Les habitants de Goma s'interrogent : faut-il fuir ?

Les forces de la Monusco en route pour le front de Monigi où les combats contre le M-23 ont repris.
 
Alors que le mouvement rebelle du M-23 est aux portes de Goma et que les premiers obus de mortiers sont tombés sur la ville ce soir, les habitants hésitent entre fuir et rester calfeutrés chez eux.
 
Le M-23 a exigé, dimanche soir, l'ouverture de négociations directes avec le gouvernement et l'opposition sous 24 heures. Par la voix de son porte-parole, le gouvernement de la RDC a rejeté cet ultimatum. Selon notre Observateur à Goma, les combats ont débuté lundi matin aux abords de la ville, puis se sont intensifiés à partir de 15 heures heure locale (14H GMT). Dans la soirée, il entendait des tirs d'armes automatiques et des détonations d'obus de mortiers.
 
 

 
Des soldats de la Monusco aux côtés des FARDC. Photos prises dimanche 18 novembre par Alain Wandimoyi.
 
Alain Wandimoyi et Charly Kasereka sont blogueurs à Goma. Ils suivent pour les Observateurs l’évolution du conflit au Nord-Kivu et racontent la situation sur place ce lundi.

"Les plus anciens disent aux jeunes qu'il est plus risqué de fuir"

Les habitants sont enfermés à double tour chez eux et la ville est déserte. La plupart des gens écoute la radio en espérant que la situation s’apaise. Aujourd'hui, on ne voyait dans les rues que quelques militaires des FARDC qui protègent les bâtiments administratifs, comme celui du gouverneur du Nord-Kivu ou du maire de Goma. Les forces de la Monusco et des FARDC patrouillaient dans la ville. Ils formaient aussi un barrage de plusieurs centaines de mètres à 5 km autour de Goma et étaient en place autour de l’aéroport où ils interdisaient tout atterrissage d’avion civil. Une partie de la population du nord de la ville a été évacuée vers la frontière avec le Rwanda [Charly a, lui aussi, été évacué après nous avoir contacté].
 
"Il y a plus de chances de se faire tuer en sortant de Goma qu’en y restant"
 
Le maire de la ville a aussi fait des déclarations, hier soir, pour appeler au calme et expliquer que la situation était sous contrôle. Mais cela n’a pas rassuré la population qui pense vraiment que les rebelles peuvent entrer dans Goma dans les prochaines heures. Les dernières fois où c’était arrivé [Goma a déjà été sous le contrôle du Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) pro-rwandais entre 1998 et 2003, période durant laquelle des crimes de guerre avaient été commis par des armées rebelles, NDLR], les autorités avaient diffusé les mêmes messages d’apaisement mais, au final, la ville avait été prise.
 
Les habitants de Goma n’ont pas tous la même façon de réagir. Certains ont déjà fui. Les plus jeunes, surtout, sont paniqués. Les plus anciens leurs disent pourtant que ce serait une folie de partir, qu’il y a plus de chance de se faire tuer en sortant de Goma qu’en y restant. D’autres n’ont pas peur, ils sont habitués à ces guerres récurrentes et à ces combats. Ce qui les inquiète, ce sont davantage les pillages et les règlements de compte qui pourraient toucher les civils. Certains habitants considèrent que le gouvernement abandonne la ville de Goma en refusant de négocier avec les rebelles et sont résignés depuis l’annonce de ce matin.
 
Malgré la menace, des habitants de Goma vendent des articles alimentaires sur le long de la route dans un quartier populaire, dimanche matin. 

"J’ai vu des soldats complètement ivres sur le front"

Le problème, c’est que le repli des soldats congolais s’est effectué de façon désordonné : beaucoup de ces soldats des FARDC sont inexpérimentés et parfois indisciplinés, ils n’ont souvent pas fait de formation militaire professionnelle. J’ai vu des soldats complètement ivres sur le front. Le M-23 a ainsi pu avancer et prendre Kibumba sans jamais tirer un coup de feu.
 
Sans la présence des forces de la Mission des Nations unies pour le maintien de la paix au Congo (Monusco), qui ont tiré des roquettes samedi avec leurs hélicoptères pour aider les FARDC, les rebelles auraient déjà pu avancer et prendre Goma sans aucun problème.
 

Commentaires

L'amour de la patrie d'abord.

je suis Congolais vivant en Londres, malgre nos obediances, en ce moment la patrie est en dangeux, que nos sentiments cedent place a l'amour de la patrie. et reservons nous de dire les choses dont les evidences nous echappent. comment peux tu confirmer que nos hommes ont fais deffection au front? comment peux tu dire que nos hommes sont indisciplines? inexperimentes? comment peux tu allez tres loin sans froid aux yeux en denigrant notre armee qui se bat au front? reserve toi, vas rejoindre tes allie, notre armee desorganisee soit disant, vas vous defaire sur terrain. "just matter of time"

"Jamais trahir le Congo"

chers freres et soeurs congolais de goma et environs, la terre des nos ancetres doit cependant etre protegee a tout prix. resistons de meme que la population de Masina a Kinshasa avait resistee et faire defaite a l'ennemi. soyons deriere les FARDC,et collaborons positivement avec les autorites de la place.
Merci monsieur le gouverneur d'etre toujours present dans la ville de tes ancetres. il faut mourrir en hero ensemble avec ton peuple si besoin l'exige.Nous vous soutenons.
"Jamais trahir le Congo"souvenons nous de M'ze Kabila, la guerre sera longue et populaire et un jour elle terminera d'ou elle est venue, le rwanda nous a beaucoup humilier, sans que la communaute internationale dise mot, nous souhaiterions qu'elle garde son mutisme, le jour que nous allons faire revenche. c'est une question du temps.

