Kadhafi est mort, mais pas sur Internet !

 
Bon nombre de Libyens se demandent : où sont passés ces milliers de manifestants pro-Kadhafi qui scandaient son nom sur la Place verte ? Ont-ils soudainement disparu après la révolution ?
 
En consultant les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter, force est de constater que de nombreux internautes sont toujours fidèles au défunt Guide de la révolution. Ces derniers se cachent derrière des pseudonymes comme "Boumeniar [autre patronyme de Kadhafi] m’a recommandé à vous", "Fils de Kadhafi", "Amoureuse de Khamis Kadhafi [le fils de Mouammar]", "Mouammar et c’est tout", etc. Certains d’entre eux utilisent ces pseudonymes uniquement pour provoquer les internautes sur les réseaux, d’autres s'en servent pour contribuer à des pages Facebook ou des chaînes YouTube ouvertement contre-révolutionnaires.
 
Sur Facebook, on trouve plusieurs pages qui soutiennent toujours l’ancien régime. La plupart nient même la mort de Kadhafi et affirment que la personne qu’on a tuée et que l'on voit sur les vidéos d'amateurs n’était que son sosie. Sur ces pages, comme celle de "L’armée du leader et chef Mouammar Kadhafi sur Facebook" (9400 abonnés) ou celle de l’ancienne chaîne de radio "Libya Fm" (11 134 abonnés) qui est encore active sur les réseaux, des nostalgiques commentent l’actualité en Libye, notamment les incidents impliquant des groupes armés supposés pro-Kadhafi. Ils échangent notamment sur les affrontements à Bani Walid et les bavures de l’armée et des rebelles dans cette ville. Ils y incitent par ailleurs les tribus locales à soutenir les combattants de Bani Walid. D’autres pages Web se focalisent sur la résistance armée, par exemple la chaîne libyenne de la résistance et de renseignements (6810 abonnés) qui diffuse des informations sur des opérations militaires de pro-Khadafi. Certaines de ces informations sont authentiques, mais d’autres sont montées de toutes pièces.
 
Sur YouTube, plusieurs chaînes pro-Kadhafi dénoncent les violences commises par d'ex-rebelles, ou de fausses informations qu'ils diffusent. Ces chaînes, comme "Partisans du martyr Mouammar Kadhafi" ou "Great Werfalla", mettent en ligne des vidéos de miliciens pro-Kadhafi sur fond de chants à la gloire de l’ancien leader. Sur Internet, la guerre fait toujours rage entre partisans et détracteurs du guide. Et les salves d’insultes n'ont pas fini de fuser...
 
Billet écrit en collaboration avec notre Libyablogueur Alaa Ben Othmane.
Contributeurs

Commentaires

:p dans le royaume de Monseigneur Google on vit eternellement

il est Google le Seigneur de l'infos

Si Mouammar avait mon super pouvoir il aurait su que son renversement se préparait depuis l'an 2004, moi j'avais rien contrece type, je trouve que les Libyens vivaient plutôt bien et même mieux que leurs voisins,les Libyens ne manquaient de rien, la preuve les marocains,les algériens et les tunisiens immigraient chez Khadafi

comme que dirait l'autre dans "GLADIATOR"

les manipulateurs de la révolte, auraient dû tuer tout d'abord tuer son nom avant de le tuer lui

l'an 2004: dans mon sommeil je me tenais debout sur la mer "méditerrannée" il faisait nuit, la pleine lune, face à moi je voyais la Tunisie qui se rapprochait de l'Egypte jusqu'à ecraser et faire disparaitre la Libye, puis une gigantesque montagne sortait du sol entre les deux pays (Tunisie et Egypte) de la montagne sortait une Pyramide qui s'avançait en ma direction, puis une ligne noire se dessinait entre les 2 pays (la frontière et le lien entre les 2 évènements) puis des silhouettes humaines noires sortaient du sol, c'était juste des ombres sans visages (services secrets), puis une grande fenêtre en verre transparent descendait du ciel pour venir s'installer juste au devant de la pyramide et qui restait immobile dans l'espace vide et orientée vers l'europe, (fenêtre = internet-Windows) , puis des colosses, des statues en granite sortaient du sable en avant plan et qui tombaient et se brisaient (la chutte des dirigeants de ces 3 pays) quand a l'élément qui symbolisait l'espace-temps n'était autre que les formes géométriques de la pyramide "le 7" il faut plusieurs années pour construire une pyramide n'est-ce pas :) il faut aussi plusieurs années pour la détruire, et la chute de ces dirigeants Arabes a eu lieu en 2011 donc cela fait "7 ans".

