La vidéo d’un journaliste américain otage de djihadistes a-t-elle été mise en scène ?

 
Depuis sa diffusion, la vidéo sur laquelle apparaîtrait Austin Tice, journaliste américain retenu otage en Syrie, soulève de nombreuses interrogations quant à son authenticité. Pour les internautes et les experts, il s’agit probablement d’une mise en scène orchestrée par les autorités syriennes.
 
Austin Tice travaille comme journaliste indépendant pour différents journaux américains, dont le "Washington Post". Jusqu’à sa disparition mi-août à Damas, il entretenait de bonnes relations avec l’Armée syrienne libre (ASL) - des combattants lui auraient offert une bouteille de whisky pour son anniversaire. Si elle était authentifiée, cette vidéo serait la première sur laquelle il apparaît depuis sa disparition. Postée il y a un peu moins d’une semaine sur YouTube, elle n’a attiré l’attention des médias que ce lundi 1er octobre. Sur les images, Tice, qui a été reconnu par ses proches, apparaît en bonne santé. Il est en revanche impossible de savoir quand elles ont été tournées ni si le journaliste est toujours en vie.
 
 
Dans la droite lignée des nombreuses vidéos amateurs provenant de Syrie, les images sont tremblantes. Il ne s’agit en revanche pas d’une vidéo brute, les scènes ayant clairement été éditées en un montage qui ne laisse à aucun moment apparaître les visages des ravisseurs. Les hommes guident le journaliste, dont les yeux ont été bandés, vers le haut d’une colline, tout en répétant sans cesse "Dieu est grand". France 24 a choisi de ne pas diffuser la fin de la vidéo sur laquelle apparaît Austin Tice. Sur les images que nous avons supprimées, le journaliste est forcé de réciter une prière en arabe, une prière au cours de laquelle il gémit  "Oh Jésus, Oh Jésus". La vidéo s'arrête quelques secondes plus tard.
 
Les ravisseurs apparaissent vêtus de tunique et de pantalon de style afghan appelé "salwar-khameez", des vêtements qui ne sont généralement pas portés en Syrie. Un site pro-Assad, le premier à avoir reposté la vidéo, a précisé que les ravisseurs faisaient partie du groupe djihadiste Jabhat al-Nusra
 
Selon notre Observateur Rami, un  opposant vivant à Homs, dans le centre du pays, ce scénario n’est pas crédible :
 
Oui, des djihadistes viennent de l’étranger pour combattre aux côtés des forces de l’ASL en Syrie, mais ils n’ont aucun intérêt à kidnapper des journalistes étrangers qui viennent ici pour montrer notre calvaire. Par ailleurs, ils ne s’habillent pas comme dans la vidéo – ils s’habillent comme tous les autres combattants. Il s’agit probablement d’une mise en scène qui pourrait profiter au régime de plusieurs manières : en décourageant les journalistes d’entrer en Syrie, en décourageant des étrangers de venir combattre le régime, et en convaincant le monde que les révolutionnaires ne sont qu’une bande de terroristes.
 
Notre Observateur n’est pas le seul à envisager la possibilité d’une mise en scène. Joseph Holliday, qui travaille actuellement sur les groupes rebelles syriens à l’Institut d’étude de la guerre, à Washington, expliquait au "Washington Post" : "On a l’impression qu'il s'agit d'une caricature d’un groupe djihadiste. On dirait que quelqu’un est allé sur Internet, a regardé des images de moudjahidines afghans et les a copiés […] Mon instinct me dit que des membres de la sécurité syrienne se sont déguisés comme une bande d’hurluberlus, l’ont fait déambuler puis ont diffusé la vidéo pour effrayer les États-Unis et les autres quant aux dangers d’Al-Qaïda en Syrie. Cela colle parfaitement à leur discours". En effet, les autorités comme les médias officiels syriens associent depuis longtemps la rébellion à des groupes de "terroristes".
 
Sur les réseaux sociaux, les internautes de l’opposition se sont particulièrement moqués de la propreté des vêtements des ravisseurs, des vêtements probablement neufs, selon eux.
 
 
"La vidéo montrerait Austin Tice aux mains d'hommes portant des 'salwar khameez' afghans sans un pli"
 
 
"Est-ce que tous les membres de ce groupe sont allés acheter des habits et des turbans exprès pour la vidéo ?"
 
D’autres ont par ailleurs fait remarquer que les vidéos d’otages diffusées par les groupes d’islamistes radicaux sont en général tournées face caméra. Des logos apparaissent la plupart du temps sur les montages qui sont ensuite publiés sur des sites ou des forums djihadistes connus. Cette vidéo a, en revanche, été postée sur un compte YouTube qui n’a pas eu d’autres activités pour l’instant. Le premier site à l’avoir reposté est la page Facebook pro-Assad "The Media Channel of Al-Assad’s Syria”.
 
Le porte-parole du département d’État américain a déclaré lundi : "Nous avons vu la vidéo. Nous ne sommes pas en mesure de confirmer qu’il s’agit bien de lui, ni qu’il s’agit d’une scène réelle ou d’une mise en scène […] Le gouvernement syrien a de nombreuses raisons de vouloir faire porter le chapeau à d’autres, mais nous continuons à penser, avec les éléments que nous avons, qu’il [Austin Tice] est détenu par le gouvernement syrien".
Contributeurs

Commentaires

je prie le seigneur pour qu

je prie le seigneur pour qu il vous ouvres les yeux pour enfin comprendre qui sont c est gents, et que vos gouvernement arrête de les financer.

craigniez dieu!!!!!!!

Pourquoi l'avez-vous censurée

Vous pensez que les internautes qui voient les horreurs commises par les terroristes de l'asl à longueur de sites sont des bisounours ?
http://www.youtube.com/watch?v=p9ROWeNCS8o&feature=player_embedded
Et puis ce serait normal que des rebelles veuillent se venger de ceux qui sont en train de les lâcher et qui ont dit clairement qu'ils n'interviendraient pas en Syrie, les Américains !

de toute façon

"convaincant le monde que les révolutionnaires ne sont qu’une bande de terroristes."
On n'a pas attendu cette vidéo pour constater qu'ils le sont.

Bien vu!

Tout-à-fait: Gatita !



Fermer