Desormais c'est la guerre RDC-Rwanda.

Birere, le quartier populaire de Goma est sous ce lit. La population est entrain de prier pour qu'elle soit épargnée, mais hellas la situation vient tout juste de déjeunerer. Cette fois le Rwanda se cache plus. Il aurait même déjà occupé la zone neutre. Mais une chose est sûre; la population de Goma ne supportera pas qu'elle soit sous les ordres de l'ennemi.

Guerre RDC-Rwanda

La RDC c'est quoi? C'est un pays fantome qui n'a pas de dirigeants. Je pense c'est autant grand qu'il est difficile d'assurer sa securite en entier. Si la RDC avait un leader comme Kagame, elle serait la premiere puissiance economique africaine.
C'est bien qu'il soit partage en 10 pays au moins sinon plus.
Qu'est-ce que Goma? Une capitale regionale? Est-ce vrai ca? une capitale sans goudron? Les petites traces de goudron de Goma datent du temps de Mobutu et desormais c'est la poussiere toute la journee et la nuit.
Si les habitants de Goma ont la chance d'etre controles par le M23 ils verront la difference, pcq ce mouvement a copie les traits du Rwanda en toute matiere de developpement, bonne gouvernance et un leadership de vision.

la guerre à l'est de la R.D.Congo

Tous les congolais savaient d’où vient la guerre,après la bénédiction de louis Michel pour soutenir le régime de Kabila parceque la femme de louis est une rwandaise et la main mise des multinationales britanniques et américains de démocrates, nous savons que chaque chose à son temps, il n'y aura pas la création d'un Cisjordanie à goma pour les tutsis, certes Kabila a réussi sa vision pour le Congo-Kinshasa:
infiltrer circuit securito-militaire de la R.D.Congo par des Rwandais;
affaiblir l'armée congolaise et rendre des soldats congolais des mendiants à l'est du Congo;
infiltrer dans le gouvernement, le parlement et les entreprises publiques des rwandais.
Ces sont les différents chantiers que Kagame avait donné à son neveu Kabila, mais vous devez savoir que le peuple congolais n'est pas dupé car honoré Ngbanda, nous avez déjà averti depuis 1996 sur la création d'un empire Hema-tutsi, mais comme disait la mafia italien, la vindata sera pour les congolais et le drapeau de la RDC va flotte à Kingali avec un président qui viendra de l’Ouest de la R.D.C car en 2016 la facture de la guerre Kabila sera totalement payé.
la révolte de Kisangani s'est déjà le signe qui trompe pas.

GUERRE A GOMA

Si réellement tu es Congolais, tu dois avoir un peu d'égard envers nos frères et sœurs de l'est qui souffrent. Si la RDC est amoncelée, comme tu le souhaite, seras tu président de l'un des États à naître ? Quel intérêt as tu a nous injurier comme ça ? C'est déplorable, mais les Belges ont fait 80 ans au Congo et sont partis, aujourd'hui la Belgique ne présente que l'ombre de lui même. Les Rwandais aussi finiront par comprendre qu'il ne prendront aucun centimètre de notre sol par la force, ni par jeux d'alliances contre nature. Tenez bon, nous reprendrons un jour notre Pays. Israël n'est-il pas rentré chez lui, à Jérusalem, après 1.930 ans d’exil ?

Histoire

Faut bien réviser l'histoire du nord et sud kivu!! toute la zone avant l'arriver des Belges faisaient parti du Rwanda! sinon c'est qui est de la guerre moi je ne penses pas que ça soit la solution mais s'il le faut pour que en fin vous acceptez les tutsis congolais comme les vrai congolais alors là on est capable d'arriver à kinshasa à moins d'une semaine et vous le savez très bien quand on a installé kabila père au pouvoir la guerre à durée moins d'une semaine! et on peut le refaire!! soit vous acceptez ces gents comme vos frères et soeurs soit on reprendra notre parti coupé par les colons!!

alors un petit l'appel de l'histoire quand les belges ont coupé le nord et le sud kivu pour le mettre sur le congo zaïre, sur la parti coupé il y avait la population qui y habiter dons ils sont de même devenus des congolais!!

REPONSE

Je veux réagir sur ce que l'ami qui a dit que l'histoire montre que le kivu était le rwanda faux, encore faux, souvenez vous de l'histoire de votre Mwami Rwabugiri et Mwami Kabare de Bushi comment Kabare avait pris le rwanda jusque vers Butare en 1850 avant d'arriver des belges et Kabare avait fait 20 ans occupé la partie après Rivière Ruzizi et votre Mwami est mort dans le lac kivu dans une guerre indigène. comment l'ami peu dire que Kivu faisait parti du Rwanda au moment où rwanda est plus de 18 fois le nord et le sud kivu? il faire bien regarder les choses Monsieur si vous regarder loin il y aura un effacement des gens, les congolais sont un comme un seul homme il aura jour où ( ethni.... s'effaceront pensant que sont puissants). les congolais sont nombreux et capable de faire tout. Les congolais sont cléments mais il y aura un jour les congolais risquent d'aller au delà des régions de grand lac

reponse à ton histoire

Mon frère, saches bien que mm la bible dit: celui qui tue par l'épée périra par l'épée; saches aussi que tu ne connais pas l'histoire du Nord-Kivu, l’Afrique avait été divisé en 1885, ce n'est pas les congolais qui avaient voulu d'eux-même que leur pays soit aussi riche. Pour ton information, cette guerre que vous aviez commencé depuis des decenies finira là où elle a commencé, gar à toi

Qui seme le vent recolte la tempete

Tu es tout content aujourd'hui, mais demain tu plaireras. Je crois mon frère que la bataille n'est pas encore gagné. elle vient de commencer.



Fermer