les hommes de l'ombre et la fenêtre étaient positionnés entre la pyramide et les colosses en granite, je ne peux raconter la suite,il reste encore quelques trainards sur le sol d'Algérie et le Maroc, sauf peut-être vous dire que les créateurs et pilotes de cette révolution ne sont pas Arabes mais étrangers qui sont du nombre 11 dont 2 femmes et 9 hommes :p bonne journée

:o oh ! j'oubliais ! préparez-vous petits humains l'Anti-Christ est à une génération son père est déjà né il y a presque un an et vous n'avez aucun pouvoir de le combattre, toutes les armées du monde réunies ne pourront le combattre, vos petits pétards atomiques n'y pourront rien contre lui et encore moins vos stupidités furtives, que peut faire un avion de chasse et le plus puissant face à un ouragan ou une tornade ou une tempête la plus violente et la plus puissante ? que peut faire un sous marin nucleaire dans Océan déchainé ? que peut faire l'armé de terre face au tremblement de terre, il me semble que vous avez déjà eu une démonstration avec Moïse et l'ouverture de la Mer, alors ! sachez que l'Anti-Christ aura les mêmes pouvoirs et bien plus encore,que peuvent faire tous les services secrets du monde face à un type capable de savoir à l'avance ce qu'ils projeteront faire contre lui, il les verra il verra leurs visage et verra par quel chemin ils viendront et ce qu'ils projetent de faire contre lui et ils les tuera tous sans exception aucune. vous avez compris que les armes de l'Ant-Christ ne sont autre que les 4 éléments (le feu, la roche,l'eau et l'air) bonne journée et courage les fayots :p

QUE L'ON PEUT TUER UN HOMME, ON NE POURRA JAMAIS TUER SES IDEES

KHADAFFI N’EST PAS MORT.
EST AU PANTHEON DES IMMORTELS HEROS-MARTYRS DE L’AFRIQUE

QUE L'ON PEUT TUER UN HOMME,
QUE L’ON NE POURRA JAMAIS TUER SES IDÉES.

Le Colonel n'est pas mort.
Il est mort dans les gesticulations capitalistes, colonialistes et néocolonialistes, impérialistes de ses bourreaux. Il est immortel. Ses idées contenues dans le petit livre Vert, continuent son bonhomme de chemin. Reste et restera pour la postérité la JAMARIYA ce dont il a légué à la jeunesse africaine. Un outil précieux pour lutter contre le néocolonialisme rampant en Afrique.

Pour l'Afrique toute entière, Le Colonel, est un Héros-martyrs.

Sa place est à coté de ses siens assassinés froidement par l’impérialisme sauvage, cancre.
Il a rejoint arme à la main d'autres Héros-martyrs, défenseurs de l'Afrique, des libertés et à savoir:
PE LUMUMBA, ONYOBE, BOGANDA, AMILCAR CABRAL, ELOI MATSORO, ABBE YOULOU FULBERT, SEKOU TOURE, OLYMPIO, JEAN MARIE TSHIBAU, NASSER, SAVIMBI, LEON MBA, TOUSSAINT L'OUVERTURE, MARTIN LUTHER KING, et tant d'autres que je ne peux citer.

KHADAFFI n'est pas mort ;

Il est dans l'herbe qui pousse, il est dans le ventre de nos maman, il est dans l'eau que nous buvons, il est dans le vent qui souffle, il est dans nos rêves et dans nos subconscients, Il est dans notre respiration profonde, il est dans l’eau, il est dans nos oreilles, il est dans nos bouches, Il est dans ……..

Il raisonne encore dans nos oreilles cette phrase de Patrice Emery LUMUMBA :
« « Et, la liberté est un idéal pour lequel les hommes ont su se battre et mourir pour elle. » »
Un peuple qui a choisit de se battre est un peuple qui a choisit de se libérer sous le joug du néocolonialisme.

Jean Louis MBENGA

bien dit <3

bien dit <3

avez vous lu ...les proies ??

avez vous lu ...les proies ??

je lis ..les proies ..en ce

je lis ..les proies ..en ce moment .....

