Emission spéciale des Observateurs de FRANCE 24 sur les inondations à Dakar

Dans cette émission, Julien Pain, journaliste aux Observateurs de FRANCE 24, est allé à la rencontre des habitants de la banlieue de Dakar qui subissent de plein fouet des inondations catastrophiques. Guidé par un Observateur, Samba Gnane, il essaie de comprendre pourquoi la capitale sénégalaise ne parvient pas à gérer ce problème, pourtant récurrent et qui gâche la vie de milliers de personnes, faisant même des morts chaque année. Après avoir arpenté les faubourgs de Dakar, Julien Pain ira porter le message des sinistrés auprès des autorités sénégalaises, à la mairie de la commune de Piquine par exemple, mais aussi auprès de l'Office national d'assainissement du Sénégal (ONAS). Un voyage au cœur des quartiers déshérités de Dakar, où les habitants vivent les pieds dans l'eau depuis des semaines.
 
Contributeurs

Commentaires

Tout ce qui ne vient pas de Dieu vient des hommes

Félicitation au Team Observers et spécialement à Julien. Ce reportage aura déjà servi à quelque chose. Quand un journaliste fait le déplacement de la France au Sénégal, cela signifie que lui-même, son équipe et son entourage professionnel s'intéressent au fait qui motive ce déplacement. Cela signifie que l'environnement dans lequel se déploiement ces professionnels de l'information, son environnement économique, politique, culturel ou autre, est aussi sensible au fait. Car entre le monde de la presse et les faits signifiants de l'histoire, il n' y a pas de séparation possible. Grâce à la contribution de ce reportage en association avec d'autres, peut-être qu'un jour, Julien reviendra au Sénégal pour voir que malgré l'abondance des pluies nécessaires au développement de notre économie essentiellement paysanne, aucune famille, aucune vie humaine n'est frappée de malheur par une inondation que la puissance économique, scientifique, technique et politique d'un Etat peut contenir.

Merci à toi

Merci à toi qui nous a tant aidé pour ce reportage. Tu es un exemple pour le journalisme citoyen. A bientôt.



Fermer