublier aussi qu

faut pas oublier aussi qu Israel occupe plein de territoires illegalement et qu Israel et le seul pays au 21 eme siecle qui continue de coloniser! rappelons aussi qu israel n applique aucune résolution des nations unis et tout le monde trouve ca normal.

c'est vrai. je comprends que

c'est vrai.
je comprends que les palestiniens pètent un plomb ! Imagine que des situations similaires et continuelles se passeraient en France ou en Europe. Des gens viennent colonisés au yeux de tous, implantent des quartiers en toutes impunités et bien sur ! l'UNO crient au scandale mais Israel s'en fout. Et puis, comment veux-tu qu'ils vivent avec dignité si l'occupant les rabaissent dès qu'ils en ont l'occasion.



Fermer