La version officielle est sujette à caution

Au lieu d'essayer de faire passer les personnes qui émettent des doutes sur la réalité du décès du Colonel Kadhafi pour des nostalgiques un peu stupides, vous feriez mieux de vous interroger sur les innombrables contradictions entre les différentes versions des " faits ". On peut lire autant d'articles de journaux que l'on voudra, on aura droit chaque fois à une histoire différente. C'est tout de même un peu troublant, non ? Les choses devraient être claires et nettes et relatées de la même manière.
Ensuite, que penser du fait qu'aucune des blessures infligées par les tortionnaires de Syrte à leur prisonnier ne se retrouvent sur le cadavre exposé à Misrata ? Même les traces d'impact provoquées par la balle que le Colonel aurait reçue dans la tête ne correspondent pas à ce que l'on peut apercevoir sur la vidéo.
Et que dire de cet enterrement clandestin, en un lieu tenu secret, avec la justification ridicule qu'il s'agissait d'empêcher que la sépulture ne devienne un lieu de pèlerinage ? Étrange, alors que l'on nous affirme partout que le Colonel Kadhafi était détesté par son peuple.
Enfin, étant donné que tout le monde à pu constater , dans un passé pas très éloigné que les médias se faisaient parfois le fidèle relais de mensonges et et de propagande ( armes de destruction massive de Saddam Hussein, charnier de Timisoara ) on ne peut guère s'étonner que, désormais, certaines personnes refusent de prendre pour argent comptant tout ce qu'on cherche à leur faire croire.

Une mort inutile et une perte pour l'Afrique

Kadhafi ne devrait pas mourir dans ces conditions dramatiques! A quoi ça lui coûtait de céder le pouvoir à son peuple et surtout après plus de 42 ans de règne! Il a certes beaucoup fait pour l'Afrique et son peuple, mais en tant que grand homme, il se serait dépassé et céder pacifiquement le pouvoir. La liberté du choix de ses dirigeants est ce qu'il y a de plus légitime pour tout peuple, et son péché est d'avoir traité son propre peuple de cancrelats à écraser. La vie humaine est ce qu'il y a de plus précieux sur terre, et sa mort ne peut qu'être condamnée. Mais cela aurait pu être évité si lui même se serait placé au dessus de la matière. Oui, Kadhafi demeure vivant certes dans le coeur de beaucoup des africanistes et les révolutionnaires, mais son péché est de n'avoir pas lui même compris le sens sacré de la révolution

Et bien mon ami, quand on ne

Et bien mon ami, quand on ne sait pas que la télévision est un outil de manipulation, on est vraiment un cancre. L'homme va manquer à son peuple car il leur assurais un quotidien paisible dont témoigne le nombre insignifiant d'émigrés libyen à travers le monde. Cependant je partage votre point de vue sur la question d'un départ négocié, mais il faut savoir que ce n'est pas Khadafi qui est l'ennemi, mais plutôt ses idéo qui défient l'occident avec des succès qui ne sont pas divulgués à la télé. La puissance des média, était arrivé à bout il fallait porter un coup à fatal à l'homme et ce qu'il représente. Je doute que ce soit terminé avec le Khadafism!

Le fantôme de M. Kadhafi va en empêché plus d'un de dormir

En ce premier anniversaire de l'assassinat de Mouammar Kadhafi, son fantôme s'invite dans la presse occidentale et dans les chancelleries pour nous rappeler qu'il fut lyncher puis assassiné en toute impunité avec soixante dix de ses partisans fait prisonniers de guerre avec lui par des rebelles qui se réclamaient et qui lui ont fait la guerre au nom de la démocratie et des droits de l homme dans un pays qui aujourd'hui encore et pour longtemps a basculé dans le chaos. Il est de la responsabilité des autorités libyennes, pour être crédible, d accorder leurs actes avec leur paroles. A savoir, ouvrir une enquête sur ce crime de guerre, inculper tous les responsables, les juger et les condamner. Sinon, les responsables libyens et leurs alliés occidentaux s'expose à un principe universel et intemporel : Pas de paix sans justice.
De plus ces derniers auraient du appliquer un précepte de Machiavel : Lorsque l'on assassine le roi, il convient pour assurer l'avenir de supprimer aussi toute sa descendance, se qui dans ce cas n'a même pas été fait à moitié. Sinon on s'expose à la vengeance.
Bonne nuit messieurs !



Fermer