Les islamistes d'Ansar Dine exécutent un des leurs à Tombouctou : "Pour eux, la charia s’applique à tous"

Moussa Agh Mohammed en train de prier. La photo a été prise quelques minutes avant qu’une balle ne lui soit tirée dans le dos. Photo : Othman Agh Mohamed Othman pour Sahara Medias.

Le 2 octobre, les combattants d’Ansar Dine ont exécuté à Tombouctou un homme accusé de meurtre. Notre Observateur était sur place et a photographié la scène.
 
Le porte-parole d’Ansar Dine, le groupe islamiste armé qui contrôle le nord du Mali depuis le mois d’avril, a expliqué que Moussa Agh Mohammed, combattant islamiste, s’était rendu de lui-même à la police islamique pour avouer qu’il était coupable de meurtre. Les jambes tournées face à la Mecque, il a été fusillé en fin de journée mardi, devant une centaine de personnes.
 
Un couple non marié avait été tué par lapidation à Aghelhok en juillet dernier. Il s’agirait donc de la troisième exécution ordonnée au nom de la charia au Nord-Mali. Par ailleurs, ces dernières semaines, les islamistes d’Ansar Dine et du Mujao ont multiplié les châtiments corporels infligés aux populations, notamment les flagellations et les amputations.
 
Contributeurs

"C'était un homme très pieux. Deux jours après son acte, il est allé se rendre à la police islamique et leur a demandé que la charia soit appliquée"

Othman Agh Mohamed Othman est correspondant du site Sahara Media à Tombouctou.
 
Je ne connaissais pas Moussa personnellement mais je sais qu’il était un éleveur touareg, membre d’une grande tribu, et qu’il avait rejoint le mouvement d’Ansar Dine il y a un mois d’après les conversations que j’ai eu avec plusieurs combattants du mouvement. Par le passé, il avait fait partie du Mouvement national de libération de l’Azawad [Le MNLA est une rébellion touareg armée se battant pour l’indépendance du nord-Mali. Le mouvement s’est fait évincer de la région au printemps dernier par les mouvements islamistes Ansar Dine et Mujao, ndlr] mais il a finalement choisi de rallier les islamistes. [Le correspondant de l’AFP évoque aussi cette appartenance au MNLA, ndlr].
 
Deux jours avant son exécution, Moussa ag Mohammed s’est disputé avec un pêcheur à une cinquantaine de kilomètres de Tombouctou. Ce dernier reprochait aux vaches de l’éleveur d’avoir piétiné ses filets. D’après les récits que j’ai entendu, le pêcheur s’est attaqué au combattant islamiste qui lui a tiré dessus avec sa Kalachnikov, le tuant sur le coup.
 
La mère et le frère du pêcheur juste avant l'éxecution. Photo : Othman Agh Mohamed Othman pour Sahara Medias.
 
Moussa était un homme très pieux. Deux jours après son acte, il est allé se rendre à la police islamique et a demandé que la charia soit appliquée. Lors du rassemblement pour son exécution, la famille du pêcheur était présente. Les hommes d’Ansar Dine ont demandé à la maman si elle acceptait de pardonner le meurtrier pour son acte. Ils ont expliqué qu’en échange, ils forceraient sa famille à payer d’importantes compensations. La maman a dit qu’elle ne pourrait pas pardonner et les hommes d’Ansar Dine ont été contraints d’exécuter un des leurs.
 
"Les combattants d’Ansar Dine avaient l’air touché"
 
Il y avait beaucoup de monde, la scène a eu lieu dans le centre de la ville près de l’hôtel Azalaï. Les gens regardaient comme s’ils étaient au spectacle, je n’ai pas senti une grande émotion au sein de la population. En revanche, les combattants d’Ansar Dine avaient l’air touché. Moussa était un proche. Il avait de très bonnes relations avec plusieurs d’entre eux. Mais ces derniers ont expliqué devant tout le monde que la charia s’appliquait à tous et qu’ils n’avaient donc pas le choix de le laisser en vie. C’était pour eux la décision de Dieu.
 
Ce n’est pas la première fois qu’un élément d’Ansar Dine est puni. Je me souviens de quatre cas récents de châtiments corporels pour des accusations d’atteintes aux bonnes mœurs notamment, mais à ma connaissance, c’est la première fois dans la région qu’ils punissent de mort un des leurs.
Billet écrit avec la collaboration de Ségolène Malterre, journaliste à France 24.
.

Commentaires

je vous laisse le soin de

je vous laisse le soin de lire cet article et d'arrêtez votre manipulation insensée et machiavélique contre nos frères TOUAREGS , http://toumastpress.com/actualites/actualite/820-mossa-execute-terroristes-occupant-tombouctou.html

le journalisme est de rapporter des informations justes et loin des calcules politiciens aveugles et stupide!!
les TOUAREGS est un peuple digne et courageux ,il a le droit de vivre en paix sur son territoire AZAWAD.

Hein ?

Pourquoi d'une traduction a l'autre (français --> anglais) le nom du coupable change ?

La religion

Ce qui est grave, c'est que l'être humain se croit supèrieur....arrêtons de tout mettre sur le dos de la religion. Dieu, Allah, etc ne sont qu'amour. C'est l'homme qui tourne tout à son avantage. Dites vous que le coeur n'a ni couleur, ni religion, etc... Si certains hommes arrivaient à comprendre cela, ce serait le paradis sur terre.
Sylvi

Bien dit.... ! La religion...

Bien dit.... !

La religion... Vraiment quand allons nous comprendre que c'est qu' un pretexte pour reguler la societe....?

le tueur de tueur de tueur de tueur etc

Quelq un a dit - Si il y a parmi vous une perssonne sans fautes alors il doit tirer le premier. Il y avait personne sans fautes... mais qui tue une personne il veut prendre la place de Dieu. C est bien etre Dieu ? Ah oui oui c est tres bien..
Si Dieu a de limites pourquoi les hommes veullent vivre sans limites? Repondez moi!

Attenion! Tous les malades

Attenion! Tous les malades mentaux ne se baladent pas tous nus. Avis aux Psycologues...

sigmi@hotmail.com

Une loi juste et équitable qui ne différencie pas le blanc du noir l'étranger du non étranger le riche du pauvre l'ami de l'ennemie met sur le pied d'égalité l'Homme, on remarquera que c'est l'assassin qui s'est dénoncer de son propre chef et qu'une voie de compensation à été rechercher .

Allahu Akbar le jugement

Allahu Akbar le jugement d'Allah est le plus juste et s'applique à TOUS sans exception dans un pays régit entièrement par les lois d'Allah swt, qu'Allah lui fasse misericorde et lui pardonne ses péché car il a payer le pris de son acte dans ce bas monde.

laissez à Dieu le soin de

laissez à Dieu le soin de juger. Les hommes sont trop petits pour exercer de tels jugements à la place de Dieu. D'ailleurs chacun repondra devant Dieu de ces actes sur terre. Ce que toute personne sème, elle le moissonnera.

Allahou akbar !

Eh bien justement, ils ne jugent pas selon leurs désirs, ici il s'agit d'appliquer ce qu'Allah a ordonné dans un pareil cas. Et puis pas besoin de jouer les bisounours peace and love, une société sans loi ça serait l'anarchie ou la loi du plus fort régnerait comme c'est le cas dans vos contrés.



Fermer