Offensive à Gaza : la riposte palestinienne sur les réseaux sociaux

Capture d'écran du compte Twitter officiel du bureau médiatique du Hamas. 
 
C’est du jamais vu : pour la première fois, le début d’une opération militaire a été annoncée de la manière la plus officielle… via Twitter ! Depuis, l’armée israélienne n’a cessé de communiquer sur les réseaux sociaux et sur YouTube sur les détails de son attaque. Mais le Hamas riposte lui aussi même si, dans ce domaine comme dans celui des armes, le combat semble inégal.
 
Les officiels palestiniens et israéliens échangent de manière très virulente sur Twitter. Comme ici, le responsable du compte Twitter de l’armée israélienne et son homologue des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas :
 
IDF (Israel Defense Forces) : "Nous recommandons qu’aucun membre du Hamas, quel que soit sa place dans la hiérarchie, ne pointe sa tête au-dessus du sol dans les prochains jours", à quoi @AlqassamBrigade répond : "Nos mains sacrées atteindront vos leaders et vos soldats, où qu’ils soient (vous vous êtes ouverts les portes de l’enfer)"
 
La communication sur les réseaux sociaux est désormais une composante essentielle de la guerre psychologique que se livrent les deux camps. Heure par heure, le compte Twitter des brigades Ezzedine al-Qassam partage donc des informations, des images ou rapporte les déclarations officielles sur la situation dans la bande de Gaza.
 
Les déclarations officielles du Hamas sont également rapportées par le compte Twitter officiel de son bureau médiatique. Le compte est toutefois moins réactif que celui des brigades Al-Qassam et il est loin d’être aussi riche que celui de l’armée israélienne, qui propose des vidéos de bombardement, des infographies et qui répond très rapidement aux questions des internautes. Idem, la chaîne YouTube officielle du Hamas ne propose que quelques vidéos, dont la plus récente remonte à un an.
 
Les militants pro-palestiniens sont, en revanche, très actifs et ils pallient aux carences de l’autorité de Gaza. Ils ont leur propre hashtag en anglais, #Gazaunderattack ["Gaza attaquée"], et en arabe [consignes de guerre Gaza] sur lesquels ils partagent, notamment, des conseils sur les précautions à prendre afin de se protéger des bombardements.
 
On peut lire par exemple : "Essayez de coller du plastique adhésif ou des couvertures de livres scolaires sur les vitres des fenêtres, car celles-ci explosent avec le bruit des bombes".
 
Ou encore :"Gardez toujours une batterie chargée et vérifiez que la trousse de premiers secours est à portée de main et que tous les membres de la famille savent où elles se trouvent".
 
Des appels à manifester en solidarité avec les habitants de la bande de Gaza pullulent. Des internautes ont même proposé un Google doc mis à jour en temps réel qui recense les manifestations de soutien à Gaza à travers le monde.
Un blog palestinien, Occupied Palestine, propose pour sa part un liveblog quotidien sur la situation à Gaza.
 
Mais l’action la plus médiatique est sans conteste celle des hackers d’Anonymous. Après une vidéo où ils s’adressent au gouvernement israélien en affirmant que leur "croisade" contre le "règne de terreur" d’Israël a commencé (voir vidéo ci-dessous), ils ont mis leurs menaces à exécution en piratant des sites officiels israéliens. Une opération qu’ils commentent sous le hashtag #OpIsrael.
 
Capture d'écran d'un site officiel israélien piraté par Anonymous.
 
D’autres blogueurs ou activistes de la Toile font au quotidien une véritable revue du Web en partageant les liens des sites de journaux arabes ou occidentaux qui parlent des attaques et en recensant le nombre de victimes palestiniennes.
 
Les médias palestiniens, également très présents sur Twitter, se font enfin le relais médiatique en arabe du camp gazaoui, en particulier la chaîne de télévision du Hamas Al-Aqsa TV et l’agence de presse Qudsnet News Agency.
 
Contributeurs

Commentaires

PAIX !!!!

Palestiniens !!!
Arrêtez d'être du coté des PAS BONS, les amis de L'Iran, qui provoquent la haine entre les Juifs et les Palestiniens!!
Vous allez payer chèr pour chaque bombe que atterri du coté d'Israel!!
JAMAIS vous allez avoir un pays, en agissant de cette façon .....il ne peut avoir DEUX Palestines, et vous le savez bien!!!!!!!
Que Allah vous protège !

et tu ose parler de paix

et tu ose parler de paix après tous les connerie que tu vient de sortir.

proposition ?

Tu propose quoi moroun ?
Ils s'assoie et attendent que la pluie de bombes israeliennes s'abattent sur eux pour que Netanyahou puisse achever sa campagne politique tranquillement.



Fermer